Bayliner s'attaque au marché du wakesurf avec le Heyday WT1-SC

Le Heyday WT1 Side Console

C'est fin 2016 que le groupe Brunswick rachète la marque de bateaux de wakesurf Heyday, intégré depuis à Bayliner. La marque de bateaux familiaux souhaite désormais s'adresser à une nouvelle cible de plaisanciers, amateurs de sports nautiques en proposant des embarcations spécifiques à leur pratique. Découverte du WT1-Side Console, nouveauté 2017/2018, présentée au Yachting Festival en septembre prochain. La carène reste la même que le WT1, mais la disposition du plan de pont a été revue avec la console déportée à tribord.

Le WT-1 SC, un bateau dédié au wakesurf

Heyday construit des bateaux de wakesurf et de wakeboard au design sportif et moderne avec un prix accessible aux jeunes générations. Le WT1 (auparavant construit et Mexique et qui le sera désormais en Pologne) était affiché au prix de 55 000 €. Ces bateaux sont équipés de ballasts – actionnés par le pilote depuis le poste de barre — pour créer une vague d'un côté ou de l'autre. Le rider n'a plus qu'à utiliser la vague générée pour "surfer" sans être rattaché au bateau via un mât de wakeboard.

Le WT-1 SC avec sa longueur de 19'6" pieds et sa largeur de 8 pieds peut accueillir 9 personnes à bord. Sa taille inférieure à 20 pieds le rend facilement transportable, il est d'ailleurs proposé en package complet avec remorque et moteur. Sa coque en V dessinée spécialement pour les sports nautiques avec un angle au tableau arrière de 117° crée une forme de vague en hauteur, sans utilisation de flaps. Les deux ballasts (un de chaque côté du bateau) peuvent accueillir jusqu'à 544 litres d'eau.

Le système "BailingStrakes" développé par Heyday améliore le glissement de la coque sur l'eau avec moins de résistance. Le franc-bord arrière très profond déplace également plus d'eau pour créer des vagues de sillage optimales.

Le WT1-SC est équipé d'un moteur inboard V8 5.7L Challenger Crusader de 350 ch, suffisant pour tracter des riders, même avec un équipage au complet et les ballasts remplis.

Une version "side console" pour plus d'espace à bord

Le WT-1 était déjà proposé par le chantier américain, mais en version console centrale. Il sera désormais proposé en version "side console" avec le poste de barre déporté à tribord pour gagner en habitabilité, comme son grand frère, le WT-2. Cette disposition plus ouverte permet une meilleure cohésion entre les riders à bord. Les options de disposition des sièges ont également été améliorées. Dans le cockpit, les assises des fauteuils ont été courbées pour apporter un confort équivalent que l'on regarder le rider vers l'arrière ou en position croisière vers l'avant. Pour maximiser la mobilité des fauteuils, les dossiers sont également amovibles (notamment à l'avant).

À bord, et notamment sous les sièges de cockpit, on trouve de nombreux espaces de stockage pour ranger les planches par exemple. Le poste de barre réunit toutes les commandes, y compris les commutateurs pour les ballasts, les turbines, les lumières sous-marines ou encore les feux d'accostage.

Le poste de pilotage possède un espace pour installer une tablette Android. Avec l'installation de l'application Heyday, le pilote bénéficiera d'un écran LCD pour traiter sans fil les données du moteur (consommation, vitesse, GPS, pression d'huile ou encore température du moteur…). Il est également possible d'associer la tablette avec la barre de son en Bluetooth pour profiter de la musique, accéder aux images d'une Go pro…

Le revêtement de sol SeaDek apporte une finition élégante au bateau en plus de protéger les riders de la chaleur et de sécher rapidement.

Le prix de ce nouveau modèle sera dévoilé au Cannes Yachting Festival.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...