Bonne nouvelle, lundi 11 mai 2020, on navigue à nouveau !

© Chloé Torterat

Jeudi 7 mai, le Premier ministre a présenté son plan de déconfinement, qui débutera le lundi 11 mai prochain. Et la bonne nouvelle, c’est que les plaisanciers vont pouvoir retrouver le chemin des pontons et de la mer dès la semaine prochaine. Sous certaines conditions…

Depuis plusieurs semaines, les acteurs de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance — les représentants des industries nautiques, des ports de plaisance, des sports nautiques et des plaisanciers — ont travaillé pour le retour à la mer des plaisanciers.

Cette mission avait été confiée à la Fédération française des Ports de Plaisance, qui devait établir une charte des bonnes pratiques pour que ce retour se passe dans les meilleures conditions. Depuis ce jeudi 7 mai 2020 et le plan de déconfinement dévoilé par Édouard Philippe, c’est désormais acté, les plaisanciers vont pouvoir naviguer de nouveau… Dans le respect des règles du déconfinement bien sûr.

Déplacements autorisés dans une limite maximale de 100 km

Si l’on peut de nouveau se déplacer librement, il faudra respecter une distance maximale de 100 km (à vol d’oiseau) de son domicile, sauf motif impérieux. Or, la plaisance n’appartenant pas à cette catégorie, pourront retrouver leur bateau seuls les plaisanciers qui vivent à moins de 100 km de leur port d’attache. Amis parisiens, il faudra donc patienter encore un peu.

Dans le respect du guide des bonnes pratiques

Un Guide des bonnes pratiques pour la sécurité des plaisanciers sera remis aux plaisanciers par les capitaineries. Il faudra respecter des règles pour que ce retour à la mer se déroule dans le respect des règles sanitaires.

Les capitaineries et ports de plaisance vont être équipés avec du matériel de protection (écrans transparents, masques, produits désinfectants en libre-accès, marquages au sol, désinfection régulière des lieux communs et des sanitaires…) et les agents portuaires suivront une formation. Les plaisanciers quant à eux devront aussi respecter certaines bonnes pratiques, dont voici quelques exemples :

  • Opérations de désinfection
  • Lavage de mains avant et après la manipulation d’objets partagés
  • Distanciation sociale
  • Pas de regroupement et donc plus d’apéros pontons
  • Prise de rendez-vous par téléphone

Une reprise d’activité en douceur

Les Fédérations encouragent vivement les plaisanciers à un déconfinement raisonnable. En effet, les bateaux sont restés eux aussi en confinement et vont devoir être bien préparés pour une reprise en toute sécurité. Tout comme les plaisanciers, qui ont pu être privés d’activité physique et qui ne doivent pas surestimer leurs capacités.

Quid des plages et des centres nautiques ?

« Nos plages et sentiers littoraux vont pouvoir retrouver vie. Les bases nautiques et plaisanciers retrouver leur espace de liberté et de loisirs. ‪Je salue la réponse du Gouvernement à nos sollicitations et la mobilisation citoyenne qui l’a rendue possible. ‪Cette confiance faite aux maires, aux professionnels de nos bases nautiques et ports de plaisance nous oblige. Avec les Préfets nous allons pouvoir nous mettre tout de suite au travail sur la base des protocoles et chartes d’engagements transmis aux ministères » explique Michaël QUERNEZ, Président de l'APPB, Association des Ports de Plaisance de Bretagne.

Pour autant, dans le plan de déconfinement annoncé par le Premier ministre, dans cette période du 11 mai au 1er juin, ce sont les préfets — sur demande des maires — qui pourront ouvrir les plages et les centres nautiques.

On ne manquera donc pas de vous tenir au courant de l’évolution de la situation, en attendant la 2e phase du plan de déconfinement le 2 juin prochain.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...