De bonnes pratiques pour préserver la faune maritime

Des dauphins communs au sud des Glénan

L'association Bretagne Vivante qui agit pour la protection de la nature en Bretagne vient de dévoiler un guide de bonne conduite pour profiter de la faune marine, qui a eu tout le loisir de s'épanouir pendant deux mois de confinement. Des conseils à appliquer quel soit le lieu où l'on se trouve.

Avec le confinement, les oiseaux et mammifères marins ont repris leurs droits sur la nature. Un peu comme partout d'ailleurs, même dans les grandes villes. Mais avec la possibilité de parcourir à nouveau plus de 100 km, les scientifiques s'inquiètent d'un afflux massif de touristes et de plaisanciers venant perturber les habitudes prises par ces animaux pendant deux mois.

Ainsi, Bretagne Vivante, une association pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne appelle au respect de bonnes pratiques. À terre, comme en mer.

À terre

  • Respectez la réglementation de l'île sur laquelle vous débarquez et soyez attentif à la signalétique marine.
  • Évitez d'emmener vos animaux de compagnies ou tenez-les impérativement en laisse.
  • Soyez attentif au comportement des oiseaux pour éviter de les déranger. S'ils s'envolent en piaillant ou simulent des blessures, c'est qu'ils sont soit dérangés ou qu'ils cherchent à vous éloigner de leur progéniture.
  • Évitez le haut de plage, certains oiseaux comme les sternes ou les gravelots y pondent leurs œufs.
  • Sur les petits îlots isolés, restez sur les chemins et regardez ou vous posez les pieds.
  • En cas de découvertes de nids ou d'oisillons, ne les touchez pas et éloignez-vous.
  • Évitez de provoquer l'envol des oiseaux. Certains juvéniles ne sont pas encore armés pour s'envoler, sans compter le stress généré.

Enfin, si vous rencontrez un animal marin échoué, contactez l'observatoire marin Pelagis au 05 46 44 99 10 et signalez le lieu de la découverte, l'espèce et l'état. Surtout ne le touchez pas, il pourrait être vecteur de maladie.

Goéland sur les côtes bretonnes © Chloé Torterat

En mer

En mer aussi il est possible de faire des rencontres et encore une fois, il est important de respecter les poissons et mammifères qui y vivent. S'il est possible de les observer, il ne faut pas pour autant les déranger. Voici quelques bonnes pratiques à respecter :

  • Maintenez une distance de 100 m et admirez-les avec des jumelles, à part si l'animal vient spontanément au bateau
  • Modérez votre vitesse
  • Ne les dérangez pas trop longtemps
  • Ne les poursuivez pas
  • Privilégiez une trajectoire parallèle plutôt que de leur couper la route
  • Ne les touchez pas et ne nagez pas avec eux. Ce sont des animaux fragiles et sauvages.
  • Évitez les nouveau-nés
  • Quittez la zone d'observation si les animaux montrent qu'ils sont dérangés (accélération, changement de cap, rechercher d'éloignement…)
Phoque à la Pointe du Diable, Brest
Phoque à la Pointe du Diable, Brest © Chloé Torterat
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...