Comment organiser les quarts en mer sur un voilier ?

© FX Ricardou

En navigation côtière et hauturière, les marins doivent exercer une veille permanente, de nuit comme de jour. Pour autant les équipiers ont besoin de se reposer et d’exécuter diverses autres tâches. Comment alors distribuer les quarts quand on navigue en équipage ?

Les quarts ont au moins trois fonctions :

  • Éviter les abordages
  • Ajuster les réglages de voile et le cap
  • Organiser la vie du bord

Pour être efficaces et tenables dans la durée, ces quarts doivent garantir :

  • Un temps de sommeil ou de récupération suffisant à chacun
  • La présence d'au moins un équipier compétent pour la veille sur le pont
  • La possibilité de manœuvrer rapidement si nécessaire

Si ces exigences laissent encore un peu de souplesse, il est souhaitable de tenir compte des affinités des équipiers entre eux et de leurs cycles personnels de sommeil (certains sont du matin, d'autres du soir) pour bâtir le planning des quarts.

Organiser les quarts

La durée des quarts 

Elle varie en fonction de la difficulté de la navigation : 

  • densité du trafic
  • conditions météorologiques
  • présence des côtes à proximité

Elle est aussi liée au nombre d'équipiers disponibles et à leur résistance à la fatigue. Certains supportent très bien de veiller 4 heures, d'autres peinent à tenir 2 heures avant de piquer du nez.

En équipage réduit (2-3 personnes), les quarts s'effectueront seuls avec un 2e équipier prêt à intervenir rapidement si les conditions l'exigent. Mieux vaut dans ces circonstances réduire à 3 heures au maximum la durée d'un quart.

Organiser les quarts

Avec un équipage plus nombreux, il est intéressant d'avoir deux personnes de quart ensemble et d'augmenter la durée à 4 heures. Pour diminuer la fatigue, la solution généralement retenue est de remplacer un équipier de quart toutes les 2 heures. Celui qui est frais prend une veille active tandis que celui qui est là depuis déjà 2 heures peut se reposer en ciré, prêt à intervenir à la demande de son coéquipier de quart.

Si un équipier débute totalement , il faudra le doubler pour ses premiers quarts. Ensuite il doit savoir qui réveiller au moindre doute quant à la sécurité où à la marche du navire.

Au-delà de 4 personnes, le skipper peut se mettre hors quart. Dans ce cas l'équipage sait qu'il peut le réveiller à tout moment pour lever un doute ou manœuvrer.

Pour vous aider à remplir vos feuilles de quart, voici un exemple à copier :

Organiser les quarts

Sécurité et confort des équipiers de quart

Pour que l'expérience soit la plus agréable et sereine possible, équipez-vous au mieux (surtout la nuit).

Les équipiers de quart devraient porter leur gilet et leur harnais en permanence ainsi qu'un moyen de repérage (balise AIS + baton de cyalume ou lampe à éclat). La nuit ils doivent être attachés dès qu'ils sont dehors. Même s'il fait beau. Une dérogation peut être accordée par beau temps à ceux qui lisent sous la capote, mais en dehors de cette place bien protégée : on s'attache !

Organiser les quarts

Pensez bien sûr à ce que chacun ait une lampe frontale chargée. Mettez à portée de main le soir des barres de céréales, des fruits secs, de l'eau chaude dans un thermos et des sachets prêts à infuser.

Enfin, montrez à chacun le fonctionnement des feux de route, de l'AIS, du radar et de la VHF. Mettez en place des alarmes quitte à réveiller tout le monde... ou pas : vous aurez prévu des bouchons d'oreille pour vos nuits à bord !

Organiser les quarts

Bons quarts à tous !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Martin Lenain - 4 semaines
A bord de mes bateaux les frontales sont interdites. C'est inutile et dangereux pour la vision nocture.
Stéphane Patrier - 4 semaines
A bord seuls les frontales rouges ou vertes sont autorisées. Le blanc seulement pour éclairer la GV afin de se signaler.
- Philippe CHARLOT - 3 semaines
Au cours d’une nav, on va d’un point à l’autre, on ne part pas pour un temps défini. Sur mon bateau, les quarts se font en nombre de milles vers la destination, le nombre de milles de quart est défini consensuellement et s’adapte aux conditions. C’est stimulant de faire ses 15 milles vers l’objectif plutôt que de “tenir” 3 heures...
Ajouter un commentaire...