Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Avis de tempête sur les Voiles de Saint-Tropez, les régates annulées

Les Voiles de Saint-Tropez rencontrent une situation un peu particulière puisque la météo vient jouer des siennes. Un vent très fort souffle sur le golfe de Saint-Tropez et génère également de très fortes vagues, qui déferlent vers Cogolin. Les régates de la journée ont dû être annulées.

© Gilles Martin-Raget
Le

Pour la seconde journée, les voiliers et leurs 4000 marins sont confinés à terre et espère pouvoir compter sur une amélioration ce jeudi 1er octobre. En effet, demain ce sera la Journée des Défis, où skippers et équipages se défient dans la plus pure tradition de la Nioulargue, des Voiles de Saint-Tropez et du yachting éternel. Cette journée particulière permet aux concurrents de courir contre qui ils souhaitent, sous la seule condition d'en informer leurs concurrents.

Ce sera également la Club 55 Cup. Relancé en 2003, ce duel est un hommage à l'esprit de la régate telle qu'elle était pratiquée au siècle dernier, quand deux capitaines se livraient un duel pour l'amour du sport, en comparant uniquement les performances du yacht et de son équipage.

Pour ce faire, deux bateaux se lancent un défi le jeudi sur un parcours de 15 milles nautique - Tour du Portalet, bouée de la Nioulargue, Le Club 55, celui qui termine devant l'autre l'emporte et lance un défi au bateau de son choix l'année d’après. Cette année, la Club 55 Cup se disputera entre Halloween (Cotre Bermudien, Fife 1926) et Moonbeam III (Cotre aurique Fife 1903).

"Même scénario qu'hier, voire un peu plus fort avec 48 nœuds à Pampelonne ce matin. C'est vraiment trop. La mer est encore plus formée qu'hier malgré une petite rotation du vent de l'est au sud-est. L’eau déferle sur le golfe au point que même les vedettes hésitent à traverser. Il n'est donc pas très raisonnable d'essayer de régater. Il y a, bien entendu, au sein de la flotte des quelques 180 voiliers Modernes ici présents, une bonne quinzaine, voire vingtaine de grosses unités typées pour le grand large et qui pourraient évoluer sans problème sur cette mer et dans ce vent. Le souci réside pour eux dans les manœuvres d'entrée et de sortie de port, avec des rafales capables de les faire déraper et de créer des incidents, que la capitainerie ne souhaite certainement pas affronter. Le plus raisonnable est d'annuler purement et simplement cette journée de mercredi" a expliqué le directeur des courses, Georges Korhel.

 

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Jean Campistron 15 Février 2016
d'après les onservations du satellite , cefut totalement rouge donc de 9 à 11 quand nous sommes rentrés à Fréjus mouilleux jusqu'à l'os., après avoir heureusement fui à temps.

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO