La folie des grandeurs, un Boeing 747 transformé en récif artificiel

Le Royaume de Bahreïn ouvrira à l'été 2019 un parc sous-marin, dont l'attraction principale sera un Boeing 747, long de 70 m. Ce projet de récif artificiel, s'il est avant tout une attraction touristique internationale, servira également d'espace de recherche en biologie marine.

Une destination de plongée incontournable

Le Royaume de Bahreïn - situé dans le Golfe persique, entre l'Arabie Saoudite et le Qatar - ouvrira le plus grand parc sous-marin (100 000 m2) à l'été 2019. Si la destination est déjà réputée pour sa faune sous-marine abondante, le royaume espère se positionner comme une destination de plongée incontournable. Plusieurs spots permettent déjà d'admirer une trentaine d'espèces de coraux et 200 poissons, mais aussi des espèces rares comme le requin marteau, le dugong ou encore le marsouin aptère.

Mais le clou du spectacle sera un Boeing 747 long de 70 m immergé dans les profondeurs du golfe Persique. L'avion servira de récif artificiel pour favoriser la croissance de la vie marine, en particulier celle du corail. Si le projet est présenté comme "une attraction écologique", on peut se poser la question de l'immersion d'un tel engin dans la mer.

"Le Boeing 747 sera préparé et nettoyé afin de rester compatible avec l'aspect écologique du projet", indique l'office du tourisme. Les autorités ont prévu un lavage à haute pression avec des détergents respectueux de l'environnement de toutes les surfaces de l'appareil, "afin de garantir l'élimination de toute substance nocive telle que les systèmes hydrauliques, adhésifs, isolants, plastiques, caoutchoucs, produits chimiques ou autres substances potentiellement toxiques."

L'avion ne sera pas le seul "objet" immergé comme l'explique le président du Conseil suprême de l’environnement, Son Altesse Cheikh Abdullah bin Hamad Al Khalifa "il est prévu l’installation d’autres ornements comme la réplique d’une maison traditionnelle de marchand de perles, des récifs coralliens artificiels et d’autres sculptures fabriquées à partir de matériaux écologiques."

Si le parc ouvre cet été 2019, l'avion ne sera accessible qu'à partir de 2020.

Un lieu de recherche en biologie marine

Si Bahreïn compte offrir une attraction touristique internationale pour les amateurs de plongée, le royaume espère faire avancer les recherches en biologie sous-marine.

"Le parc renforcera les initiatives menées dans le domaine de l'écotourisme à Bahreïn, mais il offrira également aux chercheurs des informations sur l'écologie et la biologie marine", explique le président du Conseil suprême de l'environnement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
yoan bordot - 2 mois
Une décharge sous-marine . Bravo, si c'est le seul paysage sous-marin qu'on est capable de laisser en héritage à nos gosses ...
Ajouter un commentaire...