Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Interview : La Normandie Cup veut devenir la régate référence en Manche

Cédric Chateau, en charge de la Normandie Cup qui se déroule du 15 au 18 juin 2017 au Havre, nous explique le programme et les ambitions de cette régate professionnelle et amateur, qui regroupe sportboats, multicoques et voiliers habitables, en double ou en équipage.

Le
Entrainement de la Normandie Cup

Bateaux.com : Bonjour, pour commencer, pouvez-vous nous présenter votre rôle dans la Normandie Cup 2017 ?

Cédric Chateau : La Normandie Cup est organisée par la Ligue de Voile de Normandie. Son directeur Francis Le Goff étant directeur de course sur la Solitaire Urgo-Le Figaro en ce moment, il m'a demandé de prendre le relais pour la Normandie Cup. Je suis donc responsable de l'organisation technique et en mer, alors qu'Elise Martin assure l'organisation à terre. A l'année, je suis permanent de la ligue, responsable d’entraînement.

Pouvez-vous nous expliquer la genèse de cette course ?

La Normandie Cup a été créée en 2015 sous cette appellation, même si elle prend la suite de la Normandie Sailing Week qui existait auparavant. Elle répond à une demande de la ville du Havre de créer une épreuve majeure de voile en Manche. L'objectif est de devenir la régate de référence du bassin, à l'image du Spi Ouest France en Atlantique.

Cela s'inscrit aussi dans la dynamique régionale de la ligue de voile de Normandie pour promouvoir la voile locale, à l'image de la création de la Normandie Elite Team en 2013. Celle-ci a pour but d'éviter que nos talents ne s'exilent en Bretagne pour continuer à naviguer professionnellement et de créer un pôle à l'image de Lorient ou Port La Forêt. Elle soutient deux équipages dont un 100 % féminin en Diam 24 sur la Normandie Cup. On peut citer parmi les navigants qui en viennent, Charlie Dalin en Figaro, Jérémie Mion ou Camille Lecointre, médaillée aux JO. L'évolution est bonne et l'on est passé de 2 salariés permanents dans les clubs de voile haut normands en 1994 à 120 en 2014.

Concernant la Normandie Cup, quel est le programme ?

Comme je vous le disais, l'objectif est de faire venir l'ensemble des navigants locaux, mais aussi plus largement en France et à l'international. Pour cela, nous multiplions les supports et le type d'épreuve, pour attirer des publics variés.

Les régates en Diam 24, dont c'est la dernière course avant le Tour de France à la Voile, attirent professionnels et amateurs. C'est la série d'excellence. Nous avons également une belle flotte de 25 J80, qui est un des supports de prédilection de la voile normande. La coupe de Normandie des Clubs verra s'affronter 13 structures locales en First 7,50.

A côté de cela, le beau dynamisme de la navigation en double a amené la ligue à l'accompagner en créant cette année la "grande course", qui part le vendredi soir à 20h avec un retour prévu le samedi vers 16 h. Elle se court en rating Osiris, avec un départ donné depuis la terre, à l'anglaise. La simplicité de ce circuit séduit beaucoup de monde. Sur le même parcours, on verra aussi plusieurs voiliers en équipage, en IRC.

Etes-vous satisfait des prévisions pour cette année et comment voyez-vous l'évolution ?

Même si nous espérions atteindre les 100 bateaux inscrits, nous sommes assez satisfaits d'atteindre les 80 voiliers participants, ce qui confirme l'existence d'un gros vivier de régatiers locaux et la bonne santé de la voile normande. Pour l'an prochain, nous aimerions pouvoir accueillir les Class 40 en double, avec lesquels nous avons commencé à discuter. En tout cas la dynamique est bonne !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 48 photos
Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO