Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Victoire en proto de Ian Lipinski sur la Mini-Transat 2017

Ian Lipinski remporte cette édition 2017 de la Mini-Transat La Boulangère dans la catégorie proto, en franchissant la ligne d'arrivée de la 2e étape de la Mini Transat La Boulangère à 14 h 30'34'' (heure française). Il aura rallié le Marin, en Martinique en 13 jours 22 minutes 34 secondes à une vitesse moyenne de 9,41 nœuds. Son temps total de course est de 22 jours, 23 heures, 52 minutes, 46 secondes. Il le premier marin à gagner la Mini Transat en voilier de série et en prototype, le tout consécutivement.

Ian Lipinski, vainqueur en proto sur La Mini Transat 2017
Le

Ian Lipinski remporte la Mini Transat La Boulangère 2017 sur Griffon.fr dans la catégorie proto. Il a coupé la ligne d'arrivée de la deuxième étape de cette traversée de l'atlantique en solitaire, sans assistance et sans communication en tête aujourd’hui à 14 h 30 après 13 jours 22 minutes 34 secondes de navigation et une trajectoire parfaite. Il avait déjà remporté la première étape de la Mini-Transat, entre La Rochelle et Las Palmas, avec à peine 113 secondes d'avance sur Arthur Leopold – Léger. 

Le favori du circuit et invaincu depuis deux ans devient ainsi le premier marin à gagner la Mini Transat en voilier de série et en prototype, le tout consécutivement. 

"Je suis très très heureux. Ce n'est peut-être ma plus belle victoire (Ian pense à sa victoire en 2015 sur la Mini Transat et en série) mais elle est belle. Tout a commencé il y a deux ans en achetant le bateau avec François Mounier, mon ami – partenaire. Griffon.fr est un bateau exceptionnel. Tout s'est vraiment bien déroulé pendant deux ans puisque j'ai gagné l'ensemble des courses auxquelles j'ai participé (17 victoires). Cette Mini, je l'ai vécu avec d'un côté un petit diable qui me disait de pousser sur ma machine et un ange qui me disait d'assurer, car assez vite et hélas certains de mes concurrents ont eu des soucis techniques. J'étais devant et il fallait que je gère mon matériel.

Après le Cap-Vert, la mer était dure. Il y avait de quoi casser le bateau. J'ai fait vraiment attention et en même temps je serrais les fesses. J'ai passé beaucoup de temps à regarder ma quille. Et puis la première nuit, j'ai pris un gros filet de pêcheur dans ma quille. Le bateau s'est arrêté et j'ai arraché mon spi médium. J'ai réussi à me sortir de ce filet. J'ai ensuite réparé mon spi pendant trois heures !

Cette Mini était très différente qu'en 2015 déjà parce que j'étais en proto mais aussi parce que le parcours était plus long. J'ai passé mon temps encore une fois entre le plaisir de la vitesse contrebalancée par la préservation du matériel. Je tiens à remercier ici évidemment Griffon.fr mon partenaire principal et l'ensemble de mes soutiens financiers, ma famille, mes amis… J'ai très envie maintenant de me tourner vers la Transat AG2R La Mondiale en Figaro. Je cherche un embarquement, avis aux amateurs."

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO