Découvrez la construction d'un géant des mers, le maxi trimaran Macif


Le maxi trimaran Macif de François Gabart a été mis à l'eau à la base de sous-marins de Lorient le mardi 18 août. L'aboutissement d'un projet, né il y a deux ans, qui aura nécessité 18 mois de travail. Le jeune talent de la voile se prépare à relever de nombreux défis et record à bord de son bateau de 30 mètres. Découvrez en vidéo les deux années de travail sur ce projet

Des envies de multicoques…

Après sa victoire au Vendée Globe, François Gabart rêve de records en multicoque. Il va désormais pouvoir tenter sa chance puisque son trimaran géant a touché l'eau le 18 août dernier à Lorient. Conçu par le cabinet d'architectes VPLP, il mesure 30 mètres de long pour 21 mètres de large et aura nécessité 100 000 heures de travail. C'est au chantier CDK Technologies (en association avec Multiplast pour la coque centrale et la barre d'écoute ainsi que divers fournisseurs) que le trimaran Macif a vu le jour après 18 mois de travail.

 

"C'est un bonheur absolu pour moi de voir le bateau sur l'eau et de partager cela avec mon équipe et la Macif, après ces deux dernières années consacrées ensemble sur ce bateau. Je ressens forcément un peu de soulagement parce que la mise à l'eau d'un bateau de cette taille-là nécessite beaucoup de concentration, mais avant tout de l'émotion et un plaisir immense. C'est un moment fort et très symbolique dans la vie d'un projet, qui récompense le travail de tous ceux qui ont œuvré à sa concrétisation. A nous maintenant de prendre en main ce magnifique oiseau des mers qui, j'en suis certain, nous procurera beaucoup d'émotions" s'est exprimé le jeune marin.

Un trimaran pour battre des records

Ce maxi-trimaran a été conçu pour battre des records. Ainsi, il est léger, avec des coques très affinées, et aérien grâce à ses safrans et foils. Le plan de pont est également innovant puisqu'il a été dessiné de façon à permettre à François Gabart de naviguer avec un maximum de sécurité : sa cellule de vie, appelée "cabane" a été installée de plain-pied sur la coque centrale, dans le prolongement arrière du cockpit. Une casquette recouvre le tout pour protéger le skipper. Enfin, il est équipé d'outils électroniques et informatiques de dernier cri. Désormais mis à l'eau, ce dernier va subir une batterie de tests d'efforts statiques au port de Lorient, afin de valider la structure, avant une première navigation.

Après sa victoire au Vendée Globe (2012-2013) puis sur la Route du Rhum en 2014, à bord de son 60 pieds Imoca (sorti du chantier le 16 août 2011), Macif et François Gabard ouvrent une nouvelle voie à leur collaboration. Le skipper de 32 ans disputera sa première course officielle sur la Transat Jacques Vabre 2015, aux côtés de Pascal Bidégorry. Une manière pour lui prendre en main son trimaran et d'emmagasiner un maximum d'informations pour 2016. Suivre ensuite pour une série de records en solitaire. L'objectif de ces deux prochaines années sera la préparation d'un Tour du monde en 2017 puis de la Route du Rhum en 2018, dans la catégorie Ultime.

Des premiers essais concluants

Le lendemain de la mise à l'eau du trimaran, l'équipe technique a réalisé des tests statiques pour mettre en contrainte le multicoque au maximum des possibilités offertes. Réalisés au port, ces tests sont composés de 9 opérations qui ont permis, au bout de deux jours, de se révéler concluant.

François Gabart et Pascal Bidégorry sur le trimaran Macif

Le 22 août dernier avait lieu la première navigation du maxi trimaran Macif, entre les mains de François Gabard et de son équipe. Le 28 août, le multicoque a pris la mer, en convoyage motorisé pour rallier son port d'attache, Port-la-Forêt. Désormais, de nombreuses navigations techniques se dérouleront les prochaines semaines, pour préparer ce géant des mers à la Transat Jacques Vabre, dont le départ aura lieu en octobre.

François Gabart et Pascal Bidégorry sur le trimaran Macif

Programme prévisionnel du trimaran MACIF

  • 25 octobre 2015 : Départ de la Transat Jacques Vabre, Le Havre (France) – Itajaí (Brésil), en double avec Pascal Bidégorry
  • 2016 : Premières tentatives de records en solitaire : Route de la découverte, Traversée de l'Atlantique, Traversée de la Méditerranée
  • 2017 : Tentative de record autour du Monde
  • 2018 : Route du Rhum

Les records en solitaire à battre

  • Route de la Découverte (Cadix-San Salvador, 3884 milles) : Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VII) en 6 jours 23 heures 42 minutes et 18 secondes le 30 janvier 2014 (23,16 nœuds de moyenne théorique)
  • Traversée de l’Atlantique Nord (New York-Cap Lizard, 2880 milles) : Francis Joyon (IDEC) en 5 jours 2 heures 56 minutes et 10 secondes le 16 juin 2013 (23,41 nœuds de moyenne théorique)
  • Traversée de la Méditerranée (Marseille-Carthagène, 455 milles) : Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VII) en 18 heures 58 minutes et 13 secondes le 1er octobre 2013 (23,98 nœuds de moyenne théorique)
  • Tour du monde (21 600 milles théoriques) : Francis Joyon (IDEC) en 57 jours 13 heures 34 minutes et 6 secondes le 20 janvier 2008 (15,84 nœuds de moyenne théorique)
  • Distance parcourue en 24 heures : Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VII), 682,85 milles le 26 janvier 2014 (28,45 nœuds de moyenne théorique)

Crédits photos : Alexis Courcoux / Macif

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Eric Doucelance - 02 Septembre 2015
Un bateau qui caresse la mère. Le lui rendra-t-elle ?... A suivre !
Ajouter un commentaire...