Christina O, le luxueux superyacht des stars hollywoodiennes

Le Christina O, symbole du glamour du 20e siècle

En 1954, l'armateur grec Aristote Onassis rachète une ancienne frégate militaire pour le transformer en luxueux yacht. Après d'importants travaux, le Christina O est le yacht le plus luxueux de son époque et le symbole du glamour américain. De nombreuses stars et hommes politiques se pressent à son bord.

De la frégate militaire au luxueux superyacht

En juillet 1943, la frégate de classe River — baptisée NCSM Stormont — commandée par la marine canadienne voit le jour au sein du chantier canadien Vickers Ltd, à Montréal. Elle est utilisée dans la lutte anti sous-marin lors de la Seconde Guerre mondiale et participera à de nombreuses batailles historiques, notamment la Bataille de l'Atlantique, ou encore le Débarquement de Normandie.

Navire militaire jusqu'en 1954, elle est alors rachetée la même année pour 30 000 $, par le milliardaire grec Aristote Onassis. Il est le plus célèbre armateur grec du 20e siècle et une des personnalités les plus mondaines du milieu du siècle. Il eut d'ailleurs pour maitresse la célèbre cantatrice Maria Callas avant d'épouser en secondes noces Jacqueline Kennedy en 1968.

Après un refit de 4 millions d'euros, la frégate est transformée en un splendide et luxueux superyacht de 99,13 m. Véritable palace flottant, le yacht est alors rebaptisé Christina O, nom de la fille aînée de l'armateur. Son design signé Caesar Pinnau est facilement reconnaissable avec sa proue et sa superstructure arrondie ou encore sa grande cheminée jaune.

Un décor de manoir anglais

À bord, l'aménagement est élégant et somptueux, mais aussi très confortable. On y trouve 18 cabines — 10 cabines double sur le pont principal à l'avant et 8 autres sur le pont inférieur — et une incroyable cabine principale — la suite Onassis — composée de 3 espaces. Le propriétaire dispose d'un grand lit encadré de lampes en cristal de baccarat, d'une salle de bain en marbre blanc et d'un bureau avec une grande bibliothèque en chêne. On y retrouve une splendide cheminée en onyx. Les cabines ont le nom d'îles grecques, ce qui est toujours le cas aujourd'hui, et sont décorées selon les goûts de Jackie O.

On trouve à bord de nombreuses curiosités. À commencer par le Ari's Bar, toujours dans son état d'origine. Ce bar recouvert de corde en bois massif a été construit à partir de la coque d'un galion espagnol coulé. Son mobilier est constitué d'ossements de baleines et d'orques tandis que les tabourets de bar sont en peau de baleine.

Le Lapis Lounge — baptisé ainsi en raison de sa cheminée en lapis — abrite une tribune où trône un splendide piano Steinway, sur lequel avait joué Maria Callas ou Franck Sinatra. 

Les espaces de vie à bord sont spacieux, comme la grande salle à manger avec une immense table capable d'accueillir 24 personnes, et richement décorés, comme ce splendide escalier en colimaçon.

À l'extérieur, on retrouve la piscine en mosaïque d'origine, capable de se transformer aujourd'hui en piste de danse ou en piste d'hélicoptère.

Le yacht des stars

Devenu le yacht le plus luxueux et high-tech de l'époque, de nombreuses personnalités politiques et stars d'Hollywood se succèdent à son bord. Le bateau et ses prestigieux occupants font d'ailleurs la Une des nombreux journaux de l'époque. Il est le symbole d'une époque strass et paillettes et de glamour à l'américaine.

Des soirées somptueuses sont organisées à son bord et on y retrouve entre autres Sir Winston Churchill, Frank Sinatra, Marilyn Monroe, Richard Burton et Elizabeth Taylor, Greta Garbo, John Fitzgerald Kennedy et sa femme Jacqueline Kennedy, Ava Gardner ou encore John Wayne…

C'était aussi à bord de Christina O qu'Aristote Onassis rejoint sa maitresse Maria Callas. Deux mariages seront organisés à bord du yacht, celui du propriétaire avec Jackie O, en 1968 et celui du prince Rainier III de Monaco avec Grace Kelly.

Une nouvelle vie pour Christina O

Propriété d'Onassis jusqu'en 1975, le bateau est cédé par sa fille, Christina, au gouvernement grec au décès de son père. Mais dans le contexte politique de l'époque, ce présent est malaisant et le yacht – rebaptisé Argo - est laissé à l'abandon et se détériore petit à petit.

En 1998, un ami de la famille Onassis — John Paul Papanicolaou — le rachète et entreprend sa restauration. Un travail fastidieux et long qui coute 50 millions de $. En 2001, il retrouve sa gloire d'origine et son nouveau propriétaire le rebaptise du nom de la fille aînée d'Onassis, en mémoire à son ami.

Aujourd'hui, le bateau est proposé à la location par plusieurs entreprises de charter et propose de nouveaux espaces de vie, qui n'existaient pas à l'époque. Ainsi, les locataires disposent désormais d'une salle de fitness, d'une salle de jeu pour enfant, d'un spa, d'un salon de coiffure, d'un héliport, d'un jacuzzi, d'une télévision ou encore d'une salle de danse, etc.

Tout a été pensé pour s'amuser sur l'eau avec des tenders, des planches à voile, des jet-skis, un overboard, un équipement complet de plongée et même une banane (jouet gonflable tracté par un bateau à moteur).

Il faut compter 560 000 € en basse saison l'été et 700 000 € l'hiver pour une semaine de location.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...