Un catamaran 100 % électrique

Aerofleet catamaran 100 % électrique - Crédit : Aerofleet

Aerofleet, société belge spécialisée dans le composite high-tech a fabriqué un catamaran hauturier, 100 % électrique et autonome. Réalisé pour partir faire le tour du monde par les trois caps, il utilisera uniquement les énergies renouvelables.

Naviguer par la seule instance du vent et du soleil

Aero 48 est un est un catamaran éléctro-solaire, mis en chantier par la société belge Aerofleet. Ce projet résolument tourné vers l'avenir est axé sur le développement durable et a été mené conjointement avec plusieurs entreprises et universités dont le Centre spatial de Liège. Il a été réalisé à la demande d'un client suisse qui partira au printemps faire le tour du monde par les 3 caps. "Le grand avantage de ce projet c’est qu'il est assez innovant puisqu'on utilise toutes les énergies qu'on peut rencontrer, que ce soit le vent, que ce soit le soleil, que ce soit l'eau avec les hydrogénérateurs, les éoliennes, les capteurs solaires, la voile et ainsi on peut naviguer sous toutes les latitudes et on ne se contente pas de faire un bateau avec des panneaux solaires à outrance qui ne naviguera que sous l'équateur" nous explique un des dirigeants d'Aerofleet.

Ce catamaran insubmersible de 15,5 mètres de long, de 8 mètres de large avec une hauteur de mât de 18 mètres, a été aménagé pour accueillir des panneaux solaires sur une surface d'environ 40 mètres carrés. Il a été construit en pré imprégné (fibre de verre, de carbone et de  kevlar) et en résine époxy sous vide, des matières alliant grande légèreté et solidité. Il est donc totalement adapté pour supporter des batteries destinées à stocker l'énergie produite tout en maintenant les performances du bateau. Les voiles seront adaptés pour éviter que les panneaux solaires soient ombragés.  

Crédit : Dephline

L'objectif est d'utiliser uniquement les énergies renouvelables donc aucune énergie fossile. Le catamaran sera propulsé seulement à l’aide d'un moteur électrique pour les déplacements non couverts par les voiles (accès au port, absence de vent…). De plus, le bateau sera équipé d'une éolienne et de deux hydrogénérateurs, qui permettront de créer de l'énergie hydro-électrique. "Ça s'avère encore mieux que ce l'on pensait. On a fait les premiers essais de réglage de voiles, de moteurs, de gestion des énergies…" "Lors des essais, on arrive à un résultat spectaculaire, puisque même avec un temps non ensoleillé, le bateau se déplace, uniquement grâce aux panneaux solaires. On arrivait à une vitesse de 3 nœuds ce qui est extraordinaire pour un bateau de 8 tonnes."

Pour le moment, ce catamaran est adapté à la navigation de loisirs et a été conçu en collaboration avec le client, les chercheurs et les entreprises. Raphael Deslarzes, médecin navigateur a également participé à ce projet afin de faire profiter de son expérience de la haute mer. Ce produit hautement sophistiqué a permis de donner naissance à un catamaran jumeau, appelé "bateau laboratoire".

Un catamaran laboratoire

Le deuxième bateau est un "bateau laboratoire" qui va permettre d'optimiser les différentes technologies déployées dans le bateau électro-solaire. Sa coque est implantée de nouvelles technologies permettant d'optimiser les mesures et la sécurité de la navigation. Il a recours à des senseurs optiques et à des capteurs précis afin de mesurer en permanence les déformations structurelles du mât et de la coque ainsi que les tensions sur les voiles lors d'une navigation en haute mer. Ce bateau, sans panneaux solaires, permettra de tester des technologies avancées pour la sécurité des voiliers et bénéficie de soutien de la région Champagne-Ardenne et de la Wallonie.

"On a développé des capteurs, des microsystèmes intégrés dans la coque, des mesures sur les haubans, des fibres optiques dans le mât et dans la coque et ça nous permet de voir comment le composite a travaillé pour utiliser la technique dans les éoliennes et dans l'aérospatiale."

Ces catamarans électro-solaires sont réellement des produits d'avenir, de haute technologie et axé sur le développement durable. À l'avenir, les applications découlant de ces technologies devraient aboutir à de nombreux projets dans des domaines aussi pointus que l'éolien, l'aéronautique ou encore le spatial, domaines dans lesquels Aerofleet travaille, d'ailleurs depuis des années, en étroite collaboration avec les plus grands noms. "On les teste d'abord sur le bateau-laboratoire."

Crédit : Aerofleet

La société Aerofleet

Aerofleet est une société belge, spécialisée dans les composites high-tech. Elle réalise aujourd'hui toutes sortes de pièces de grandes qualités techniques et pré-imprégnées sous vide et sous autoclave. Les matériaux composites offrent en effet des qualités techniques et environnementales en utilisant les pré imprégnés.

Détenue par la famille Van Vlodorp, Raphael et Marc, elle est installée à Givet, à 1 km de la frontière belge. Du côté naval, elle développe des coques et des carènes légères et rigides et réalise des innovations afin de proposer des bateaux de haute qualité, destiné surtout à la navigation de plaisance. Elle n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle a déjà réalisé des catamarans de 45 et 50 pieds, le bateau Aero 660 et d'autres navires spécialisés dans les mesures hydrographiques.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Charly Teuscher - 05 Novembre 2015
Rien de bien nouveau, l'Autrichin Michael Khöler a mis au point un magnifique catamaran électro-solaire totalement autonome. Ce bateau navigue en mer ionienne depuis plusieurs années, http://www.solarwave.at D'autres projets sont en ciurs de réalisation http://www.solarwave-yachts.com/ http://www.foy-property.com/
Denis Cressant - 14 Décembre 2015
Aussi en cours de développement le SWISSCAT e-p40 3 version Moteur, Hybride, Tout électrique http://www.swisscatamaran.com
Ajouter un commentaire...