Les bonnes pratiques du plaisancier écolo

En tant que plaisancier, on est souvent plus sensibilisé à la pollution des mers et des plages. Pas forcément agréable de se retrouver avec des morceaux de filets de pêche coincés dans son hélice ou encore de profiter d'un mouillage envahi par les bouteilles en plastique. Pour préserver ce fragile milieu naturel, ainsi que sa faune et sa flore, voici quelques conseils pour gérer sa pollution. N'hésitez pas à nous faire partager vos astuces !

À bord

  • Optez pour sacs en tissus, des paniers ou alors des sacs en plastiques épais pour transporter vos affaires. De sacs trop légers risqueraient de passer par-dessus bord. De la même manière, lorsque vous êtes dans le cockpit, veillez à ce que rien ne s'envole (vaisselle en carton voir en plastique, papiers alimentaires, bouteilles, etc.). Rangez-les dans les poches à bout lorsque vous êtes au mouillage et pensez à accrocher ou ranger dans le carré ce qui risque de s'envoler.
  • Ramassez les déchets que vous pourrez trouver en mer où à terre. Parce qu'un petit geste vaut mieux que rien du tout. Un sac plastique qui flotte peut-être ingéré par un animal marin ou encore s'accrocher dans votre hélice ou encore bloquer le circuit de refroidissement des bateaux et causer une avarie moteur.

  • Jetez vos déchets dans des sacs-poubelle et si possible faites le tri. Stockez-les dans un coin un peu en retrait par exemple. De retour à terre, vous pourrez ainsi les débarquer facilement dans les emplacements réservés au port.
  • Utilisez un cendrier de poche ! Pour les fumeurs, ne jetez pas vos mégots par-dessus bord, ils restent plusieurs années dans l'eau et peuvent être avalés par les oiseaux. Si vous n'avez pas de cendrier, éteignez bien votre cigarette avant de la jeter dans la poubelle, ou dans tout autre récipient ou de la stocker dans votre poche si vous êtes partis seulement pour une balade.
  • Si vous le pouvez, privilégier des supports réutilisables comme de la vaisselle marine au lieu de vaisselles plastiques.
  • Ne jetez pas vos détritus par-dessus bord et privilégiez le recyclage.

Votre bateau

  • Privilégiez les cuves à eaux noires qui concernent les eaux usées des toilettes, surtout lorsque vous naviguez près des côtes. Ce n'est pas tant le risque naturel qui prédomine, mais plutôt le risque bactériologique pour l'être humain.
  • Utilisez les emplacements prévus à cet effet dans les ports pour vider vos cuves d’eaux usées et bannissez les vidanges à la sauvage.
  • Lorsque vous faites votre plein de carburant, veillez à ne pas en faire tomber dans l'eau. Faites-le de préférence à quai, avec un entonnoir si besoin. Si vous renversez du carburant sur votre pont, n'utilisez pas de détergent, le cocktail est dramatique pour la vie aquatique.
  • Évitez les produits toxiques pour nettoyer votre bateau. Privilégiez de l'eau claire et du savon de Marseille.

  • Choisissez des produits d'entretien (liquide vaisselle, savon, produits ménagers…) biodégradables, sans javel ni chlore. Vous pourrez également trouver des équipements adaptés dans les ports (bacs à vaisselle, sanitaires, douches…)
  • Privilégiez plutôt le nettoyage mécanique des coques de bateaux (décapage manuel, sablage…) lorsque la taille de votre embarcation le permet, plutôt que l'application de produits antisalissures. Ces peintures contiennent des substances biocides ayant un impact sur l'environnement. Si la taille de votre embarcation vous oblige à utiliser ces produits, veillez à respecter les doses d’application et à limiter les rejets dans le milieu. Choisissez un antifouling avec le moins de cuivre et de pesticide, et appliquez-le avec attention. Lors des carénages, récupérez tous les résidus du nettoyage, car de nombreuses peintures antisalissures contiennent des pesticides ou autres toxines.
  • Pour votre annexe à moteur, préférez un moteur électrique ou quatre-temps plutôt qu'un moteur deux-temps. Vous consommerez moins de carburant et réduirez les nuisances sonores et gazeuses.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Écologie & Développement durable
A lire aussi sur Bateaux.com