7 conseils pour mieux pratiquer le paddle

© Chloé Torterat

Le paddle est le loisir nautique à la mode. S'il est accessible et pratique à utiliser, il nécessite néanmoins quelques conseils pour mieux en profiter.

Le paddle est le nouvel engin nautique à la mode. On en trouve sur toutes les plages et c'est formidable puisqu'il amène de nouveaux pratiquants sur l'eau. On comprend bien l'intérêt du SUP avec un tarif abordable et une pratique accessible au plus grand nombre pour profiter de la nature. Debout, on peut apercevoir les fonds marins bien mieux qu'en kayak par exemple.

1 — Bien gonfler son paddle

La pression demandée est difficile à atteindre et beaucoup de personnes ne gonflent pas suffisamment leur stand-up paddle. Il devient alors banané et s'enfonce dans l'eau en créant un gros frein et une certaine instabilité.

Si votre force ne vous permet pas de gonfler manuellement votre planche, des pompes double-corps ou électriques existent sur le marché ou pour obtenir une meilleure pression. Pour ceux qui n'ont pas de moteur à bord de leur bateau, pensez au gonflage avant le départ !

2 — Positionnez la rame dans le bon sens

Il existe deux types de rames, avec un dièdre ou un concave, et il est courant d'inverser la position de la rame. Le dièdre éventuel de la rame doit être orienté vers l'avant. En cas d'absence de dièdre, la rame sera concave et la partie creuse devra être orientée vers l'arrière et la partie bombée vers l'avant.

3 — Ajuster la rame à la bonne taille

Régler la longueur de sa rame est important pour bien ramer. Bras tendu vers le haut, l'extrémité de la rame doit arriver au minimum au niveau du poignet.  

4 — Pensez au leash

C'est un accessoire de sécurité important d'autant plus pour les débutants. Le leash permet d'être toujours connecté au paddle. Imaginez qu'en cas de chute en arrière, vous allez propulser la planche vers l'avant et la pagaie autour. Pour flotter, le paddle reste votre meilleur allié.

5 — Bien évaluer son environnement

Étudiez le vent et son évolution dans la journée ainsi que les courants locaux et les marées. Par exemple, un vent de 15 nœuds de face peut rendre la rame extrêmement difficile pour les gens qui ne sont pas entrainés.

Dans ce cas de figure, n'hésitez pas à vous mettre à genoux ou assis. Vous diviserez par deux la prise au vent. Inversement, si le vent vient dans votre dos, n'hésitez pas à vous mettre debout pour en profiter.

6 — Pensez à l'eau et la crème solaire

On se déshydrate rapidement au soleil, d'autant plus s'il y a un petit peu de vent. Le soleil brule encore plus vite avec la réverbération de l'eau. La plupart des paddles sont équipés d'ancrage pour transporter des sacs étanches. Alors n'hésitez pas à apporter votre chapeau, de la crème, de l'eau, voir votre téléphone portable en cas de besoin, que vous aurez pris soin de protéger dans une housse étanche.

7 — Prévenez votre entourage

Avant de partir, prévenez votre entourage de votre activité et de votre lieu de pratique. Cette règle est valable pour de nombreux sports nautiques. En cas d'absence prolongée, la personne pourra prévenir les secours à bon escient.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Claude Mulcey - 2 mois
port du gilet ?? si >300m du bord
Ajouter un commentaire...