4 coques, l'avenir du multicoque ?


Tera-4 est une entreprise française d'architecture navale qui a développé un concept plutôt original, le Quadrimaran. Ce bateau à 4 coques sera avant tout un bateau de travail, mais une collaboration avec Wally pour une version plaisance et d'ores et déjà entérinée.

Le quadrimaran est un concept d'Aeroboat développé par la société Française d'architecture navale, Tera-4. Ces bateaux sur 4 coques sont ultra-efficient et permettent d'aller vite, en consommant peu. Mais comment avoir eu l'idée de développer ces drôles de bateaux ? "Ça part d'une longue histoire", explique Guillaume Delage, un des 4 associés de Tera-4.

Le concept de quadrimaran a été inventé par Daniel Tollet, père d'Alexandre Tollet, gérant de la société, qui recherchait l'efficience dans le nautisme. Trouvant le concept efficace et intéressant, le "fils de" a pris la relève est s'est associé à 3 autres personnes : Steve Vassor, Richard Martel et Guillaume Delage.

La petite équipe a amélioré le concept et pour prouver à tout le monde que le concept de quadrimaran marchait, a conçu le T-9 Prime, un prototype démonstrateur de 9 m de long. "Et ça a été à la hauteur de nos attentes."

Et alors comment ça fonctionne un quadrimaran ? "Les 3 tunnels d'air créés par les 4 coques génèrent un coussin d'air et soulèvent le bateau au-dessus de l'eau. Ce dernier ne subit plus aucun frottement sur l'eau. On navigue avec moins d'énergie et donc c'est plus économique."

Le principe a suscité beaucoup d'intérêt, mais il fallait prouver que le concept fonctionnait. En novembre 2015, l'équipe a donc réalisé des tests de performance dans des conditions météorologiques difficiles. Essais qui ont donné lieu à un film (à voir à la fin de l'article), et dont voici les résultats :

  • Consommation de 20 à 40 % de moins qu'un monocoque de même taille et de même motorisation
  • Stabilité grâce au "ground effect" (effet de sol). Le bateau se met au planning très rapidement et surfe sur la crète des vagues, il ne les percute pas. Pas de roulis ni de tangage.
  • Vitesse de pointe de 55 nœuds (plus de 100 km/h) avec 2x300 ch

Le Quadrimaran est donc présenté comme un bateau stable, rapide, économique en carburant, écologique et son tirant d'eau réduit (30 cm en waterjet et 50cm en hors-bord) lui permet de beacher (s'échouer) ou de naviguer dans des eaux peu profondes sans abimer les fonds. Le design est à facette géométrique, sans courbes, pour simplifier le design et les rendre plus modernes.

Mais il y a une réelle différence par rapport au trimaran ? "Aujourd'hui, on trouve de plus en plus de trimarans à moteur, mais avant, c'était beaucoup des voiliers. Or dans ces trimarans, tout se passe sur la coque centrale et il n'y a pas de principes d'aéroportance. Les tunnels créés par les coques sont trop gros pour porter le bateau alors qu'avec un quadrimaran, les 3 tunnels sont fins et permettent de créer de l'aéroportance. Et de la même manière, 5 tunnels créeraient des tunnels trop petits" explique Guillaume Delage.

Le Quadrimaran s'adresse avant tout au marché des bateaux de travail, où on recherche les avantages qu'il offre. Il peut s'utiliser pour les plateformes offshores ou encore le transport de personnes. Le T-9 Prime propose une surface totale de pont de 35 m² et une zone dédiée aux passagers de 20 m² dont 10 m² pour le chargement de fret. Il peut aussi convenir pour la sécurité, notamment l'armée. "On peut exploiter cette forme pour énormément de support."

Mais le marché professionnel n'est pas le seul apanage du Quadrimaran puisqu'un modèle pour la plaisance est d'ores et déjà dans les tuyaux, avec un prestigieux chantier. Le T-9 Prime était présenté à l'automne 2015, à Cannes et à Monaco et l'entreprise française en a profité pour signer un accord avec Wally.

"On est en train de voir sur quel type de navire on va partir, un tender ou quelque chose plus gros. Mais pour information exclusive, il devrait ressembler au T-9 Prime."

Crédits photos : Tera-4/G.Voiturier

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...