Pourquoi tant de semi-rigides dans le monde de la pêche ?

Pêche en semi-rigide © Benjamin Le Provost

Les semi-rigides sont les bateaux préférés des pêcheurs sportifs. Pourquoi ne voit-on pas plus de pratiquants à bord de coque open ? Essayons de trouver une explication ensemble !

Pourquoi les coques dures sont-elles boudées par les pêcheurs sportifs ?

Ma réflexion part de 3 constatations :

  • La première consiste à s'intéresser aux types de bateaux engagés lors de grandes compétitions de pêche au bar. Celle des Glénan par exemple qui rassemble plus de 100 bateaux au départ des manches, enregistre moins de 10 équipes naviguant à bord de coques dures.
  • La seconde est celle que je me suis faite lors du dernier salon de la pêche en mer à Nantes en février. De nombreux bateaux étaient exposés et le pourcentage de coques dures était très faible.
  • Enfin la dernière constatation concerne mon entourage. Aucun de mes proches, pratiquant la pêche en mer de façon assidue, ne navigue en coque dure.

Alors pourquoi un tel déni de la part des pêcheurs sportifs vis-à-vis des coques open ? Quels sont les avantages et inconvénients de chaque type ? Essayons de voir cela ensemble.

Le cahier des charges :

Le choix d'un bateau se fait en fonction des besoins et attentes du futur propriétaire. Ils sont différents que vous soyez plaisancier occasionnel avec un programme axé sur la balade en famille ou pêcheur sportif exclusivement. Nous, pêcheurs, recherchons un bateau avec les caractéristiques suivantes :

• Facilement transportable afin de varier les zones de pêche.

• Un bateau facile à mettre à l'eau, même seul.

• Un navire sécurisant avec un bon passage en mer.

• Une bonne stabilité en dérive.

• Une vitesse de croisière élevée afin de se déplacer rapidement entre les zones de pêche.

• Du rangement à bord pour le matériel de sécurité et les vêtements.

• Une place à bord optimisée pour pêcher à plusieurs.

• Une polyvalence pêche/plaisance.

Prenons ces critères les uns après les autres et voyons quel type de coque correspond le mieux.

Pour ce faire, je comparerai des coques dures et semi-rigides de tailles transportables c'est-à-dire entre 5 mètres et 6.50 mètres.

Facilité de transport et mise à l'eau :

Voilà un critère primordial pour les pêcheurs. Le fait de pouvoir utiliser différentes cales dont certaines parfois peu accessibles afin d'augmenter son rayon de pêche.

Pour cela un bateau léger, facilement transportable avec la plupart des véhicules sans devoir passer un permis particulier est un critère fondamental.

Comparons deux coques d'environ 6 mètres :

Le Cap Camarat 6.25 affiche 860 kilos (coque nue) lorsqu'un valiant DR 620 n'affiche que 480 kilos (coque nue). Une différence de plus de 400 kilos qui oblige d'avoir le véhicule adapté, probablement une remorque double essieux pour transporter le Cap Camarat.

Sur ce point-là le semi-rigide remporte le point.

mise à l'eau zeppelin
Mise à l'eau de mon semi-rigide Zeppelin que je tracte avec un utilitaire et un permis B.

Comportement marin :

J'ai eu l'occasion de naviguer sur différents bateaux (semi-rigide ou coque open).

Dans les mers formées, à taille égale, les semi-rigides ont sans aucun doute un meilleur passage, ne mouillent pas et lorsque l'on se place en dérive pour pêcher, ils roulent bien moins que les coques dures. Se pencher à plusieurs du même côté ne pose aucun problème.

Plus légers que les coques open en font des bateaux rapides, facilement manœuvrables. À taille égale et motorisation identique, le rendement sera meilleur sur un semi-rigide.

Passage d'une coque dure dans le clapot. Ça peut mouiller !

Le rangement à bord :

Il est difficile de concilier place à bord afin de pêcher à plusieurs et d'avoir de nombreux rangements. Dans ce cas-là, c'est une fois de plus une histoire de compromis.

À ce petit jeu, la coque open marque un point. Souvent équipés d'un cockpit et de plusieurs coffres, les rangements ne manquent pas sur ce type de bateau. Les semi-rigides de pêche ont souvent une configuration minimaliste qui offre peu de rangement(une console, un bolster et une baille à mouillage).

semi rigide zeppelin
Aménagement de mon semi-rigide. Les rangements sont peu nombreux pour optimiser la place sur le pont.

L'aménagement des semi-rigides se fait vraiment à la carte comme j'ai pu vous l'expliquer à travers cet article sur mon semi-rigide Zeppelin. Pour une même coque de semi-rigide, le choix des accessoires est vaste et chacun peut choisir celui qui lui correspond le mieux. Chose impossible à faire lorsque la console est moulée avec la coque comme c'est souvent le cas sur des coques.

La polyvalence pêche plaisance :

Même si nous sommes avant tout des pêcheurs passionnés, beaucoup d'entre nous apprécient une sortie en famille ou entre amis. Les coques open offrent une polyvalence plus importante que les semi-rigides. Souvent équipées de rangements, de bains de soleil amovibles ou de banquettes, les familles apprécieront ce type d'aménagement. Sur les semi-rigides, toujours dans un souci de place à bord, ces accessoires ne font pas partie de l'aménagement recherché par les pêcheurs.

Après cette analyse, nous constatons que les semi-rigides correspondent mieux aux attentes des pêcheurs sportifs qui préfèrent la mobilité et la facilité de transport aux rangements et à la place à bord. Le confort en navigation d'un semi-rigide est supérieur à celui d'une coque dure ce qui est également un argument de poids pour nous, qui sortons dans des conditions plus "musclées", que pour faire de la balade.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...