Les Ultimes : Les géants volants de la Route du Rhum

Macif © JM Liot / ALéA / Macif

Pour cette édition 2018 de la Route du Rhum, la transatlantique qui fête ses 40 ans réunira six Ultimes ! Un plateau de choix qui regroupe deux ultimes nés pour voler, des anciennes générations reconfigurées ou encore l'ancien Ultime de 75 pieds d'Ellen Mac Arthur. Des bateaux prêts à aligner des moyennes hallucinantes et un temps de course record !

La catégorie des Ultimes regroupe de multicoques de plus de 60 pieds sans limitations de taille. Cette catégorie sera la plus fournie de l'histoire de la course avec six géants des mers, taillés pour des records et des défis. Seront d'ailleurs présents les deux plus récents de la flotte (2017), le Maxi Banque Populaire IX et le Maxi Edmond de Rothschild, conçus pour voler. Les autres sont des anciens maxis reconfigurés (Sodebo Ultim', Idec Sport, MACIF). Dans tous les cas, tous ont dû réapprendre à naviguer, à maitriser le vol et découvrir de nouvelles sensations, comme l'explique Thomas Coville.

"On vit une période de rupture technologique confie. C'est magique. C’est un univers que tout le monde découvre."

Sur ces six maxis trimarans, cinq font plus de 100 pieds et sont équipés de foils. Et la traversée s'annonce passionnante avec des moyennes de 30 nœuds et un parcours de moins de 7 jours !

"Aujourd'hui, personne n'a jamais traversé l'Atlantique en espérant voler en solo sur un multicoque. Clairement, on va faire quelque chose que personne ne maîtrise. On va se lancer dans le vide. Et c'est merveilleux !" résume Sébastien Josse.

Sébastien Josse sur le Maxi Edmond de Rothschild ©E.Stichelbaut / Gitana SA

C'est donc la première fois que cinq Ultimes munis d'appendices sustentateurs (foils, plans porteurs sur les trois safrans et sur la dérive) sont réunis sur une traversée de l'Atlantique. Ces multicoques de 32 m de long et 23 m de large (comme le spécifie la jauge Ultime) sont capables de voler dès 13/14 nœuds de vent et d'atteindre la vitesse extrême de 45 nœuds !

Alors que Loïck Peyron – qui fera sa traversée à l'ancienne en 2018 – décrochait un nouveau record en 2014 avec un temps de référence de 7 j 15 h 8' 32". Quatre ans après, ce record pourrait encore être amélioré avec une traversée en six jours, peut-être moins si les conditions sont très favorables.

Le sixième – l'ancien Castorama d'Ellen MacArthur – baptisé désormais Remade-Use it Again – sera entre les mains de Romain Pilliard (NDRL : Organisateur du Tour de Belle-Ile). Ce dernier – bizuth de la course – se lancera donc dans le grand bain sur son trimaran de 75 pieds.

Romain Pilliard sur Use It Again ©UseitAgain

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...