Point de vue La Classe Ultim 32/23, le bilan de l'année 2018

Idec Sport

L'année 2018 aura été riche en courses et en évènements pour les trimarans géants de la Classe Ultim 32/23. L'occasion de faire le bilan de l'année écoulée et de faire un point sur les évolutions et l'avenir de la classe.

La Nice UltiMed

L'année 2018 voyait naitre en avril la première édition de la Nice UltiMed, première course méditerranéenne en équipage, réservée aux trimarans de la classe Ultim 32/23. Cet évènement, organisé autour d'un stade nautique et de sprints au large, réunissait un plateau restreint. Avec le chantier du trimaran Macif et le chavirage du Maxi Banque Populaire IX, seuls 3 équipages y participaient.

On trouvait donc sur la ligne de départ Idec Sport, Sodebo Ultim' et Actual — Grand Large (trimaran prêté à Yves le Blevec par le collectif Ultim' après le chavirage du sien en 2017 sur le tour du monde à l'envers).

Cette première édition était marquée par la joute serrée entre Idec Sport et Sodebo Ultim' sur un parcours entre la Sardaigne et la Corse. C'est finalement le deuxième qui remportera l'édition.

La Route du Rhum

Si l'année 2017 a été celle des records en Ultimes — notamment avec le tour du monde de François Gabart en 42 jours — l'année 2018 aura été plus rude pour les trimarans géants.

Et plus particulièrement pour le Maxi Banque Populaire IX d'Armel le Cléac'h, victime de deux chavirages consécutifs, un premier en avril et l'autre en novembre. Le dernier – survenu pendant la Route du Rhum sera d'ailleurs fatal pour le bateau, récupéré en morceaux en plein milieu de l'Atlantique.

La Route du Rhum 2018 n'aura pas "abimé" que le Maxi Banque Pop' puisque Sébastien Josse verra l'étrave de son flotteur tribord arrachée, l'obligeant à abandonner la course. Thomas Coville sera aussi victime d'une avarie (de bras de liaison) qu'il réparera pour mieux repartir.

Mais ce qu'on retiendra définitivement de cette édition anniversaire, c'est ce final d'anthologie entre François Gabart (Macif) et Francis Joyon (Idec Sport). Tandis que le premier mène la course tout du long — alors qu'il est amputé d'un foil tribord et d'un safran bâbord —, c'est le deuxième qui remportera la course seulement 7 minutes et 3 secondes devant le skipper du trimaran Macif. Un remake de la première édition et de ce final haletant entre Mike Birch et Michel Malinovsky.

Questionnements et avenir

Avec les nombreuses avaries survenues sur la Route du Rhum 2018 sont apparus des questionnements quant à la fiabilité des Ultimes. En effet quelques jours de course auront suffi pour qu'une flotte de cinq bateaux connaisse des avaries de flotteur, de safrans, de foils, et même un chavirage… Ces bateaux sont-ils assez fiables et surs pour s'affronter sur les océans du globe ? Pourtant, Sodebo aux mains de Thomas Coville puis Macif aux mains de François Gabart établissaient des records incroyables de circumnavigation respectivement en 2016 et 2017…

On pourrait se demander si les Ultimes de dernière génération — le Maxi Banque Populaire IX et le Maxi Edmond de Rothschild étant issus du même moule — sont trop "extrêmes" pour la navigation en solitaire ? Ou alors s'ils ne sont pas trop optimisés pour le vol dans des conditions optimales et pas assez polyvalents pour affronter les grosses mers où il n'est plus question de voler. Quand un bateau est détruit, il est très difficile de faire une analyse structurelle des causes de l'accident. C'est pourquoi beaucoup de questions restent ouvertes et les architectes, teams et skippers réfléchissent à l'avenir.

À ce sujet, Brest-Océans — course autour du monde en solitaire réservée à la classe Ultim' 32/23 — qui devait avoir lieu en 2019 a été reportée, faute de la totalité de la flotte au départ. D'après nos estimations, elle pourrait se tenir en 2021 ou en 2023.

Le point sur la flotte

Pour l'heure, Spindrift 2 attend encore une fenêtre météo favorable pour s'élancer dans une énième quête du Trophée Jule Verne. Quant à Francis Joyon (Idec Sport) il met le cap sur l'Asie pour les deux années à venir (2019-2010). Enfin, les programmes des autres trimarans sont encore inconnus. Avec le report de Brest Océans et de la Lorient-Les Bermudes-Lorient, il n'y a donc plus aucune course majeure au programme des Ultimes pour l'année 2019…

Macif entrera courant janvier en chantier d'hiver à Lorient (pour rappel un autre trimaran est en chantier et devrait être mis à l'eau en 2020). Sodebo Ultim' 2 a été racheté par le team Actual et courra désormais entre les mains d'Yves le Blévec. Thomas Coville pour sa part devrait récupérer son nouveau trimaran géant Sodebo Ultim' 3 courant 2019.

Si Armel le Cléac'h et son sponsor Banque Populaire viennent d'investir dans un Figaro Bénéteau 3, les bruits de pontons laissent présager du réengagement de "la banque de la voile" dans un nouveau projet Ultime. La réponse officielle devrait être donnée courant janvier 2019.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...