Trophée des Multicoques : 40 ans après, le renouveau !

Le Trophée des Multicoques voit le jour en 1980, à l'initiative de l’ESIEA en partenariat avec la Société Nautique de La Trinité/Mer (SNT) et l'Union Nationale des Multicoques (UNM). Il va renaître en août 2018, à l'initiative de Marc Guillemot et de Dominic Bourgeois et rassemblera le maximum de multicoques.

Éric Tabarly sur le foiler Paul Ricard sur la première édition du Trophée des Multicoques © Jacques Vapillon
Le

Une première édition à succès

La première édition du Trophée des Multicoques se déroule en mai 1980 et attire 22 multicoques au départ des quatre manches courues en trois jours en baie de Quiberon. Parmi eux, des noms qui ont marqué l'histoire de la voile et notamment, le futur vainqueur de l'OSTAR (transat anglaise) : l’Américain Phil Weld sur son trimaran Moxie, Éric Loizeau vainqueur de cette première édition sur Gauloises IV ou Éric Tabarly sur le foiler Paul Ricard. Il fera d'ailleurs tomber le record historique de la traversée de l'Atlantique la même année, jusqu'à alors détenu par la goélette Atlantic mené par le légendaire Charlie Barr (1905). Douze multicoques de croisière embarquent également dans l'aventure comme Iroquois, Hirondelle et Hobart.

Si la course remporte un tel succès, c'est qu'à cette époque, les seuls rassemblements de multicoques sont l'OSTAR (qui se déroule tous les 4 ans depuis 1960), la Route du Rhum en 1978 et Lorient-Les Bermudes-Lorient en 1979.

L'essor des Multicoques

Le Trophée des Multicoques a donné l'impulsion au milieu du multicoque et notamment en France, avec d'abord l'école architecturale américaine (Dick Newick, Walter Greene), puis européenne avec les Britanniques Derek Kelsall, Nigel Irens, Phil Morrison, John Shuttleworth et les Français Sylvestre Langevin, Xavier Joubert, Gilles Ollier, le Graal, Gilles Gahinet, Michel Joubert, Marc Lombard, Philippe Briand, Vincent Lauriot-Prévost & Marc van Peteghem (VPLP)…

Tous travaillent à optimiser ses voiliers à plusieurs coques et à les rendre de plus en plus grands comme William Saurin d’Eugène Riguidel (27,10 mètres de long), de Charente Maritime II, de Royale II, de Formule Tag… Une tendance confirmée par l'édition de 1983, qui regroupait 33 voiliers océaniques et 25 courses-croisières.

Mais malheureusement, cette manifestation s'est arrêtée à cause d'une mésentente entre les différentes parties organisatrices, comme l'explique Marc Guillemot, l'un des initiateurs du projet, à Bateaux.com "Elle s'est arrêtée suite à un différend entre les sponsors et des organisateurs qui imposaient de limiter la taille des bateaux à 60'. Quelques années plus tard, nous avons vu la naissance des Grands Prix ORMA organisés par Philippe Facques. Ces Grands Prix ont été une vraie opportunité pour nous marins, pour les architectes pour les chantiers."

Charente Maritime vient dès 1982 à La Trinité/mer avec trente autres multicoques de course océanique et vingt-neuf course-croisière : Jean-François Fountaine s'incline toutefois de 0,3 point face à Marc Pajot sur Elf Aquitaine - Jacques Vapillon

Relancer la "fête" des multicoques

La "fête" des Multicoques, c'est ainsi que l'appelait les anciens organisateurs. Et c'est cette fête qui va renaître l'année prochaine, du mardi 28 au vendredi 31 août 2018 dans les ports du Morbihan. Une initiative que nous explique Marc Guillemot "Nous pensions que cette manifestation réservée à tous les multicoques manquait dans notre paysage. De plus, jeune équipier de Patrick Morvan puis de Mike Birch dans les années 80, j'ai toujours imaginé refaire cette course. N'existant plus, il fallait la relancer. C'est ce que nous faisons avec Dominic Bourgeois, Agnes Caradec et Martine Camus."

Cette compétition qui se déroulera deux mois avant le départ de la Route du Rhum 2018 sera avant tout un rendez-vous convivial pour les skippers qui se prépareront à traverser l'Atlantique. Une course qui compte s'inscrire de manière pérenne dans le paysage de la course au large comme le détaille Marc Guillemot "C'est effectivement notre ambition, nous n'avons pas droit à l'erreur pour cette première édition. Changer de casquette est intéressant, je le vis comme un défi. Deux éléments me rassurent, l'adhésion des coureurs, la complémentarité et l'envie de chacun des membres de l'équipe organisatrice."

Le Port de La Trinité accueillait déjà le Trophée des Multicoques - Yvon Fauconnier vient dès 1983 à bord d’Umupro Jardin, un plan Phil Morrison qui a transformé l’approche architecturale des multicoques de course océanique avec ses flotteurs volumineux - Jacques Vapillon.

Réunir l'intégralité de la grande famille des multicoques

Avec la construction de nouveaux Ultimes, ils seront 7 trimarans de plus de 30 m à être sur le marché en 2018 (IDEC-Sport, Sodebo Ultim, Spindrift, Actual, MACIF, Gitana 17, Banque Populaire IX). On retrouvera au moins sept Multi50 (FenétreA-Mix Buffet, French Tech Rennes-Saint Malo, Réauté Chocolat, Arkema, Celia Village, Drékan Group, Solidaires en Peloton-ARSEP) auxquels il faut ajouter le maxi-trimaran Prince de Bretagne, les MOD-70 (Concise, Maserati, Phaedo…) et les ex-multicoques ORMA.

Auquel il faut ajouter d'autres prétendants à la Route du Rhum (Acapella, Friends & Lovers, Happy…), les Golden Oldies (Hydrofolie, PIR2, Moxie, Gordano Goose, Nova, Région de Picardie, VSD…) et encore d'autres…

Les bateaux évolueront entre Lorient et Vannes, en passant par Quiberon La Trinité/Mer, le golfe du Morbihan… Tandis que les plus grands multicoques participeront à des grandes courses, les plus petits s'adonneront à des parcours côtiers.

Certains skippers ont déjà marqué leur intérêt pour cette course comme Francis Joyon (IDEC Sport), Sébastien Josse (Gitana 17), Yann Guichard (Spindrift), Yves Le Blévec (Actual), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire IX), Thomas Coville (Sodebo), Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne), Armel Tripon (Réauté Chocolat), Charlie Capelle (Acapella), ou encore Loïck Peyron (Happy)…

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO