Rén, un concept de catamaran futuriste destiné à la clientèle chinoise

Le studio Guido de Groot Design présente un concept de catamaran futuriste, baptisé Rén, (Bienveillance en chinois) imaginé en collaboration avec Karel Nguyen, actuellement en thèse à l'Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas. L'idée du projet est de concevoir un concept de yacht adapté à la future élite chinoise.

Rén, un concept de catamaran futuriste, destiné à la clientèle chinoise © Guido de Groot Design
Le

Karen Nguyen s'est servie de sa thèse, réalisée à l'Université de technologie de Delft, pour étudier un concept d’superyacht parfaitement adapté à la future élite chinoise, en collaboration avec Guido de Groot Design. Ce catamaran baptisé Rén est un concept de 68 m avec une largeur remarquable de 27 m.

Créer un bateau spécifiquement adapté à la clientèle chinoise de nouveaux riches

Dans sa thèse, Karel Nguyen fait plusieurs constats sur le monde du yachting en Chine. En voici les grandes lignes :

  • Les plaisanciers chinois n'abordent pas le monde du yachting de la même manière que les plaisanciers occidentaux.
  • Le loisir n'est pas vu de manière individuelle, mais de manière collective.
  • La modestie est de mise, notamment dans le contexte professionnel.
  • Les infrastructures chinoises sont considérablement sous-développées, ce qui freine les propriétaires et potentiels propriétaires de superyachts.
  • Des évènements autour du yachting voient le jour en Asie de l'est et du Sud-est, mais la nouvelle élite doit s'habituer à ce nouveau mode de vie qui ne fait pas partie de leur culture.

Pour créer un bateau qui soit adapté à la population chinoise, Karel Nguyen a identifié ses besoins. Ainsi, le bateau devra comporter une grande cuisine pour souligner l'importante de la nourriture dans la culture chinoise. On devra trouver à bord un maximum de zones d'ombre et réduire les espaces et activités de plein air, car les Chinois évitent de trop s'exposer au soleil. Enfin, les espaces privés et publics devront être aménagés selon le principe du Feng-Shui. Or ces caractéristiques se retrouvent rarement sur le marché du yachting.

Karel Nguyen explique que pour proposer un concept adapté à cette région, il faut aussi tenir compte de plusieurs informations et du climat. Or il n'existe pas de type particulier de yacht adapté à la Chine.

Un catamaran destiné à être une vraie plateforme sociale

Après avoir étudié plusieurs types de coques, Nguyen s'est positionné sur une coque catamaran, qui offre une meilleure stabilité, une très bonne tenue et beaucoup plus d'espace de vie à bord. Grâce à ses 2 systèmes de propulsion diesel-électrique et ses 4 groupes électrogènes en support, Rén peut naviguer de manière totalement électrique dans les zones protégées et avec sa propulsion diesel-électrique en cas de mauvais temps.  

Le Rén peut accueillir à bord 36 personnes pour un diner et entre 70 et 100 personnes pour une réception. Au quotidien, le catamaran aura la capacité pour 10 invités et 40 membres d'équipage. Le pont de "santé" accueille un espace de détente, un jardin et un beach club à l'arrière. Les zones de recherche sont installées sur le pont inférieur, avec des cabines supplémentaires, des laboratoires, des bureaux et une chambre froide. Cet espace se trouve à proximité du tender et des équipements nautiques. Pour les missions de sauvetage, on trouvera aussi un drone, un hélicoptère et des tenders de sauvetage.  

Imaginer un client fictif pour concevoir un concept

Le propriétaire fictif de Rén serait un homme marié et père de deux enfants, âgé de 34 ans et prénommé Jasmin (Jiaying). Ce milliardaire autodidacte a atteint le sommet de sa carrière et cherche désormais à atteindre de nouveaux objectifs, comme mieux éduquer la prochaine génération et aider la société. Jasmin croit que le yachting peut l'aider à atteindre ses objectifs. Pour répondre à un cahier des charges de "yachting responsable", Rén permettra de profiter du temps libre avec la famille et les amis, d'organiser des évènements, de lancer des projets de recherche maritime pour restaurer les eaux locales et aider à réparer les dégâts des côtes pendant la saison des typhons.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO