Portrait de Yann Eliès, l'habitué de la Solitaire du Figaro


Yann Eliès, skipper briochin de 40 ans gagne saa 16e Solitaire du Figaro à bord de Groupe Quéguiner - Leucémie espoir.

Une passion née dès le plus jeune âge

Yann Eliès est un navigateur et un skipper professionnel français né à Saint-Brieuc en 1974. Bercé par le monde du nautisme – son père et son grand-père sont fans de la course au large – il fait ses débuts en 1998 sur le circuit Figaro Bénéteau, à bord de Groupe Generali Assurances. Il commence à percer sur ce circuit dès 2001. Son expérience à bord du maxi-trimaran de Cam Lewis Team Adventure sur "The Race" en 2001, lui fait découvrir le grand large et les plaisirs de la navigation océanique. À partir de 2007, il navigue sur son nouveau monocoque de 60 pieds, Generali dont le parrain est Zinedine Zidane.

Il est découvert par le grand public suite à sa participation au Vendée-Globe de 2008-2009. C'est pendant cette solitaire autour du monde qu'il tombe de son bateau, le 18 décembre 2008, au sud de l'Australie, alors qu'il effectue des réparations sur son gennaker. Blessé gravement au fémur, il est néanmoins sauf, grâce à sa ligne de vie. Il sera récupéré 3 jours plus tard par une frégate, son bateau, lui, coulera avant que son équipe puisse le récupérer. Deux ans plus tard, son partenariat avec Generali prend fin, car le skipper souhaite continuer sur le Vendée Globe et la marque préfère se recentrer sur le Figaro.

Première participation à la Route du Rhum

C'est Absolute Dreamer, l'écurie de Jean-Pierre Dick qui l'a contacté pour lui proposer de disputer la Transat à bord du MOD 70 Paprec Recyclage, en remplacement de Jean-Pierre Dick, le skipper de Paprec qui préfère se concentrer sur le prochain Vendée Globe. Ce sera donc la première participation de Yann Eliès à la Route du Rhum mais aussi sa première navigation en solo à bord d'un multicoque. Il a déjà navigué sur ce type de bateau, mais toujours en équipage. Traverser l'océan en solo à bord d'un Ultime est un véritable challenge. "C'est stressant mais ça ne se refuse pas confie Yann. Avec une préparation un peu tardive, nous sommes en position d'outsiders."

Un habitué de la course en solitaire

En 2002 puis en 2005, il remporte le Trophée Jules-Verne avec Bruno Peyron sur Orange et Orange II. En 2004 puis en 2006, il devient champion de France de course au large en solitaire. En 2008 puis de nouveau en 2009, il participe au Vendée Globe. Enfin, en 2012 et en 2013, il est double vainqueur de la Solitaire du Figaro, 33 ans après son père, Patrick Eliès, vainqueur de l'édition de 1979 qui s'appelle à l'époque La Course de l'Aurore. Il est le premier à enchaîner deux victoires consécutives sur cette course depuis le monotype Figaro-Bénéteau. En 2013, il remporte la Transat Jacques Vabre avec Erwan Le Roux en Multi50.

Il compte à son palmarès 15 participations, 9 victoires d'étape et rejoint le club des triples vainqueurs de La Solitaire, composé de Jérémie Beyou, Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux et Philippe Poupon3 victoires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Photos