53M Concept, un concept de superyacht en verre pensé comme une résidence orientale

Le studio de design Vripack, en collaboration avec le constructeur allemand Nobiskrug, vient de dévoiler un nouveau concept de superyacht. Le 53M Concept est un bateau hybride au design moderne, laissant une place importante au travail du verre. Il se positionne sur un marché d'entrée de gamme au grand yachting.

Une résidence orientale

En collaboration avec le célèbre chantier naval Nobiskrug, le studio de design néerlandais Vripack présente un nouveau concept hybride de 56 m de long et 9,20 m de large. L'idée est de briser le moule de la conception de yachts classiques. À bord, ce sont 10 invités qui pourront prendre place et 9 membres d'équipage.

C'est en pensant à un jeune propriétaire du Moyen-Orient ou d'Asie qu'a été développé ce superyacht et son style non conventionnel. Avec sa superstructure arrondie sur l'avant, ses immenses découpes latérales elle aussi arrondies et vitrées ou encore son cockpit et sa terrasse supérieure entièrement ouverts et son aménagement contemporain, les concepteurs ont essayé de recréer l'aménagement fluide d'une résidence haut de gamme trouvée à Hong Kong ou à Dubaï.

Avec le 53M Concept, Nobiskrug propose un modèle d'entrée de gamme pour les propriétaires attirés par le constructeur, mais dans l'incapacité de s'acheter un superyacht de 140 m.

Grands espaces et verre partout

Lorsqu'on arrive à bord, on note de suite le roof en maillage rigide, décliné également sous forme de bimini rigide sur l'ensemble de la proue. Les imposants vitrages que l'on retrouve sur les côtés et l'arrière de la superstructure invitent à entrer.

Le garage à annexe, habituellement placé sur l'arrière a été déplacé dans la proue, avec des pavois dépliables pour faciliter la mise à l'eau. Cela permet de fournir un accès direct depuis la poupe à quatre cabines double de même taille d'un côté et à une salle de sport à ciel ouvert de l'autre. Un long corridor asymétrique sépare les différents espaces de vie.

De grande quantités de verre décoratif et structurel sont omniprésentes, plus spécifiquement dans la cabine propriétaire et à travers l'immense balustrade en verre qui s'étend sur toute la longueur du yacht.

"C'est un projet qui place le verre au centre de la conception, optimisant toutes les capacités qu'il apporte" explique Joost Mertens, designer chez Vripack. "Toutes les parois de la superstructure sont en verre, il n'y a pas de métal du tout. La conception n'est soumise à aucune règle de conception traditionnelle" ajoute-t-il.

Une propulsion innovante

D'après Vripack, le yacht hybride dispose d'un système de propulsion innovant sur le plan technique, développé spécifiquement pour ce concept. Conçu pour s'adapter à la nouvelle configuration d'aménagement, et privilégiant le confort et la sécurité à bord, Vripack a mis au défi ses sous-traitants de produire un moteur évolué qui optimise le style de vie du propriétaire. Mais pour l'instant, aucune info n'a filtré sur le type de propulsion. Seule la vitesse assez basse — 11 à 14 nœuds — laisse à penser à une faible motorisation.

"À ce jour, les yachts de ce type sont très hauts car les gros moteurs électriques obligent à étendre la construction. Sur ce yacht, nous voulons maintenir une taille "humaine". Ainsi, les moteurs sont similaires à des "crêpes", plats et larges. Nous encourageons l'innovation dans tous les domaines", a déclaré Hoekstra.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...