Exclusif Lupo, le jet électrique à foil qui veut révolutionner la pratique !

Le Lupo, un jet électrique à foil à découvrir prochainement

La société Bird-e Marine s'apprête à faire le buzz sur le salon Nautic de Paris, en décembre 2018. Elle y présentera le Lupo, une "motomarine électrique légère, silencieuse, écologique, équipée de foils pour une nouvelle expérience fluviale et maritime, accessible à toutes et à tous." Franck Thomas, son concepteur nous donne un peu plus d'informations sur ce projet tenu volontairement "secret".

Innovation nautique

La société Bird-e Marine présentait au Nina Awards – un concours pour les sociétés innovantes dans le domaine du nautisme sur la côte Atlantique – un projet de jet électrique à foils… Une innovation qui lui permettait d'obtenir le deuxième prix et sur laquelle nous avons essayé d'en savoir plus… Difficile puisque Franck Thomas, le dirigeant, a décidé de restreindre la communication pour générer un gros effet de surprise lors de sa présentation officielle à Paris, en décembre 2018.

Un hydroptère éléctrique

Ce premier modèle baptisé Lupo n'est ni un VNM (Véhicule Nautique à Moteur) ni un jouet de plage. La catégorie que lui a allouée le Ministère des Transports est l'hydroptère. Et pour son concepteur, le Lupo est "comme une moto montée sur foil, avec un moteur électrique et qui se pilote de la même manière qu'un deux-roues. Les sensations ressenties sont entre celles d'un planeur et d'une moto"

Une édition limitée

Deux versions sont au programme : une pour les plaisanciers et une pour les professionnels. Le premier modèle de Lupo sera celle destinée au grand public, avec une construction full-carbone, des matériaux hauts de gamme et un haut niveau de personnalisation : assise, peinture, vitesse… Cette édition "limitée" à 250 exemplaires sera entièrement fabriquée à la main et servira de vitrine pour montrer le savoir-faire technologique de l'entreprise.

Electrique mais à foil

Le foil va permettre de réduire les frottements dans l'eau et d'augmenter l'autonomie de la motomarine, en complément du moteur électrique de 4,5 kW. Pas besoin de permis bateau donc pour décoller au-dessus de l'eau – à partir de 8 nœuds – et atteindre – selon les options – la vitesse limitée de 20 ou 30 nœuds.

"On pourrait aller beaucoup plus vite, mais on ne recherche pas la vitesse, mais des sensations de pilotage. C'est au croisement entre le jet-ski et le flyboard, un mélange de sensation, une sorte de tapis volant silencieux, mais qui penche comme une moto, une glisse silencieuse entre le pilotage et la navigation" explique Franck.

Un jet pour tous

La conduite avec foil ne devrait demander aucune force physique, mais plutôt de la finesse et un pilotage doux. Le Lupo s'adresse donc à tout le monde, jeune ou moins jeune, homme ou femme… "On voulait proposer à des terriens d'avoir ces sensations habituellement réservées à des navigateurs expérimentés ou des pros de la glisse, sans effort physique" ajoute Franck. Il sera même possible d'embarquer à deux, avec une version spécifique.

Rendez-vous à Paris

Il faudra donc patienter jusqu'au Nautic 2018 pour en savoir plus sur le Lupo puisque la société qui le construit ne souhaite communiquer ni sur le prix ni sur le design… Et ne vous fiez pas aux images ci-joint, le modèle présenté devrait être complètement différent ! "Ça va être une surprise, un choc visuel", conclut Franck.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Moteurs in-bord et hors-bord
A lire aussi sur Bateaux.com