Départ dans un vent médium pour la 14e édition de la Transat Jacques Vabre

Départ de la Transat Jacques Vabre © Alea

Les 59 duos de la Transat Jacques Vabre ont quitté le Havre ce dimanche 27 octobre à 13 h 15 en direction de Salvador de Bahia, au Brésil.

Le départ de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre 2019 a été donné ce dimanche 27 octobre à 13 h 15. Les 59 duos — qui avaient quitté les pontons au petit matin — ont quitté le Havre dans un petit vent médium. Pour cette première entame, 16 milles d'un parcours côtier en direction de la bouée Région Normandie, mouillée au pied des falaises d'Étretat.

Par ce vent de nord-nord-est peu soutenu et surtout ce courant de face important (fort coefficient de marée de 101), ceux qui avaient choisi de longer les falaises avaient fait le bon choix. Les trois Multi50 s'envolaient mené par l’équipage Vauchel-Camus/Duthil. Dans le groupe des IMOCA, les foilers dernière génération semblaient à la peine, moins à l'aise dans ces conditions légères sur une mer formée. Seul Apivia s'en sortait, ayant décidé de rester à la côte. On retrouvait donc en tête de flotte les non foilers, avec Banque Populaire X en tête. En Class40, Aïna Enfance et Avenir prenait le meilleur départ.

© Jean-Marie Liot/Alea

Des conditions météo inédites

Après 24 heures plutôt clémentes en Manche, grâce à l'anticyclone placé sur le Nord des îles britanniques qui canalise un bon flux de nord-est, les choses se sont compliquées dans la nuit de dimanche à lundi. Le vent a forci jusqu'à 25-30 nœuds avec à la clé plusieurs changements de voiles de portant et de nombreux empannages.

Dans la soirée de lundi, il ne faudra pas relâcher son attention et la décision des binômes sera déterminante.

La grande dépression qui barre l’Atlantique Nord est en effet un vrai "dispositif de séparation du trafic". Richard Silvani de Météo France explique : "Traditionnellement à cette saison, les perturbations balaient l’Atlantique, permettant, au passage des fronts, de gagner vers l’ouest puis le sud pour les skippers. Cette année, la grosse dépression est stationnaire et forme une vraie situation de blocage."

Ainsi, la première option conduira les concurrents vers l’Espagne puis les côtes africaines, en tirant des bords dans un vent plus ou moins soutenu, mais toujours campé au sud-ouest. L'autre choix serait de contourner la dépression par l'ouest en faisant le grand tour, avec du portant très soutenu, une mer dire et croisée dans le nord-ouest de l’archipel des Açores… et 400 milles de plus à parcourir pour gagner Salvador de Bahia.

© Alea

Soucis techniques et démâtage

Le foiler de Thomas Ruyant Advens for Cybersecurity a observé un arrêt à Cherbourg ce dimanche au soir afin de procéder à une rapide intervention sur ses vérins de pilotes automatiques. Thomas Ruyant et Antoine Koch ont dû attendre quatre heures comme le règlement l'impose pour repartir et ferment la marche à quelque 80 milles des leaders.

À 7 h 50 ce matin, alors qu'ils menaient la flotte des Class40, Luke Berry et Tanguy Le Turquais ont joint la direction de course de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre pour signaler que le Class40 Lamotte — Module Création avait démâté.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Sans transition, quelques jours seulement après sa très belle performance en double, accompagné d'Antoine Koch dans la Transat Jacques Vabre, Thomas Ruyant... - Lire la suite

Charlie Dalin et APIVIA ont entamé vers 23h (heure française) ce mercredi le convoyage de retour du Brésil, direction les Açores. Cinq jours après sa victoire... - Lire la suite

Lendemain de fête

Le ponton d’accueil du Terminal Nautico en tremblait cette nuit. Saluée par l’ensemble des coureurs présents à Salvador de... - Lire la suite