Alain Thébault et l'Hydroptère, à l'assaut de la Transpacifique


Alain Thébault, skipper de l'hydroptère s'apprête à enfin réaliser son rêve, battre le record de la Transpacifique.

Alain Thébault et son équipe sont actuellement en Californie, dans l'attente de la météo parfaite pour réaliser la traversée du Pacifique. Début juin, le skipper de l'Hydroptère partira de Los Angeles pour rallier Honolulu, espérant décrocher le record, détenu jusqu'ici par Olivier de Kersauson. Le marin qui n'a pas la langue dans sa poche avait établi sur Geronimo, en 2005, le temps de référence de 4 jours, 19 heures et 31 minutes.

En attendant le départ, "Der fliegende Franzose" est amarré à la marina de Los Angeles. Yves Parlier, spécialiste des décryptages météo, étudie les fichiers pour trouver la meilleure fenêtre de tir pour cette traversée du Pacifique. Pour ce voyage, Alain Thébault sera accompagné par 6 équipiers, en provenance de 5 nations. Tout d'abord il peut compter sur son fidèle coskipper depuis 2002, Jacques Vincent, qui compte à son actif, 29 transatlantiques et 8 tours du monde dont deux Trophée Jules Verne, trois Withbread, une Volvo Ocean Race, l'Oryx Quest et The Race. Ses autres équipiers viendront d'Angleterre, d'Allemagne, de Suisse, de Suède. Le vainqueur de la dernière Coupe de l’America sur les AC72, l’Australien James Spithill sera également de la partie. Une navigation en 2012 sur l'hydroptère l’avait conquis.

"Récemment nous avons connu des difficultés pour financer le projet, j'ai dû vendre ma maison pour que l'aventure continue mais de nouveaux partenaires nous rejoignent, notamment en Californie, terre des pionniers et entrepreneurs. Nous allons tenter de survoler la houle à haute vitesse et défricher de nouveau avec humilité. Ma détermination est totale. Nous avons ouvert la voie sur sur plan d'eaux abrités suivis par les voiliers l'America's Cup, reste à ouvrir celle du large pour les voiliers volants, ce qui est très complexe sur la houle" a déclaré Alain Thébault. 

Crédit : Christophe Launay

Un record, mais pas que…

Après avoir contourné un champ de débris liés au tsunami, de la taille du Texas, les marins rejoindront Bertrand Piccard de Solar Impulse, cet avion solaire qui réalise actuellement un tour du monde. Les deux hommes portent le même message "Use Clean Energy" et sont d'ailleurs soutenus par la Fondation Prince Albert de Monaco. Grâce à ce soutien, Alain Thébault va enfin pouvoir partir pour Hawaï.

Crédit photo : Hydroptère

Cette traversée sera également l'occasion de réaliser un film pour dénoncer la pollution du Pacifique, jonché de détritus et autres déchets plastiques. Ce dernier sera réalisé en collaboration avec l'Institut Océanographique Paul Ricard et l'aide espérée de la Fondation Prince Albert II de Monaco qui œuvre dans l’hexagone sur ces sujets qui impacteront les générations à venir.

Le trimaran le plus rapide de la planète

L'Hydroptère est un trimaran à foils de haute technologie, combinant techniques de pointe de l'aéronautique et génie maritime. À partir d'une vitesse de 10 nœuds, les foils, qui sont inclinés dans l'eau à 45° permettent de faire décoller voilier et de le propulser à grande vitesse. N'étant plus en contact avec l'eau que sur 2,5 cm, il est capable de passer en 10 secondes de 20 à 45 nœuds (37 à 83 km/h).

Le 21 décembre 2008, l'Hydroptère est le premier voilier à passer la barre des 50 nœuds à la voile, le fameux mur du vent soit 92,6 km/h puis celle des 100 km/h avec une pointe à 56,3 nœuds (104 km/h).

Crédit : Christophe Launay
Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Hydroptère Transpacifique

L'Hydroptère s'est envolé pour Hawaii !

Réagir à cet article
Allien Christian - 26 Mai 2015
BUn bel oiseau et une équipe de vrais marins ! Bravo , merveilleux ...ramvo
Jerome Ollieric - 26 Mai 2015
Bravo et bonne chance
Ajouter un commentaire...
A lire aussi sur Bateaux.com