Web série Escale à Moorea au milieu des baleines pour Nomade Voile


Fuga, le voilier en aluminium de Dario et Marie (sans oublier le chien Oï) fait une escale dans l'archipel de la Société à Moorea. L'occasion de découvrir en profondeur cette escale de rêve avec des sa nature luxuriante et ses nombreux animaux. Marie nous raconte ici le plaisir de naviguer sous ces latitudes.

Maeva i Moorea ! Ou, bienvenue à Moorea en Tahitien.

Petite voisine de Tahiti dont elle est distante de quelques miles à peine, Moorea, comme beaucoup d'îles de la Société, est un parfait mélange entre les montagnes vertigineuses et verdoyantes des Marquises, et les lagons idylliques des Tuamotu.

On nous avait prévenus, Moorea, c'est l'île aux baleines à partir du mois d'août. Elles viennent en masse autour de l'île pour se reproduire et mettre bats. On s'est dit : "Chouette, on va pouvoir voir quelques geysers !" Mais notre timide espérance c'est très vite transformé en observation forcé de monstres marins gigantesques qui jaillissaient à quelques mètres de l'étrave, nous laissant à peine le temps de virer, les jambes flageolantes de peur, avant de disparaitre pour réapparaître quelques mètres plus loin. Pour ceux qui se demandent pourquoi avoir peur des baleines qui sont des animaux inoffensifs, j'aime à rappeler que c'est aussi le plus gros mammifère du monde et que si l'on venait à en percuter une, ça pourrait faire très mal ! Mais malgré la peur, c'est un spectacle incroyable de voir ces créatures évoluer dans leur environnement naturel. On se sent vraiment petits face à elles : une bonne leçon d'humilité !

Moorea c'est aussi l'île aux ananas, culture qui participe pour beaucoup à l'économie de l'île. C'est la première fois que nous voyons de réelles cultures en Polynésie. Aux Marquises, les fruits poussaient de manière anarchique le long des routes, dans les jardins où en pleine montagne, mais ici nous avons pu observer de nombreux champs d'ananas bien organisés, l'occasion de découvrir que les ananas poussaient en terre et non pas dans les arbres...

A terre nous avons fait de magnifiques randonnées entre les cols et les nombreuses crêtes qu'offrent les hauteurs de Moorea. Au mouillage nous avons profité du spectacle continu dans le lagon où nous avons observé de nombreuses espèces de poissons, mais aussi de raies et quelques requins !

Bref, Moorea était une belle mise en jambes qui nous a donné très envie de découvrir le reste de l'archipel de la Société !

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Nomade Voile

Les Marquises restent un paradis pour les marins

Nomade Voile reprend la mer

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
A lire aussi sur Bateaux.com