Volvo Ocean Race - Journal de bord de la dernière semaine

© Brian Carlin/Team Vestas Wind/Volvo Ocean Race

Retour sur une semaine de manœuvre et de vie à bord des sept bateaux en route pour Abu Dhabi, deuxième étape de la Volvo Ocean Race.

Vendredi 21 novembre

La nuit a été difficile pour tous les équipages qui ont dû composer avec le courant des Aiguilles (courant de l'Océan Indien qui fait partie des plus forts du monde). Il a fallu gérer une navigation inconfortable et sauter le repas en raison de la difficulté à maintenir le bateau stable. En raison d'un vent soutenu (jusqu'à 30 nœuds la nuit dernière), les Volvo Ocean 65 avancent à vitesse grand V (entre 23 et 24 nœuds en moyenne). À l'intérieur des bateaux, des petits soucis techniques sont à déplorer comme chez MAPFRE où une couchette s'est brisée sous le coup d'une vague. À bord de Team Vestas Wind, c'est la Grand-Voile qui s'est déchirée. Les conditions de navigations sont difficiles et les équipages doivent gérer avec les tonnes d'eau qui leur tombent dessus. Team Alvamedica mène la flotte en étant le plus au nord et mène MAPFRE de 2,2 milles. Le dernier équipage, la Team SCA, plus au sud, est distancé de 30 milles. Les bateaux sont assez regroupés, étant seulement séparés de plus ou moins 3,5 milles.

Samedi 22 novembre

La flotte a commencé à empanner en fin de journée afin de rejoindre le sud-est. L'écart se creuse entre les bateaux, 56 milles séparent le leader Dongfeng Race Team du dernier, Team Vestas Wind. Le vent a enfin baissé et les équipages peuvent enfin souffler un peu. Ils en profitent pour manger, se changer et faire leur toilette. Enfin, ils sont libérés du stress qui les obligeait à garder l'œil rivé sur le bateau à lutter contre les vagues. Les bateaux sont de nouveaux proches et se livrent bataille.

Crédit : Amory Ross/Team Alvamedica/Volvo Ocean Race

Dimanche 23 novembre

La flotte fait désormais route vers le nord et doit gérer des zones de hautes tensions. Abu Dhabi est le premier à avoir empanné vers le nord, suivi par le reste de la flotte. Dongfeng Race et Team MAPFRE ne sont qu'à 1,5 milles l'un de l'autre. Le vent est plus faible alors que les bateaux se rapprochent du système de haute pression. Abu Dhabi, qui est le plus au nord à un vent plus faible alors que Team SCA au sud profite d'un vent à 18 nœuds. Cette entrée dans la zone s'avère comme un nouveau départ pour les sept équipages qui vont devoir se regrouper de nouveau. Actuellement, 100 milles séparent la flotte d’est en ouest et 75 milles du nord au sud.

Lundi 24 novembre

Abu Dhabi a pris la tête du classement grâce à son empannage en premier, qui était plus tactique que stratégique. Il est donc isolé du reste de la flotte qui a choisi de faire route vers l'est avant de s'orienter vers le sud. Cependant, il ne peut plus surveiller ses concurrents et évolue dans des conditions instables. Malgré tout il profite de vents assez forts alors que les autres équipages se débattent dans un vent faible. D'ailleurs ils naviguent à la suite de MAPFRE, parti à la conquête de l'Est et naviguent maintenant avec un cap sud-sud-est. Les conditions de navigation sont encore difficiles, la Team SCA en ayant fait les frais.

Cette nuit, les bateaux se sont regroupés et l'ensemble des bateaux tient désormais dans 36,3 milles. Abu Dhabi a perdu des milles et Team SCA en a gagné. C'est Team Brunel qui a pris la tête du classement.

Crédit : Matt Knighton/Abu Dhabi Ocean Racing/Volvo Ocean Race

Mercredi 26 novembre

Cela fait une semaine que la flotte a quitté le Cap en direction d'Abu Dhabi mais elle est loin d'avoir fait au plus court pour cette 2ème étape. Ils sont à 300 milles au sud-est de Madagascar et ont enfin croisé la latitude du Cap après 5 jours de navigation. Abu Dhabi a repris la tête de la flotte, en empannant encore une fois, plus tôt que ses concurrents mais MAPFRE prend quelquefois le dessus. La situation risque de se compliquer à l'approche de l'île Maurice, on leur avait déjà un cyclone qui s'est finalement avéré être une tempête tropicale. Les équipages vont devoir décider de leur stratégie dans les prochaines heures en s'écartant de la tempête ou au contraire en l'utilisant pour avancer plus vite.

Jeudi 27 novembre

Cette nuit a été particulièrement folle pour les équipages de la Volvo Ocean Race qui n'ont pas pu fermer l'œil de la nuit. Chez Team Vestas Wind, ils ont réalisé 8 virements de bord en 1 h 40 ! Pendant toute la nuit, MAPFRE a tenu la tête de la flotte avant de tomber dans une zone de vent faible. Désormais le vent est retombé mais n'a pas affecté la vitesse des bateaux. Pour le moment Abu Dhabi est toujours en tête de la flotte mais MAPFRE prend parfois l'avantage sur le leader. Team Brunel et Dongfeng Race sont en lutte pour la 3ème place. Les distances sont serrées puisque seulement 11 milles séparent MAPFRE de Team Vestas Wind, 6ème. Team SCA a quant à elle décroché, accusant 25 milles de retard. Il va dorénavant se concentrer sur la tempête tropicale qui devrait arriver d'ici 2 à 3 jours.

Crédit : Corinna Halloran/Team SCA/Volvo Ocean Race
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...