Une planche de surf écologique construite à base d'algues


Des étudiants américains en chimie et biologie, de l'UC San Diego, viennent de mettre au point la première planche de surf durable au monde, construite à base d'huile d’algues.

L'école UC San Diego recherche des solutions innovantes et durables pour répondre aux problèmes environnementaux de la planète. C'est ainsi qu'elle a mis en place un partenariat avec l'industrie du surf de la région pour créer la première planche de surf durable au monde, à base d'algues.

Cette nouvelle planche a été dévoilée et présentée le 21 avril dernier, un jour avant la Journée Mondiale de la Terre, au San Diego Symphony Hall, où se déroulait la première du documentaire "World's Smart Cities : San Diego" de National Geographic. Etaient présents, entre autres, le maire de la ville, Kevin Faulconer, mais aussi le champion de surf Rob Machado.

"Nous avons l'espoir que le maire Faulconer mette cette planche de surf dans son bureau afin que chacun puisse voir comment San Diego est une plaque tournante, non seulement pour l'innovation, mais aussi pour la collaboration à différents niveaux" a déclaré Stephen Mayfield, professeur de biologie et généticien de l'algue à l'UC San Diego, qui a dirigé la conception de cette planche. "Une planche de surf à base d'algues cadre parfaitement avec notre communauté et notre connexion avec l'océan et le surf."

Mayfiel est un surfeur passionné depuis 45 ans, qui s'est associé au surfeur professionnel Rob Machado et au plus grand fabricant de surf d'Amérique du Nord, Arctic Foam, pour présenter cette planche au maire de San Diego.

Des étudiants chercheurs en chimie et biologie

Le projet a commencé il y a plusieurs mois à l'UC San Diego. Des étudiants en biologie, travaillant dans le laboratoire de Mayfield, sur la production de biocarburants à partir d'algues, se sont associés à des étudiants en chimie pour résoudre un problème chimique de base. Comment créer un précurseur au noyau de mousse polyuréthane composé d'huiles d'algues ? (Aujourd'hui, les planches de surf en polyuréthane sont fabriquées exclusivement à partir de pétrole.)

"La plupart des gens ne s'imaginent pas que le pétrole est de l'huile d'algues qui a juste été fossilisée entre 300 et 400 millions d'années et enterrée profondément sous la terre. » explique Mayfield. 

Tout d'abord, il a fallu étudier comment modifier chimiquement l'huile obtenue, à partir d'algues en laboratoire, en différents types de "polyols". Mélangés avec un catalyseur et des silicates, dans les bonnes proportions, ces polyols développent une substance de type "mousse" qui durcit dans le polyuréthane et forme ainsi le noyau dur de la planche de surf.     

Pour obtenir de l'huile d'algues supplémentaire, de haute qualité, Mayfield a fait appel à Solazyme, une entreprise californienne, spécialisée dans la biotechnologie et qui produit des huiles et ingrédients renouvelables et durables. Elle leur a fourni 3,8 litres pour créer la première planche de surf blanche à base d'algues. Après un peu de chimie à l'UC San Diego, Arctic Foam a produit et mis en forme avec succès, cette planche de mousse et l'a enduite de couches de fibre de verre et de résine renouvelable.

Bien que le cœur de la planche soit fait à partir à partir d'algues, celle-ci est d'un blanc pur et impossible à distinguer parmi les planches faites à partir de pétrole brut. Ceci, car l'huile d'algues, comme les huiles de soja ou de carthame, est claire. "À l'avenir, nous pourrons créer des planches de surf vertes, en ajoutant un peu d'algues vertes, pour jouer sur le côté durable" explique Mayfield. "Mais pour l'instant nous avons voulu les faire aussi proches de la réalité."

Mayfield a expliqué qu'à l'image d'autres surfeurs, il a longtemps été confronté à une contradiction : sa relation à l'environnement de l'océan et la nécessité d'avoir une planche de surf créé à base de pétrole. "Les surfeurs, plus que dans n'importe quel autre sport, sont totalement connectés et immergés dans l'environnement de l'océan", a-t-il expliqué. "Et pourtant, votre connexion avec cet environnement se fait à travers un bout de plastique créé à partir de combustibles fossiles." Mais maintenant, les surfeurs vont pouvoir utiliser une planche, qui à l'intérieur, vient d'une ressource renouvelable et durable. "Dans le futur, nous pensons à réaliser 100 % de la planche de surf de cette manière-là – la fibre de verre proviendra de ressources renouvelables, ainsi que la résine extérieure."

"Cela montre que nous pouvons encore profiter de l'océan, mais d'une manière respectueuse de l'environnement", a conclu Mayfield.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Didier Bertrand Liège Marine Seacork - 03 Juillet 2015
Enfin, le surf se met à l'éco! At last surfing goes full-on eco-friendly...
Ajouter un commentaire...