Visite de chantier : Les Ateliers de l’Atlantique

Si la construction navale est présente depuis plus d’un siècle sur le Bassin d’Arcachon, tous les chantiers ne sont pas aussi connus que Guy Couach, Bonnin ou Olbia pour ne citer qu’eux… d’autres, bien plus discrets, sont capables de tout faire ou presque, à l’image des Ateliers de l’Atlantique.

Une formation de menuisier

Alexandre Badri, 42 ans, a démarré la construction navale chez Caparros, à Antibes. Un virtuose du bois, du composite - et du yachting classique - qui lui a tout appris – ou presque… Huit ans plus tard, notre jeune charpentier de marine s’installe sur le Bassin d’Arcachon. Embauché chez CNB à Bordeaux, il découvre l’infusion – le chantier maîtrise parfaitement ce process – mais également les rouages d’une grosse structure. Il collabore ensuite avec le Chantier du Four, sur la presqu’île du Ferret. Là, il est chargé de mettre en place l’outillage pour la construction polyester de bateaux à moteur.

Un entrepreneur entreprenant

Désireux de s’installer à son compte, il monte en 2008 une structure à Lège, tout au Nord du Bassin, et construit deux bacs à voile en contreplaqué époxy. Alex développe déjà une grande capacité à interpréter les plans qui lui sont fournis – il n’a pas son pareil pour détecter une varangue trop faible ou un plan anti-dérive inadapté. Impliqué dans la préparation de dériveurs légers de régate – Optimist, Europe, 420 – il acquiert une parfaite maîtrise du composite polyester et époxy.

Bois et polyester

Le constructeur solitaire s’installe ensuite à Andernos. Là, il construit un voilier atypique, Guiclemanac’h – voir notre essai en détail ici - des pièces, des espars bois, remet à neuf des anciennes embarcations – en polyester comme en bois – Loup, pinasse, bac à voile. Un voilier drossé à la côte ? Alex s’en charge ! Dégourdi et incroyablement autonome, il est capable de caler sur ber un quillard livré sur une remorque sans moyen de grutage. Un vulgaire cric de voiture et quelques étais lui suffisent.

Capable de tout, tout le temps

Mais le roi du Système D peut s’éparpiller dans ses multiples tâches. Il n’est pas rare que son atelier soit ouvert à 3 heures du matin - les gendarmes l’ont "interpellé" dans son hangar à quelques reprises, en pleine séance de ponçage nocturne ou d’application d’antifouling sous deux puissants spots de tournage de film… Vous l’avez compris, Alex est aussi doué que fantasque, ce qui lui joue quelques mauvais tours en ce qui concerne les délais.

Une association de compétences

C’est pourquoi il vient de s’associer avec Florent Michelon, un ancien restaurateur passionné de nautisme qui vient de terminer une reconversion au lycée de la mer de Gujan-Mestras. À lui la gestion, la compta et le développement du chantier, nouvellement rebaptisé Ateliers de l’Atlantique. Les projets des deux constructeurs ? Un trawler de 40 pieds à usage mixte – hauturier et fluvial -, mais aussi s’intéresser de près aux voiliers qui volent – fabrication et optimisation des appendices – sans oublier les énergies nouvelles, propulsion électrique en tête !

Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Visite de chantier : Les Ateliers de l’Atlantique

Boat and Koad, l'atelier des bateaux bizarres

Guiclemanac’h, naviguez dans un fauteuil !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
A lire aussi sur Bateaux.com