Globe 40, 150 jours en mer pour un tour du monde en Class40

Le parcours du Globe 40

Sirius Evènement a annoncé ce mardi 11 juin 2019 le lancement d'un tour du monde avec escales pour les Class40. Ce projet qui devrait voir le jour à l'été 2021 se courra en double et offrira des escales qui sortent des sentiers battus. Halvard Mabire, président de la Class40 nous donne son avis sur la naissance de cette course.

Un tour du monde pour les Class40

"Quel marin, quel coureur au large, quel passionné d'océans n'a rêvé un jour de descendre l'Atlantique et ses iles du Nord au Sud, de traverser l'océan Indien, de rejoindre les rivages polynésiens, de passer le cap Horn et Noël en Terre de Feu, de connaître les ivresses brésiliennes du Nordeste et pour finir les douceurs de l'hiver aux Antilles ?"

C'est par ces lignes séduisantes qu'est introduit le Globe 40, un tour du monde avec escale destiné aux Class40. La nouvelle est tombée ce mardi 11 juin 2019. Les Class40 auront sans doute bientôt leur circumnavigation, à l'image des 60 pieds Open qui s'illustrent au sein du Vendée Globe.

Pourtant le projet n'est pas d'aujourd'hui comme nous le confie Halvard Mabire, Président de la classe :

"Ça a toujours été la volonté de la classe de construire un projet de tour du monde. Depuis trois ans nous attendons une proposition, qui arrive donc avec le Globe 40. On est forcément content, même si on attend d'en savoir plus. Nous ne sommes pas à l'origine du projet, mais nous allons probablement l'encourager et nous sommes là pour aider.

Le Class40 Made in Midi sur le Défi Atlantique ©Bateaux.com

Ce que l'on sait déjà, c'est que Manfred Ramspacher, l'organisateur, est sérieux et connu puisqu'il organise déjà une course pour les Class40."

Toujours d'après le président de la classe, plusieurs projets de tours du monde sont à l'étude. Toujours est-il que Sirius Evènement est le premier à se positionner avec le GLOBE 40 — La Grande Route, qui pourrait voir le jour en 2021.

Qu'en est-il du calendrier de la classe, et comment les skippers pourront-ils l'intégrer dans leur programme ? "Ce sera une course "hors calendrier". Les Sables-Horta et la Transat Jacques Vabre seront également au calendrier 2021 pour ceux qui préfèrent un programme plus classique" nous explique Vanessa Boulaire, responsable du bureau de la Class40.

Un tour du monde pour amateurs et professionnels

Le Globe 40 s'adresse aux skippers professionnels comme aux amateurs éclairés. Plus qu'un tour du monde sportif, il s'agit là d'une aventure, d'un voyage au long cours sur un parcours qui s'écarte des routes traditionnelles avec des étapes inédites.

Le Class40 Aïna Enfance et Avenir sur le Défi Atlantique ©Bateaux.com

Une route non conventionnelle

Les étapes de ce tour du monde seront adaptées à la taille du bateau — pas plus de 30 jours de mer — avec des navigations au large, mais aussi de la navigation semi-hauturière. Enfin, pas de long sprint dans le grand sud, hormis pour le passage des caps.

"L'idée de mélanger aventure et voyage aux côtés d'épreuves sportives est vraiment intéressante. Tout comme les escales pour ne pas que ce soit une course permanente" commente Halvard Mabire.

Le départ sera donné plutôt de France à l’été 2021 (l'organisateur n'exclue pas néanmoins d'autres territoires européens). Les navigateurs partiront pour 2200 milles à destination du Cap Vert et sa marina principale à São Vicente, avec l'ile de Madeire et les iles Canaries en marques de passage.

La 2e étape longue de 6 200 milles en route directe ou plutôt 7 000 milles prévisibles en surface (soit 30 jours environ pour le premier) descendra le long de l'Atlantique, cap au sud, avec le passage du Cap de Bonne Espérance. Puis la flotte continuera sur un parcours de 400 milles le long des côtes Sud-Africaines avant de remonter dans l'océan Indien au sud de Madagascar vers l'ile Maurice.

Le départ de la 3e étape sera donné de Maurice pour un grand parcours de 6 200 milles, en laissant les iles Rodrigues à tribord. Direction ensuite l'Australie et son célèbre cap Leeuwin, puis plongeon vers le détroit de Bass avant de traverser la mer de Tasmanie vers Auckland.

La 4e étape à destination de la Polynésie française se fera via une remontée de 2 100 milles à travers les iles Australes, destination Bora-Bora et un parcours au milieu des Iles sous le vent de l'archipel de la Société avant d'atteindre Papeete.

La 5e étape emmènera les concurrents vers l'Amérique du Sud sur près de 4 400 milles, pour passer le mythique cap Horn, avant de rejoindre via le Canal de Beagle la ville argentine d'Ushuaia au cœur de la Terre de Feu.

La 7e étape rejoindra dans le sud de l'Arc Antillais l'ile de la Grenade, après 2 200 milles de navigation sous des vents et des courants favorables.

Enfin, le retour — la 8e étape — longue de 3 600 milles emmènera la flotte à travers l'Atlantique avec les iles des Açores en marque de passage.

Au total une Odyssée de 30 000 milles, 140 jours de mer environ pour le premier, 120 jours d'escales, pour un départ sur une date à confirmer du dimanche 27 juin 2021 et un retour mi-mars 2022 pour les premiers, fin mars pour les derniers. Les étapes pour les premiers s'étalent de 12 à 24 jours, la durée de l'étape pour le dernier est calculée pour avoir au minimum 8 jours de repos.

Les Class40 au départ du Défi Atlantique ©Bateaux.com

Une course en double

Ce tour du monde se jouera en double, pour plus de sécurité sur un parcours de ce genre.

"Les règles de course permettront le changement d'un skipper à chaque étape, et donc permet la constitution d'équipes pour réaliser l'ensemble du parcours, pour partager les coûts, pour s'adapter aux contraintes professionnelles ou familiales", explique l'organisation.

Une idée approuvée par le président de classe : "Le double avec changement d'équipage est une bonne formule. C'est important de se relayer sur une épreuve comme celle-ci. L'idée pourrait être de faire des teams, un peu à l'image de la Global Ocean Race, qui était une superbe course."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...