Exclusif / Révolution chez Nodus Factory, des anneaux de friction en résine

Nodus Factory cherche toujours la bonne solution. Technique pour l’accastillage. Après les accroches Plug &Sail, voilà maintenant qu’il se lance dans la fabrication d’anneau de friction. Mais attention, ces anneaux ne sont pas en aluminium comme les concurrents, mais en résine ! Aussi solide, plus légers, avec un meilleur glissement et surtout beaucoup moins cher… 

L’anneau à friction est de pus en plus utilisé sur les voiliers pour remplacer des poulies. Il s’est beaucoup développé avec les cordages en Dyneema, une matière qui a un bon coefficient de glissement notamment sur l’aluminium. C’est pourquoi les fabricants d’anneaux (et ils sont nombreux) les réalisent en aluminium, sur lesquels ils appliquent des traitements de surface pour améliorer le glissement. Pour obtenir des anneaux de qualité, la production coute cher. D’où le prix parfois surprenant pour ces simples morceaux de métal.

Nodus Factory qui développe des systèmes d’accastillage textiles utilise des anneaux de friction dans ses montages. Pour la saison 2020, il a décidé de réaliser ses propres modèles. Mais comme à son habitude, le bureau d’étude a repensé le produit dans son intégralité.

Des anneaux en résine

Plutôt que de partir sur du métal, les anneaux à friction Nodus Factory sont réalisés en matière plastique. Ce matériau très dur (il est utilisé pour fabriquer des engrenages chez Boeing !) est une résine plastique technique autolubrifiante. C’est un polyamide gras. Ainsi si le Dyneema glisse bien sur l’anneau, tous les autres cordages peuvent être utilisés avec ces anneaux.

La construction est assurée par une injection plastique, un procédé facile à industrialiser et qui limite les coûts. La forme et notamment les rayons de courbure de l’anneau sont aussi optimisés pour les cordages.

Anneau à friction Nodus Factory

Un prix divisé par 2 !

Outre le prix largement plus bas que les anneaux métalliques (le prix n’est pas encore fixé définitivement, mais il devrait se situer à moitié prix d’un anneau métallique de qualité…), l’anneau Nodus Factory est aussi beaucoup plus léger que son homologue en métal. À titre de comparaison, un modèle 20 de chez Wichard pèse 28 g alors que la même taille chez Nodus Factory ne pèse que 16 g !

En plus, cette matière plastique offre une grande résistance au choc, mais marquera moins le pont d’un bateau (ou même le front d’un équipier…). Et pour la solidité, pas question de jouer : comme tous ses produits, Nodus Factory les valide avec une certification Veritas. Cette matière a une haute résistance mécanique et une bonne rigidité.

Et en plus recyclable…

Ces anneaux de friction en résine injectée ne semblent avoir que des avantages : moins chers, plus légers, avec un meilleur glissement auxquels s’ajoute la possibilité de les recycler selon les techniques de valorisation standards.

Disponible en 3 tailles

Fr 10

  • Diamètre extérieur de l’anneau : 24 mm
  • Charge utilisation : 700 kg
  • Poids : 2 gr
  • Diamètres de cordage conseillé : 4 à 6 mm

Fr 14

  • Diamètre extérieur de l’anneau : 34 mm
  • Charge utilisation : 1000 kg
  • Poids : 4 gr
  • Diamètres de cordage conseillé : 6 à 10 mm

Fr 20

  • Diamètre extérieur de l’anneau : 49 mm
  • Charge utilisation : 1500 kg
  • Poids : 16 gr
  • Diamètres de cordage conseillé : 10 à 16 mm
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...