Le bois, un matériau high-tech utilisé sur le Kaiserboote, un runabout sportif

© Chloé Torterat

Et si votre bateau à moteur était une véritable oeuvre d'art ? Un petit bijou alliant le bois et la technologie marine ? C'est ce que propose le constructeur allemand Kaiser Bootsmanufactur avec ses petits bolides custom.

Chaque année depuis 2000, Hans Jürgen Kaiser construit de ses mains un bateau en bois dont il a lui-même dessiné les lignes. Il le vend à l'un de ses amis et réinvestit les gains dans la construction d'un autre modèle, qui sera à son tour vendu à un ami.

En 2009, après la construction d'une douzaine de modèles, il transforme son hobby en métier et crée Kaiser Bootsmanufaktur, chantier basé dans le sud de l'Allemagne, près du Danube. Sa spécialité ? Des bateaux custom en bois très sportif.

Le design — qu'il a dessiné seul — est très épuré et se décline sur des unités de 5 à 12 m. Les bateaux sont bas sur l'eau, avec une grande plage avant, une tonture inversée sur l'avant assez prononcé, un livet caractérisé par un pan cassé, à la manière de ce que l'on peut voir sur les derniers IMOCA et un pare-brise en aile de mouette.

Chaque bateau est en bois et construit à la main — il faut compter entre 2 et 3 mois de construction. La coque quant à elle spécialement dessiné pour chaque type de propulsion : thermique, électrique ou jet. Enfin, l'aménagement de pont est laissé au libre choix du propriétaire et peut même accueillir à l'intérieur deux couchettes et un w.c.. Un bimini est proposé en standard.

Tarif : 109 000 € HT

"Chaque bateau doit être simple et fun, mais surtout rapide. Notre modèle de 6 m atteint les 86 km/h avec 115 chevaux. Notre modèle le plus rapide atteint la vitesse de 120 km/h. Ceci s'explique, car nos bateaux sont légers. Par exemple, notre modèle de 6 m ne pèse que 750 kg avec un moteur hors-bord de 115 chevaux" nous explique Hans Jürgen Kaiser.

Homologué en catégorie C, ces dayboats sont principalement utilisé en rivières ou lacs mais peuvent naviguer en mer, plate bien évidemment. Avec un système de remorque spécialement développé pour ces modèles (jusqu'au modèle de 8,50 m), on peut facilement transporter les bateaux, couchés sur leur flanc.

Aujourd'hui, le chantier a livré près de 72 bateaux, majoritairement en Autriche avec une propulsion électrique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...