Refit pour un tour du monde, un Wauquiez PS60 préparé avec soin

Après une vie professionnelle bien remplie, Yves aborde sa retraite avec plaisir. Il vient d'acquérir un Wauquiez PS60 qu'il a entièrement refait. Un bel engin avec lequel il va partir autour du monde prochainement.

Découverte de la voile en famille

Ex-ingénieur en informatique, Yves est un breton qui a beaucoup voyagé dans sa vie. La passion de la voile, il l'a tient de son père (militaire) qui au fil de ses mutations a partagé le plaisir d'être sur l'eau avec sa famille. Ce fut en premier lieu un dériveur, un As de Carreau (sorte de Vaurien, mais avec un gréement Houari), puis vient un Corsaire puis enfin une Corvette.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

De son côté, adolescent Yves suit des cours de voile et devient Moniteur de Voile. Il construit son premier dériveur en solitaire. Mais finalement à 21 ans, après son envol du cocon familial, il rachète la Corvette paternelle. Avec ce voilier de 7 m, il navigue principalement en Bretagne Sud, jusqu'à La Rochelle. Mais des missions professionnelles à l'étranger l'obligent a mettre de côté la voile habitable. Yves se rabat donc sur la planche à voile.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

Des voiliers de croisière en Méditerranée

Ce n'est qu'à son retour en France qu'il revient à la croisière avec un Sun Liberty (un 34 pieds de chez Jeanneau) basé en Méditerranée. C'est alors la découverte de ce bassin avec comme cible principale : la Corse. Le Sun Liberty est ensuite remplacé par un Océanis 45 (Bénéteau). Hélas la femme de Yves tombe malade, obligeant la revente du voilier et l'arrêt des croisières.

Devenu veuf, Yves fait une sorte de bilan. Il se souvient alors de ses souvenirs d'enfance et des lectures qui l'ont accompagnées : toujours des livres d'aventuriers autour du monde à l'image de Slocum. Cette idée, ce rêve d'enfant germe dans sa tête. Il est temps pour lui aussi de larguer les amarres. Il se met en quête d'un voilier pour accomplir son rêve.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

À la recherche du voilier idéal

Il part alors à la recherche d'un Super Maramu de chez Amel. Mais au hasard des visites, il croise un Wauquiez Pilot Salon 60. Et c'est le coup de foudre. Ce voilier qu'il trouve élégant est marin et surtout très confortable. L'achat se réalise à Port Napoléon en mai 2019 après une expertise.

Dès juillet, il part avec pour le valider et estimer les travaux à prévoir. Le rendez-vous est déjà prévu pour septembre pour un refit complet.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

Une croisière pour valider le voilier

Cette croisière estivale jusqu'en Sardaigne sera l'occasion de mettre à jour de nombreux problèmes. Il découvre que les propriétaires successifs n'ont pas vraiment entretenu ce voilier très équipé. Si certains points avaient été visualisés par l'expertise, d'autres sont mis à jour.

Pendant un coup de vent, c'est la grand-voile qui se déchire. Celle-ci enroulée dans le mât refusera de sortir pour toute la fin de la croisière. Heureusement, les enrouleurs hydrauliques des voiles d'avant sont toujours fonctionnels.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

Grands travaux de refit

À son retour, Yves déclenche les grands travaux : près de 70% du voilier a été entièrement refait: électricité, hydraulique, mais surtout le remplacement des 2 moteurs d'origines. Le 2 x 80 ch Perkins ont été débarqués, remplacés par 2 x 80 Nanni. Le groupe électrogène a aussi eu le droit à un refit complet. Côté esthétique, ce voilier de prestige a été entièrement repeint. La coque de Triskell est désormais bleu marine.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

Prêt à partir pour le tour du monde

Désormais le voilier est à flot, remâté avec quelques petits travaux de finition à finir. Yves est à bord et espère larguer les amarres dès que la période de confinement prendra fin. Le programme de ce tour du monde débutera par une visite de la Méditerranée (jusqu'en Turquie ?) Avant de partir en transat vers septembre 2020. Puis ce sera sans doute le Brésil, les Caraïbes et Panama. Mais tout reste ouvert en fonction des rencontres réalisées au cours du voyage.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60

Une expérience à partager

Cette expérience de grand voyage, Yves a envie de la partager. Pour cela il a rejoint le réseau Vog avec moi et propose des embarquements, notamment sur les grandes traversées (Atlantique, Pacifique…) où il aimerait bien constituer un équipage de 4 personnes. Même s'il mesure plus de 18 m, Yves arrive à gérer seul son voilier avec les automatismes du bord. D'autant que tous les systèmes sont doublés pour prévenir d'une panne. Mais l'envie de partager ce plaisir de découvrir le monde à la voile incite Yves à chercher des équipier(e)s.

Triskell, un Wauquiez PS60
Triskell, un Wauquiez PS60
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
De Braekeleer Yoeri - 5 mois
Super ce voilier, magnifique voyage en vue et intéressé d'y participer
Alain DECLINAND - 5 mois
Bravo pour ce refit d'un bateau qui méritait de tomber sur un passionné. Comment contacte-t-on Yves ?
Ajouter un commentaire...

Pilot Saloon 58, la fiche technique

MarqueWauquiez
ArchitecteBerret-Racoupeau
Longueur hors-tout17.70 m
Largeur4.95 m
Tirant d'eau2.30 m
Catégorie CEA
Voir la fiche technique complète du Pilot Saloon 58