Spirit of Australia, le bateau le plus rapide au monde

Ken & Spirit of Australia en 1978

Spirif of Australia est un hydroplane conçu et construit par l'Australien Ken Warby pour battre le record de vitesse sur l'eau. Avec un budget plus que restreint, le pilote mettra tout en œuvre pour réaliser son rêve. Pari réussi puisqu'en 1978, il atteint la vitesse incroyable de 511,09 km/h !

Une construction amateur

C'est sur la table de cuisine familiale, en 1970, que Ken Warby dessine les plans de son hydroplane Spirit of Australia. La construction débute deux ans plus tard dans l'arrière-cour de la maison familiale, sans aucune protection aux intempéries, obligeant le pilote à travailler sur son bateau en plein jour et para beau temps.

Qui dit construction amateur, dit budget restreint. Ainsi, les matériaux choisis sont du contreplaqué et du bois et les outils plus que limités : perceuse, scie circulaire et ponceuse.

Ken Warby a vent d'une vente aux enchères de la Force aérienne royale australienne (RAAF) organisée à Sydney. Il s'y rend avec une idée audacieuse : utiliser des moteurs d'avion comme propulsion. Il y achète trois turboréacteurs Westinghouse J34, deux pour 100 dollars chacun et un pour 60 dollars.

Alors qu'il est loin d'être terminé faute de budget — pas de capot moteur ni de prises d'air ou encore de stabilisateur — Spirit of Australia sort de son chantier maison en 1974. Il s'attaque alors à une phase de test de vitesse avec l'objectif de battre le record de vitesse australien.

Ken et l'équipe d'apprentis de RAAF en 1978

Une collecte de fonds

Alors qu'il gagne en vitesse, Ken Warby a besoin d'un plan d'eau plus étendu. Au terme d'une longue recherche, il choisit le barrage Blowering, situé sur la rivière Tumut en Australie dans la région de Nouvelle-Galles du Sud à environ 400 km au sud-sud-ouest de Sydney. À force d'entrainement, il atteint la barrière des 191 nœuds !

Pour se consacrer totalement à son objectif, Ken décide de quitter son poste de vendeur pour Makita, une entreprise japonaise de fabrication de biens d'équipement.

Et pour collecter les fonds nécessaires à la réussite de son projet de record, il réalise diverses opérations. Il expose son hydroplane dans les stations-service Shell (qui sera d'ailleurs l'un des premiers sponsors) à travers l'Australie, et se lance dans la peinture à l'huile en parallèle.

Le barrage Blowering

Des tests en soufflerie

Pour déterminer la manière dont il pourrait battre le record actuel de vitesse — 458,98 km/h (248 nœuds) par Lee Taylor en 1977 — Warby décide de faire des tests en soufflerie. Ces tests sont réalisés à l'Université de Nouvelle-Galles-du-Sud par le professeur Tom Fink. Ce dernier avait déjà travaillé sur le Bluebird K7 de Donald Campbell, idole de Ken Warby et grand pilote britannique aux huit records du monde de vitesse sur l'eau et sur terre.

Impressionné par la conception de Spirit of Australia et la démarche entreprise pour cette tentative de record, Tom Fink embarque dans l'aventure aux côtés de l'équipe.

Ken et l'équipe de RAAF en 1978

Un premier sponsor

Tout au long des années 1970, le pilote continue d'exposer son bateau et de vendre ses peintures à l'huile dans des centres commerciaux, pour réunir les fonds nécessaires. Il obtient ainsi un sponsoring avec le magasin de commerce de détail local Fossey's, ce qui lui permet de terminer les travaux : capot moteur, direction mécanique ou encore entrées d'air.

Ken prêt à battre le record en 1978

Un premier record du monde

Suite à une nouvelle phase de test de vitesse, réalisée à Blowering Dam à la mi-1977, Spirit of Australia pointe désormais entre 235 et 243 nœuds ! Ken ne le sait pas à l'époque, mais les injecteurs de son moteur sont obstrués, ne lui permettant pas d'atteindre sa vitesse maximale.

Suite à des calculs de structure, Ken et Tom décident d'enlever 4 cm au gouvernail, ce qui permet au pilote de battre son premier record du monde de vitesse, en novembre 1977 : 250 nœuds !

Record de 511 km/h en 1978

Franchir la barre des 300 km/h

Mais ce record ne lui suffit pas ! Ken Warby veut être le premier homme à franchir la barre des 300 km/h. Si la RAAF assiste le pilote lorsqu'elle a du temps libre, cette nouvelle tentative va changer les choses. La Force aérienne royale australienne offre désormais son aide-permanente.

Sur la base d'entraînement des apprentis RAAF de Wagga Wagga, la plus grande ville de la Riverina, une région au sud de la Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie, l'un des J-34 de Ken est révisé. Les militaires sont vraiment surpris qu'il ait fonctionné et qu'avec, Ken ai pu battre un record du monde.

Test de moteur par l'équipe RAAF en 1978

Avec un nouveau sponsor — Speedo — et un moteur décrassé, Ken retourne au barrage en 1978 et devient le premier homme à franchir la barrière des 261 nœuds puis des 269 nœuds, avec une pointe à 275 nœuds ! Une superbe victoire pour un bateau construit avec un budget très limité dans une arrière-cour.

Spirit of Australia est désormais exposé au National Maritime Museum de Darling Harbour, à Sydney, en Australie.

Ken après son second record en 1978

Les autres records

S'il est devenu l'homme le plus rapide du monde, Ken Warby est aussi le premier et le seul à avoir conçu, construit et piloté un bateau pour une tentative de record de vitesse.

Ken après son premier record en 1977

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Quel est le record de vitesse absolue sur l'eau ?

Quel est le record de vitesse absolue sur l'eau ?