Ikone 7.50, un randonneur qui vise la petite croisière

Le chantier Espace Vag lance une nouveauté sur le créneau du randonneur côtier. Une niche délaissée par les grands chantiers, mais qui continue de faire rêver les plaisanciers.

La famille Ikone s'agrandit avec un grand frère de 7,50 m. Après presque 100 Ikone livrés (cat-boat de 6,00 m construit en exactement 98 exemplaires depuis 2002), le chantier Espace Vag a lancé en 2006 l'Ikone J (longueur 5,50 m, 60 exemplaires naviguent aujourd'hui).

Rappelons que les Ikone ne jouent pas dans la cour des voiliers de régate. Il s'agit d'unités très simples à utiliser, à l'entretien minimum et au plaisir de naviguer maximum. Un concept qui a déjà bien plu avec les deux premiers modèles.

C'est donc vers une unité plus grande que se lance le chantier. L'Ikone 7.50 garde le principe du cat-boat - un mât emplanté près de l'étrave avec une grand-voile et pas de foc. Vu les 35 m2 de surface de la grand-voile, la solution de l'enrouler autour du mât – comme c'est le cas sur les deux autres modèles – n'a pas été retenue. Cette fois la grand-voile est classique avec une bôme et un système de prise de ris automatique pour réduire la voilure. Des lasy jack et un lasy bag assurent le rangement de la voile et la bôme ne tombe pas sur le pont grâce à un hale-bas rigide.

Malgré sa couleur blanche, le mât est en carbone ce qui le rend assez rigide pour se passer de hauban tout en ne dépassant pas 60 kg. Et si l'on veut allonger la foulée au portant, un spi asymétrique se grée sur un long bout-dehors (lui aussi en carbone, renforcé par une sous-barbe). Dans cette configuration, sous spi, des bastaques assurent la reprise d'effort pour aider le mât dans les surcharges.

Sous la flottaison, on découvre deux quilles qui limitent le tirant d'eau à 1,20 m tout en offrant de la raideur à la toile. Même si elle n'est pas encore tarifée, une version avec une seule quille pourrait être envisagée pour les utilisateurs sur lac par exemple.

Un seul safran suffit à donner une belle manœuvrabilité au bateau, sous voile comme au moteur (il vire dans un mouchoir).

Toutes les manœuvres du bord reviennent sur 2 winches disposés de part et d'autre de la descente. On y trouve l'écoute de grand-voile à l'allemande, la bosse de ris, la drisse de GV et de spi. Rien de plus simple !

Avec 3 m au maître-bau, le cockpit est très spacieux et l'on peut facilement loger 6 adultes pour une sortie à la journée. L'accès à l'eau se fait par une plage arrière basculante, exactement comme sur les grosses unités de croisière.

Conçu pour la croisière côtière, la cabine de l'Ikone 7.50 permet d'imaginer plusieurs jours à bord pour un couple et 2 enfants. Les couchages sont généreux avec une couchette double avant de plus de 2,00 m de large (certes avec les pieds des occupants séparés par le pied de mât). Et sous le cockpit, on trouve un autre couchage double cette fois de 1,10 m de large.

Un bloc cuisine et un véritable cabinet de toilette avec WC chimique ou marin (au choix) complète cet inventaire très complet pour une si petite unité.

A peine mis à l'eau en cette fin d'été, l'Ikone 7.50 sera présenté au public à l'occasion du Grand Pavois de La Rochelle en septembre 2015.

CARACTÉRISTIQUES

Architecte : Julien Marin
Homologation : B/C
Longueur : 7, 50 m
Largeur : 3, 00 m
Tirant d'eau : 1,20 m
Lest en fonte : 2 x 415 kg
Surface de voile au près : 35 m²
Spinnaker : 47 m²
Mât carbone auto-porté : 60 kg
Déplacement : 2.2 t
Puissance moteur conseillée : 13 ch
Prix : 58 000 €

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...