118 WallyPower, un superyacht furtif pour propriétaire milliardaire

Le 118 WallyPower est un superyacht de 36 m construit par le célèbre chantier Wally dans les années 2000. Avec son look futuriste d'inspiration militaire et ses 3 grosses turbines à gaz, il faisait office d'ovni à son lancement.

Une construction futuriste

Le 118 WallyPower est le plus grand yacht à moteur produit par le célèbre chantier monégasque Wally Yachts. Il est construit au début des années 2000 d'après les dessins de Luca Bassani pour un client qui souhaite un yacht à moteur inspiré du sloop de 27 m construit par le chantier et avec l'architecte naval argentin Frers, baptisé Tiketitan.

Luca Bassani Antivari, fondateur de Wally et ancien régatier accompli est passionné de voile. Mais à travers ce projet de superyacht de 36 m, il lancera le Wallytender, puis le 118 WallyPower.

Ses lignes angulaires associées à la superstructure vitrée rappellent celle d'un navire furtif. S'en dégage un sentiment de puissance et de vitesse. Le fondateur de Wally le décrit d'ailleurs comme "un bombardier furtif avec une proue de voilier, des prises d'air comparables à celle d'une Formule 1 et une décoration intérieure dépouillée d'inspiration asiatique."

Une motorisation hors-norme

Les moteurs — autrement dit 3 turbines à gaz de 5 600 CH chacune — développent un total de 16 800 CH (12 500 kW). Ils alimentent une transmission de type jet Rolls-Royce Kamewa composé de 2 jets latéraux orientables et d'un jet central fixe. Deux moteurs diesel Cummins de 370 CH (280 kW) peuvent venir en relai des turbines. Dans la première configuration, le 118 WallyPower atteindra plus de 60 nœuds (110 km/h), mais seulement de 9 nœuds dans la 2e version, qui sera privilégiée pour les manoeuvres longues distances.

Une construction à la pointe de la technologie

La coque du 118 WallyPower est le résultat d'un vaste programme de recherche et développement comprenant des tests en bassin de carène à Göteborg, en Suède et en soufflerie chez Ferrari à Maranello, en Italie. La stabilité à grande vitesse est garantie par une carène en V profond (22° degrés) et une étrave droite perce-vague. Les entrées d'air des turbines à gaz ont été optimisées pour minimiser les vibrations et le reflux des gaz d'échappement sur le pont et dans la coque. Cette dernière dissimule un garage à tender.

Le fond de coque est construit en monolithique de fibre de verre. Les œuvres mortes avec un hybride de sandwich balsa et fibre de verre/carbone. Le pont est en Nomex (nid d'abeille en kevlar)/carbone. La superstructure du pont est constituée d’un cadre en carbone sur lequel sont collés des panneaux de verre. À l'intérieur, une partie de l'aménagement est réalisée en carbone pour réduire le poids. La peinture vert foncé métallisée change au gré des reflets des changements de lumières et de paysage. Sur le pont, dans le cockpit, ses pavois basculent pour bénéficier d'une incroyable vue sur la mer depuis le salon mais aussi profiter d'un grand espace extérieur.

Un aménagement luxueux et épuré

À l'intérieur, sur le pont principal, l'espace ouvert propose 3 espaces distincts, de l'avant à l'arrière : le poste de barre, l'espace repas/réunion rehaussé et le grand salon en contrebas qui s'ouvre sur l’extérieur sans solution de continuité, en introduisant le concept du inside-outside living. On dispose d'une vue à 360° depuis la salle à manger grâce au plancher surélevé. Sous la table de repas — qui peut accueillir 8 personnes — un long vitrage rectangulaire apporte de la lumière à l'étage inférieur. Ainsi situé à l'avant, l'espace repas est éloigné de la chaleur des moteurs. Le bateau dispose également de 6 télévisions à écran plasma.

Sous le pont, la cabine propriétaire est située à l'avant et dispose d'un hublot de pont pour la lumière. On y trouve un grand lit double, une salle de bain privée ainsi qu'un grand dressing. Deux cabines invités reçoivent un lit queen-size, un dressing et une salle de bain.

La cuisine (avec l'office) comprend un four, une cuisinière, une télévision et plusieurs réfrigérateurs.

Un bateau de millionnaire

Le prix du 118 Wallypower est de 33 millions $ pour la version à triple turbine à gaz, ou 22 millions $ pour les doubles moteurs diesel. Son autonomie est de 1800 milles à 9 nœuds ou de 300 milles à 60 nœuds. Enfin, son réservoir de carburant offre une capacité de 22 tonnes.

À la vitesse maximale de 60 nœuds, la turbine à gaz utilise 58 litres de carburant par mille, soit 3 500 litres par heure. À titre d'exemple, pour faire l'aller-retour entre Cannes et Saint-Tropez à la vitesse de 50 nœuds, comptez 90 minutes de trajet pour 6 000 de carburant dépensé ! Le poids du WallyPower 118 est de 95 tonnes et il peut accueillir à bord 6 membres d'équipages et 6 invités.

De prestigieuses récompenses

Le 118 WallyPower a remporté le MYDA, Millennium Yacht Design Award, organisé par Seatec (le salon des technologies de la voile et de la navigation de Carrarafiere) pour "l'aménagement du troisième millénaire". C'était le seul bateau de l'exposition d'architecture et de design du musée d'art moderne de San Francisco en 2004/2005), pour l'exposition "Glamour : Fabricating Affluence".

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...