MENUGlisseNews.com
La glisse par Bateaux.com
SE CONNECTER

5 000 km en 10 jours en ski nautique, le pari fou d'un Australien

Alex Luther est un australien de 36 ans qui s'est élancé ce 26 juin depuis Tanger au Maroc avec l'ambitieux (fou ?) objectif de parcourir 5 000 km en ski-nautique longue distance. Un record détenu par son grand-père en 10 jours, 5 heures et 36 minutes.

Le

Alex Luther a des origines dont il n'est pas peu fier. Son grand-père n'est autre que le célèbre marathonien australien Harry Luther, qui a connu la célébrité pendant l'âge d'or du sport dans les années 70, remportant même un titre de champion du monde, grâce à un record toujours imbattu à ce jour.

En juin 1970, le sportif australien devenait le premier homme à réaliser un marathon en ski nautique longue distance, reliant 30 villes méditerranéennes à la seule force de ses jambes et ses bras, tractés par le premier bimoteur hors-bord à faire de la compétition de ski nautique. Un parcours en 22 étapes qu'il avait accompli en 10 jours, 5 heures et 36 minutes.

L'Australien de 36 ans – dans un hommage à son grand-père décédé dans un accident de vélo à Perth en 1988 – va donc tenter de battre le record du monde de son grand-père en ski nautique longue distance. À un détail prêt qu'il n'avait jamais fait de ski nautique auparavant et qu'il s'est entrainé durement pour mettre toutes les chances de son côté.

Il suivra à peu près le même parcours que son grand-père : 5 010 kilomètres débutés à la pointe de l'Afrique – Tanger au Maroc – qui se poursuivra le long des côtes espagnoles, françaises et monégasques, italiennes et croates avec un finish à Cervia, en Italie.

À l'époque, c'est à son arrivée en Italie qu'Harry Luther avait été surnommé "Canguro" (Kangourou), en clin d'œil à ses origines australiennes. D'où le nom de ce marathon "Chasing Canduro".

Le parcours se déroulera à travers 7 pays différents, avec des escales dans 22 ports. Alex traversera 6 mers différentes, 1 détroit et 2 golfes.

Mercury et Axopar, soutiens du record

À l'époque, le ski nautique de compétition était très populaire est attirait des sponsors tels que Pepsi, Mercury, BP, Fiat, Speedo, Polaroid ou encore Dunlop. En 1969 d'ailleurs, Mercury équipait Miss Pepsi – le bateau d'Harry Luther – de deux moteurs Mercury de 100 chevaux. Il était d'ailleurs le premier bateau de compétition en ski nautique à être équipé d'une bimotorisation hors-bord.

C'est ainsi que Mercury a décidé de prendre part dans ce défi en équipant l'Axopar 37 d'Alex avec le tout nouveau V8 Verado 300 monté en twin.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO