Super-Yacht.fr
Magazine par Bateaux.com
SE CONNECTER

Dragonship 25, un trimaran pour les navigations propres

Après avoir présenté un projet de 80 pieds avec 3 mâts, Pi Superyachts annonce un trimaran "beaucoup plus raisonnable" de 25 m. La version Eco-Lux avec ses moteurs électriques et ses panneaux solaires pourrait séduire les amateurs de navigation propre.

Le

Pi Superyachts présente un nouveau concept de trimaran. Le Dragonship 25 mesure 25 m de long. Il se base sur les qualités nautiques du trimaran qui sont vitesse, stabilité et habitabilité. Ainsi avec ses 25 m de long, le bateau offrira plus de 540 m2 habitables. La surface étant répartie entre 3 ponts. On notera l'immense fly qui pourra même accueillir un jacuzzi. De quoi loger sans souci 10 invités et les 8 personnes de l'équipage.

Dragonship 25

Construit avec des coques en aluminium, ce bateau sera proposé en 3 versions :

  • Moteur
  • Voile classique
  • Eco-Lux

Dragonship 25

Dans sa version moteur, le Dragonship 25 sera propulsé par 2 x 600 ch diesel. Des panneaux solaires sur le bimini rigide aideront à maintenir la consommation électrique au mouillage.

La version classique sera équipée d'un mât en aluminium de 32 m avec une grand-voile et un foc. Les moteurs seront des moteurs diesel de 2 x 200 ch. Cette version devrait attirer les amateurs de voile.

Dragonship 25

Mais le plus surprenant sera la version Eco-Lux. Dans ce cas le trimaran sera équipé de deux moteurs électriques qui se transformeront en générateurs pendant les navigations sous voiles. Ce système de recharge des batteries lithium sera complété par des panneaux solaires et 4 petits générateurs de 25 kW. Avec les 1500 litres de carburant dans le réservoir, cette installation devrait offrir plus de 20 000 milles d'autonomie à ce bateau !

Dragonship 25

Sur cette version le mât en carbone autoporté accueillera une voile épaisse en forme d'aile rappelant celle utilisée sur les voiliers de la Coupe de l'America. Mais il ne s'agira pas d'une aile rigide mais bien d'une aile qu'il sera possible d'affaler.

Conçue par Flt Lt Jack Manners-Spencer, l'aile souple Autosail a la forme d'une aile d'avion, sans aucun gréement dormant ou courant. Une solution moins bruyante et qui demande moins d'entretien. La voile est soutenue par un mât autoporté en fibre de carbone avec une bôme qui peut tourner à 360°. Il est manœuvré par des moteurs électriques connectés à un système de pilotage de la voile. La voile elle-même est hissée et abaissée avec des lattes forcées qui glissent vers le haut et vers le bas du mât. Un système qui présente de meilleures performances que les voiles standard dans la plupart des conditions et des angles de vent.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO