En projet, un Scow pour la croisière rapide

Gildas Plessis nous présente son dernier projet de voilier de croisière rapide. Une carène de type scow avec l'étrave ronde adapté pour la croisière. Construit en composite, ce voilier a de nombreux atouts sur le papier. Reste maintenant à lancer la construction.

Jean-Michel Linck n'est pas un inconnu dans le monde de la construction navale. Navigateur et constructeur de nombreux voiliers (Class 9.50, Mini 6.50 catamaran Fusion…), il a souvent travaillé avec l'architecte Gildas Plessis. C'est d'ailleurs sur un de ses plans construit en contreplaqué qu'il est parti pour une ballade autour de l'Atlantique de plus de 13000 Milles. C'est au cours de ce périple dont il a fait le retour en solitaire, qu'il a eu le temps d'imaginer son prochain bateau "idéal".

Ce sera le Sail SCOW 37, un bateau de croisière rapide, un peu à l'image de ce que propose le chantier Structure avec les Pogo. Sauf que cette fois, il s'agit d'utiliser les bienfaits de la carène à étrave ronde de type scow.

Sail SCOW 37

Le Scow, une super idée !

D'après Gildas Plessis qui en est l'architecte, la carène scow "est une super idée. Dessiner ce type de bateau survient au bon moment. Mais il faut faire quelque chose de plus sexy que les productions proposées sur le marché actuellement. (NDLR, Gildas Plessis fait référence au Revolution 29 construit en aluminium par le chantier AFEP Marine). En augmentant le niveau de tension dans les lignes et en améliorant le design, on peut faire un joli bateau de course-croisière très habitable".

Sail SCOW 37

Du volume à l'avant, mais un maitre bau raisonnable

Les premiers dessins que nous montre l'architecte sont en effet prometteurs. L'étrave très large n'est pas vraiment ronde, mais ressemble plutôt à la marotte d'un Optimist. "Construit en sandwich, le voilier sera léger. Mais pas trop, car il faut aussi du poids garder de l'inertie pour passer dans les vagues sans s'arrêter".

Les volumes à l'avant ne demandent pas de construire un voilier trop large. Le Sail SCOW 37 sera moins large que la concurrence. Il sera équipé au choix d'une quille relevable pivotante ou bien d'une quille fixe.

Sail SCOW 37

Un lit 2 x 2 m !

Côté aménagement, l'étrave ronde permet tous les délires : "On arrive à mettre 2 véritables cabines doubles à l'avant avec des lits de 140 x 200 dans un voilier de moins de 11 m ! Et dans la version propriétaire, on peut faire une seule énorme cabine avec un lit king size de 200 x 200 !" Les plans de cet avant-projet proposent de 2 à 4 cabines.

Sail SCOW 37

Plus rapide à toutes les allures

Côté navigation, l'architecte ne cache pas "que ce sera difficile de bien marcher dans du clapot court au près serré. Mais en croisière on évite si l'on peut ce genre de condition. Sinon, à toutes les autres allures, le gain sera énorme. Le Sail Scow naviguera toujours au-dessus de 10 nœuds sans problème."

Un projet enthousiasmant

On le sent au son de sa voix, Gildas Plessis est enthousiaste de ce projet : "La carène Scow est une évidence en mer pour les performances et en croisière pour le volume habitable". Reste maintenant à Jean-Michel Linck de réussir à monter le chantier, à trouver un financement et à lancer la construction. Nous espérons que ce voilier va voir le jour, tant il est excitant sur le papier.

Sail SCOW 37

  • Longueur : 10 M 80
  • Bau coque : 3 m 80
  • Masse estimée lège : 3800 kg
  • TE : quillard 1,90 m
  • TE QR : 1 m / 2,40 m
  • Gréement carbone
  • Voilure au près : 96 m2
  • GV : 49 m2
  • Génois : 57 m2
  • Moteur : 20 cv
  • Construction : Sandwich verre époxy
  • 3 versions d'agencement : de 2 cabines à 4 cabines
  • Année de construction : 2019
  • Agence architecture : G. Plessis YD
  • Commercialisation et contact : Jean-Michel Linck - 07 67 41 93 60
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
A lire aussi sur Bateaux.com