Avez-vous trouvé chaussures à vos pieds pour naviguer ?

Chaussure de pont

Même si l'on pourrait penser que naviguer pieds nus est la manière la plus naturelle de profiter des éléments, ce n'est pas forcément conseillé. On peut rapidement se faire mal en se déplaçant à bord. Alors, quelles chaussures enfiler pour naviguer ?

Naviguer pieds nus est toujours agréable, mais pourtant, sans protection, on peut rapidement se faire mal lorsqu'on se déplace. Les pièges pour les orteilels sont nombreux sur un bateau. Il est donc conseillé d'opter pour des chaussures qui protègent le pied avec des semelles antidérapantes pour pouvoir évoluer sur le pont humide et glissant.

Dans les années 1970, Sebago crée la fameuse chaussure de pont – Dockside – qui fait les belles heures de la plaisance pendant plusieurs années, grâce à son cuir traité mer et sa semelle antidérapante. Mais les marins se sont rendu compte que le pied n'est pas très bien tenu. Si la Dockside est idéale pour l'apéro au yacht club, elle moins bien venue pour se déplacer à la gite.

Aujourd'hui, on navigue plutôt avec des chaussures qui ressemblent à des chaussures de sport (maintient du talon). Certaines on même des semelles percées qui évacuent l'eau. On ne navigue plus les pieds au sec, mais les pieds mouillés ! On peut trouver des modèles de la sorte chez Tribord (Decathlon), Musto, Henri Lloyd ou encore Helly Hansen.

Pour une pratique occasionnelle, si vous ne désirez pas investir dans des chaussures spécialisées, vous pouvez aussi porter une paire de tennis de sport à semelle souple et striée, qui permettent de bien accrocher le pont glissant du bateau. Mais attention à ce que la semelle ne soit pas découpée (comme c'est le cas pour marcher sur des surfaces meubles, terre par exemple). On évitera aussi les semelles de couleur noir qui laissent des traces sur le gelcoat blanc.

En cas de navigation par mauvais temps, vous pouvez passer aux bottes. Pas les bottes pour aller aux champs ! Celle qui possèdent les mêmes semelles que les chaussures de voile. Les modèles en caoutchouc sont parfaitement étanches. Trop étanche ! Le problème que l'on rencontre avec ces bottes c'est que si elles gardent nos pieds au sec, elle ne les laissent pas respirer – ce qui fait qu'on transpire et qu'on se retrouve avec les pieds mouillés !

Les marques fabriquent désormais des bottes respirantes. Des modèles qui sont vraiment beaucoup plus chers et qui vieillissent plus rapidement que les bottes en caoutchouc.

Enfin, petit clin d'œil aux Crocs, que l'on a pu voir notamment aux pieds des marins du Vendée Globe, cet hiver ! Ici, on mise surtout sur la praticité et le confort !

Et vous, quelles chaussures choisissez-vous pour naviguer ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Florian Le Duigou - 16 Mars 2017
Comment peut-on professionnellement citer les Crocs dans un article pour bien se chausser??? Ces sabots sont certes très confortables, mais déconseillés pour un usage intensif. La semelle peut très vite devenir glissante et le pied n'est que très peu maintenu, du fait des caractéristiques même du sabot. Il n'y a aucun flex avec une adhérence maintenue et le risque de foulure est très important. A bon entendeur...

Dominique Blade - 16 Mars 2017
L'article parlait de marins du Vendée Globe qui ont sans doute plus le pied marin que vous, de plus je doute qu'ils les portaient dans les 50èmes...
Bernie Gequi - 17 Mars 2017
Il nous arrive de porter des bottillons de plongée confortable mais ne pas porter 24/24, bien rincés et talqué régulièrement
Ajouter un commentaire...