Zeelander Z55, moderne, mais tellement rétro

Le Zeelander Z55, nouveauté 2017/2018 du chantier Zeelander Yachts

Zeelander Yachts est une marque néerlandaise, créée en 2002, qui construit des yachts à moteur haut de gamme. Le Cannes Yachting Festival était l'occasion de découvrir le dernier-né et plus gros modèle de la gamme, le Zeelander Z55, un yacht de 17 m aux lignes classiques mais tout en modernité.

Classique, mais moderne

Sur les pontons de Cannes, le Zeelander Z55, un luxueux yacht de 17 m, conçu par le cabinet d'architecte Mulder Design, attire l'attention avec son look rétro et ses lignes arrondies. Le deuxième modèle du chantier néerlandais est le plus grand modèle de la gamme (qui compte déjà le Z44, de 13,52 m). Entièrement construit aux Pays-Bas il dispose d'une coque en V-profond en infusion fibre de verre/vinylester.

Le Zeelander Z55 au Cannes Yachting Festival

À bord, le rétro est très présent, puisque même dans la conception de l'aménagement, les lignes sont rondes. Les mains courantes ont également un design rétro puisqu'elles ne sont pas rondes, mais plates. "It's a high-tech modern ship but retro" explique le directeur commercial du chantier lors de la visite. Les lignes extérieures ont été conçues par l'équipe de conception Zeelander en association avec le designer Cor D. Rover et rappellent celle d'un yacht lobster traditionnel (bateau de pêche au homard typique du Maine), mais modernisé, sur le concept du "new modern classic".

Aménagement de plain-pied, conception originale

Sa belle largeur (5 m) lui apporte un maximum d'espace et permet d'obtenir de nombreux espaces de vie distincts, notamment sur le pont principal. L'aménagement est de plain-pied, avec un grand cockpit arrière avec salle à manger extérieure (qui se transforme en bain de soleil en descendant la table), un bar extérieur pour 4 personnes, qui donne sur la cuisine intérieure tout équipée (micro-onde, évier, plaque de cuisson, four…) avec de nombreux rangements, un salon et un poste de barre avec deux sièges bolster sur l'avant. Les sièges pivotent pour pouvoir diner sur l'espace repas.

Ce qui interpelle, c'est d'abord la disposition en enfilade des espaces, mais surtout les lignes toujours incurvées, même au niveau des meubles. La lumière à bord est impressionnante, à la fois par l'effet d'ouverture entre le cockpit et la cuisine (l'espace peut néanmoins être fermé par une porte et des fenêtres vitrées), mais surtout par les très nombreuses fenêtres arrondies disposées sur tout le long de la superstructure. Alors qu'aujourd'hui, la mode est au vitrage panoramique ininterrompu, ici, les fenêtres sont individuelles et confortent le côté rétro du bateau. La vue reste dégagée à 360°.

À l'arrière, la plateforme servant à fermer le cockpit se transforme en une grande plage de bain au-dessus de la mer. On peut d'ailleurs choisir de naviguer avec la plateforme relevée ou ouverte (en fonction de sa vitesse bien sûr).

Sous le pont, l'aménagement reçoit trois cabines avec encore une fois une disposition plutôt originale et des formes toujours très rondes. La cabine principale est au centre du bateau et installée sur toute la largeur. On trouve dans cet espace une salle de bain ouverte, en face du lit, avec des toilettes séparées à gauche et une douche à droite. La cabine principale est séparée de la salle des machines par le garage à tender, dont l'accès se fait dans la coque bâbord. Une cabine double à l'avant, une cabine avec lit superposé et une deuxième salle de bain complètent l'ensemble.

Des hublots arrondis ou des fenêtres de coque arrondies apportent de la luminosité et de l'aération dans les cabines. Par contre, pour la cabine propriétaire, le seul hublot ouvrant donne sur la cuisine.

De nombreuses options de personnalisation sont disponibles : couleur et matière des selleries, bois, tissus… Mais aussi équipement, comme une télévision qui sort du plafond de la cuisine, élément très apprécié aux États-Unis.

En standard, le Zeelander Z55 possède deux Volvo Penta IPS 1050 ch et une autonomie de 400 milles. En option, la motorisation Volvo Penta IPS 1200 permet d'atteindre les 40 nœuds. La conduite reste fluide, même par mer agitée, avec une conduite douce et confortable, même à vitesse élevée.

Le Zeelander Z55 est vendu à partir de 2,2 millions d'euros, tandis que la version exposée à Cannes coutait 2,6 millions d'euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...