Phare de Cordouan, un véritable musée au cœur de l'océan

Phare de Cordouan

Cordouan voit le jour en 1611 et sécurise l'embouchure de la Gironde, où se mêle les eaux de l'océan et celle du fleuve. Aiguillant les marins depuis sa construction, il est encore en activité et quatre gardiens œuvrent à son fonctionnement. Autre particularité, il est aussi le seul phare en mer visitable, accessible à marée basse et accueillant chaque année 20 000 visiteurs.

Un phare en activité

Le phare de Cordouan est un Établissement de Signalisation Maritime (E.S.M) à l'entrée de l'estuaire de la Gironde. Il est reconnaissable grâce à sa signature lumineuse : trois occultations sur une période de 12 secondes, et une portée lumineuse de 19,5 milles marins, soit un peu plus de 36 km.

Situé sur un plateau qui porte le même nom, Cordouan constitue une aide pour tout navigateur qui veut emprunter l'estuaire de la Gironde par la passe principale (avec son feu à secteur vert) ou la passe sud (avec son feu à secteur rouge).

À son allumage en 1611, le feu de Cordouan était alimenté par un mélange de bois, de poix et de goudron et installé dans un petit dôme à une hauteur de 37 m au-dessus de la mer. L'éclairage, au fil des siècles, a été successivement alimenté par du blanc de baleine, du charbon, différentes huiles (à partir de 1790), du gaz de pétrole (à partir de 1907) pour être assuré à partir de 1949 par l'énergie électrique. La puissance nécessaire est passée de 6 000 à 250 watts, grâce à une ampoule aux halogénures métalliques.

Ces changements techniques ont permis de conserver la portée du phare en diminuant sa consommation énergétique. Aujourd'hui cinq groupes électrogènes alimentent deux groupes de douze batteries desservant l'ensemble des installations électriques du phare. Ce dispositif a été complété en 2012 par un télécontrôle qui permet de connaître 24 h/24 l'état de fonctionnement du feu. Les installations techniques ont gagné en autonomie, mais elles exigent toujours l'intervention et la surveillance continue de l'homme. C'est pourquoi l'équipe des Phares et Balises (DIRM Sud Atlantique) veille au bon fonctionnement du feu depuis le Verdon sur Mer et se tient prête à intervenir.

Un phare monument historique

Il est le plus ancien phare de France encore en activité et le dernier phare français sur lequel vivent et travaillent encore des gardiens toute l'année. En effet, quatre gardiens se relaient, deux par deux, pour assurer l'entretien, mais aussi l'accueil et la visite de l'édifice. Ils y sont deux par deux, au rythme de deux semaines pour une semaine à terre en période touristique (Pâques/Toussaint) et une semaine à terre pour une semaine en mer durant la période hivernale. La relève se déroule le vendredi aux heures dictées par la marée, ce départ se fait du Verdon à bord du bateau des Phares et Balises.

N'ayant plus besoin de la présence permanente de techniciens des Phares et Balises, mais étant ouvert à la visite, le phare est donc géré par les Ministères de l'Écologie et de la Culture, qui assurent la préservation de ce bâtiment exceptionnel dans cette double fonction de signal pour les marins et de monument.

Depuis 2010, c'est le SMIDDEST (Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l'Estuaire de la Gironde) réunit les Départements de la Gironde et de la Charente-Maritime, la Région Nouvelle Aquitaine, Bordeaux Métropole, la Communauté d'Agglomération Royan Atlantique, la Communauté de communes de Haute Saintonge et la Communauté de communes de l'Estuaire qui assure la gestion du Phare de Cordouan, le gardiennage du Monument, l'accueil du Public, la promotion du site, le développement de projets culturels et la préservation du plateau rocheux.

Visiter le phare de Cordouan

Le Phare de Cordouan est ouvert à la visite sur la période de Pâques à la Toussaint tous les jours de juin à septembre. Il est fermé le vendredi hors-saison, et ouvert tous les jours du 15 juin au 15 septembre. Des départs sont organisés depuis depuis les ports de Royan, de Meschers-sur-Gironde ou du Verdon sur mer. Le trajet dure environ 45 minutes et les horaires changent quotidiennement au rythme des marées, il est donc indispensable de consulter les jours et horaires de départ avant de préparer son voyage.

Reportage : Phare de Cordouan

L'histoire de Cordouan, Phare des Rois et Roi des Phares…

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Gironde - Toute l'actualité dans le département
A lire aussi sur Bateaux.com