Queen Anne's revenge : le bateau de Barbe Noire révèle ses secrets (3/3)

Le Queen Anne's Revenge s'échoua sur un banc de sable alors qu'il tentait d'entrer dans le port de Beaufort, en Caroline du Nord, en 1718. Le bateau est abandonné par Barbe-Noire, avant de couler. L'épave fut découverte en 1996, mais son existence fut officiellement révélée en 2004.

Découverte de l'épave du Queen Anne's Revenge

Le mystère plane sur la disparition du navire de Barbe-Noire, le Queen Anne's Revenge. Le bateau s'échoua sur un banc de sable – volontairement ou involontairement - à l'entrée du port de Beaufort, une ville de Caroline du Nord et fut abandonné par son célèbre commandant, après avoir été dépouillé de ses valeurs.

En novembre 1996, une équipe de recherche privée découvre un canon et une ancre au fond de la mer, près de l'entrée historique de Beaufort. D'autres objets sont également découverts au même endroit, comme une cloche en bronze datée de 1705, un lest imposant, un barillet de tromblon (arme à feu au canon évasé utilisée au 17e siècle), un tablier de plomb et deux boulets de canon.

Différents canons

Mais il faudra attendre plusieurs années pour que l'épave et lieu de recherche soit authentifié comme l'ancien navire de Barbe-Noire. Mais,la découverte de nouveaux objets datant du début du 18e siècle – 9 canons et deux grandes ancres – amenèrent les scientifiques à conclure que ces objets appartenaient bien à l'épave du Queen Anne's Revenge. Le site fut répertorié au registre national des lieux historiques en 2004.

Seringue pour soigner la Syphilis

La cloche datée de 1705

En 2008, on retrouva à bord des aiguilles servant à soigner la syphilis, des sabres, des poids d'apothicaire estampillés de minuscules fleurs de lys, symbole de la royauté française (le Queen Anne's Revenge est une ancienne frégate française), mais aussi de l'or. Une petite ancre, appelée grappin, fut récupérée en 2009 et une plus grande – de près de 3,50 m de long et de 2,30 m de large pour un poids d'environ 1,2 tonnes - en 2011, par plus 6 m de fond. En 2015, 24 canons avaient été récupéré.

Des morceaux de pistolets

L’épave découverte en 1996 compte plus de 250 000 débris remontés à ce jour, mis à jour par le Laboratoire de conservation et le la division d'archéologie subaquatique de l'Office of State Archaeology du Queen Anne's Revenge.  

Poussière d'or

Tous ces objets sont étudiés et reflètent de nombreux aspects de la culture maritime du début du 18ème siècle. Les pièces et équipements du navires, les armes, les instruments scientifiques, médicaux et de navigation, les effets personnels ainsi que les objets de préparation et de conservation des aliments font tous partie de l'inventaire.

Ces prélèvements permettent aux archéologues de mieux comprendre la technologie navale de l'époque, l'approvisionnement des colonies, la traite des esclaves, la vie à bord des navires ou encore la culture matérielle du piratage.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Le Queen Anne's Revenge, le célèbre navire de Barbe-Noire (2/3)

Le Queen Anne's Revenge, le célèbre navire de Barbe-Noire (2/3)

Le Queen Anne's Revenge, de navire négrier à bateau pirate (1/3)