Solar Voyager met fin à sa transatlantique

Solar Voyager

Le bateau autonome Solar Voyager qui fonctionne grâce à ses panneaux solaires s'est pris dans un filet de pêche le 23 juin 2016. Il a été récupéré par la marine canadienne le 29 juin avant d'être remis à ses concepteurs. Tentative de traversée de l'atlantique avortée pour l'embarcation de 4 m.

Solar Voyager est un bateau autonome qui fonctionne grâce à l'énergie solaire. Il est parti le 1er juin 2016 de la côte est des États-Unis pour une traversée de l'Atlantique qui devait le mener au Portugal. Ces quatre mois de traversée devaient en faire le premier bateau automatisé à traverser l'Atlantique. Mais son périple a pris fin au large de la Nouvelle-Ecosse après s'être emmêlé dans un filet de pêche près de l'île de Sable. Il aura parcouru seulement 1000 km. L'embarcation solaire avait cessé de transmettre son positionnement depuis le 23 juin.

L'équipage de la frégate NCSM St John's, de la Marine royale canadienne est intervenu le mercredi 29 juin pour récupérer le navire de 4 m en perdition. Le commandant de la Flotte canadienne de l'Atlantique, Craig Baines, a alors contacté les concepteurs du Solar Voyager - Isaac Penny et Christopher Sam – leur indiquant que le navire autonome pouvait représenter un danger pour la navigation. Les marins de la Marine royale canadienne ont donc remonté l'embarcation à bord de la frégate.

Solar Voyager était pourtant équipé d'hélices pour éviter ce genre de problème et pour inverser sa direction dans le cas où il restait coincé. Les deux hommes étudient désormais l'embarcation afin d'en faire un état des lieux, mais n'excluent pas de retenter une autre traversée de l'Atlantique.

Reportage : Solar Voyager

Solar Voyager, le bateau autonome lancé à la conquête de l'Atlantique

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Sauces Apero Barbecue DipCountry 05 Juillet 2016
et encore, il n'y a pas la barrière de 100km de Boyan Slat au milieu de l'océan

Écologie & Développement durable
A lire aussi sur Bateaux.com