Une spectaculaire édition du Défi Wind 2015 consacre les Mortefon, frère et soeur en vidéo


Les conditions ont été énormes pour ces quatre jours du Défi Wind 2015. Édition record du nombre de participants, elle l'était aussi par la tramontane qui a touché de plein fouet les participants !

Jeudi 14 mai, une journée Tramontanesque !

C'est après le briefing du gourou du Défi Wind, Philippe Bru, qui avait lieu à 13 heures que les 1200 participants se sont élancés sur le parcours de 40 km. 1200 windsurfeurs ? Eh bien non ! La tramontane, qui était absente de toute la matinée s'est levée subitement, dépassant les 50 nœuds pendant cette 1re manche. Du coup, ce ne sont que 1084 défieurs qui ont osé s'élancer sur l'eau, mais seuls 377 windsurfeurs ont réussi à couper le parcours. C'était une première sur le Défi Wind ! Au terme de cette journée, un duel opposait Pierre Mortefon et Nicolas Warembourg, mais c'est finalement le 1er qui s'est imposé. Pierre Mortefon est le vainqueur de l'édition 2010 et actuel second mondial. Alexandre Cousin décroche la 5e place, Pierre Moretti la 6e, Antoine Albeau est arrivé 7e et Björn Dunkerbeck, 13e. Chez les femmes, Marion Mortefon, sœur de, est arrivé en 1re position. La 2e place est prise par la championne du monde, Delphine Cousin. Sur cette journée, les chutes ont été nombreuses et la tramontane n'a épargné personne.

Le point de vue des amateurs

Gilles Rabetaud, amateur ayant pris part à ce Défi gigantesque s'est confié sur cette journée "J'ai cru que le diable habitait à Port-La-Nouvelle (rires). Je suis parti à l'eau avec une Blade 5 mètres, une Patrik Diethelm 92 litres et un aileron de 30 cm. Le vent était encore raisonnable au départ, mais après l'étang de l'Ayrolles, les rafales sont devenues extrêmes ! Il faut savoir reconnaître ses limites et j'ai stoppé après 20 kilomètres." William Huppert, autre rider de la bande explique son ressenti "Quand nous avons vu Antoine Albeau se faire coucher, on a commencé à s'inquiéter (rires). J'étais en 5 m de slalom et je n'arrivais même plus à border ! Je suis tombé trois ou quatre fois et je me suis fait doubler par des filles, respect à elles !"

Vendredi 15 mai, une manche un plus calme et Mortefon toujours en place

Cette deuxième manche a vu une tramontane restant aux alentours de 40 nœuds, mais un nombre de partants réduit. En effet, ce ne sont que 687 concurrents qui ont pris le départ et 545 qui ont bouclé le parcours. Tous gardaient en mémoire la journée apocalyptique de la veille et n'étaient pas très chauds pour prendre le départ de cette 2e manche. La course a été délocalisée devant la plage des chalets et Pierre Mortefon, a de suite, pris la tête de cette manche raccourcie à 20 km avec deux allers-retours entre la plage des chalets et l'embouchure de l'Ayrolles. Finalement, après un final encore serré entre Pierre Mortefon, Nicolas Warembourg et Antoine Questel, c'est encore Mortefon qui remporte cette 2e manche. Chez les femmes, cette fois-ci c'est la double championne du monde en titre, Delphine Cousin qui remporte la manche.

Samedi 16 mai, Albeau fait une belle remontée

La tramontane était encore déchainée pour cette troisième journée du Défi Wind avec des rafales à plus de 60 nœuds. La 3e manche a été lancée en matinée sur un parcours réduit de 20 km, mais la 4e manche a dû être annulée pour des raisons de sécurité. Cette fois-ci, ils étaient plus de 800 à s'élancer ce parcours réduit, et notamment, Antoine Albeau, qui était bien décidé à s'imposer, peu satisfait de ses performances. Comme sur les manches précédentes, Pierre Mortefon a pris la tête dès le départ, mais c'était sans compter la hargne d'Albeau, qui a fait une fulgurante remontée, enregistrant une vitesse à plus de 37 nœuds. C'est ainsi qu'il a décroché la 1re place de la manche, suivi par le champion du Défi 2010. Chez les femmes, c'est Lena Erdil, qui a remporté la manche juste devant Marion Mortefon.

Le Gran Canaria Dunkerbeck Defi Wind Speed Challenge

Organisé par Björn Dunkerbeck, ce défi s'est déroulé pendant la 3e manche du Défi Wind et consacrait le windsurfer ayant réalisé le meilleur run de 500 m. C'est tout naturellement que le vainqueur du jour, Antoine Albeau, actuel recordman du monde de vitesse en windsurf, a remporté ce défi, dans le défi. Il a réalisé son meilleur run de 500 m à près de 35 nœuds de moyenne (34,8 exactement). Belle performance par un vent fort soufflant à 50 nœuds et parmi les 800 concurrents. Piéter Bijl prend la 2e marche du podium et l'organisateur, Björn Dunkerbeck, la 3e. Chez les amateurs, c'est Damien Nico, avec une vitesse de 32,19 nœuds, qui prend la 4e place. Chez les femmes, Lena Erdil a réalisé le meilleur run sur 500 m avec 25,67 nœuds.

Dimanche 17 mai, journée finale et sacre de Pierre Mortefon

Pour ce dernier jour du Défi Wind, on attendait une tramontane plus faible, avec les conditions des trois premiers jours, mais ça n'a pas été le cas. 35 nœuds de vent ont accompagné les windsurfers sur la ligne de départ. Pierre Mortefon a remporté cette dernière manche, juste devant Nicolas Warembourg, 2e et Antoine Questel, 3e. Björn Dunkerbeck, Thomas Goyard et Diony Guadagnino les suivaient à l'arrivée sur cette manche. Antoine Albeau a été victime d'une mauvaise chute et a été contraint à l'abandon.

C'est donc Pierre Mortefon, 26 ans, qui a remporté ce Défi Wind 2015, qui rassemblait les plus grands champions de ces 20 dernières années. Les performances de Nicolas Warembourg et d'Antoine Questel, outsiders au départ, sont également à souligner.

Chez les femmes, cette dernière manche est remportée par Delphine Cousin, mais cette victoire ne lui permet pas de décrocher le titre attendu. C'est donc Marion Mortefon, qui comme son frère, remporte la victoire du Défi Wind 2015. Delphine Cousin monte sur la 2e marche du podium et Lena Erdil sur la 3e.

Plus d'articles sur les chaînes :

Aude
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Défi Wind de Gruissan (11)

Une édition exceptionnelle pour le 15e anniversaire du Défi Wind de Gruissan (11)