Interview / Passage du Nord-Ouest - départ de la 2e tentative de Clara Dumard en juin 2019

Christian et Clara Dumard lors de la première tentative du Passage du NO

Le 30 juin 2019, Clara Dumard — fille du routeur Christian Dumard — partira sur son Sun Fast 37 pour tenter de franchir le passage du Nord-Ouest. Comme lors de sa tentative de l'année passée, elle effectuera cette traversée avec son père, sans assistance et uniquement à la voile.

Après nous avoir exposé son projet d'aventure arctique, elle nous dévoile ici sa préparation et celle de son bateau.

Repars-tu sur le même bateau ?

Oui, un Sun Fast 37. C'est un bateau en fibre de verre classique avec l'étrave renforcée. Il est assez léger pour pouvoir naviguer uniquement à la voile et manœuvrant pour naviguer entre les glaces.

Y as-tu apporté des modifications ?

On l'a remis en état et on a fait de nombreuses petites modifications : révision du moteur, coque, vérifications et changement des voiles…

Sinon, on a ajouté des éoliennes ainsi que des panneaux solaires pour être plus autonomes. C'est un gros bonus. L'année dernière, nous étions obligés de faire tourner le moteur pour recharger les batteries.

On a également prévu des changements niveau alimentation. C'était n'importe quoi lors de notre précédente tentative. On essaye de se préparer sur la nourriture, car c'est pesant de manger n'importe quoi, n'importe comment.

Enfin, au niveau de la communication, on s'est aperçu que l'iridium marchait très bien. On a donc pris un forfait plus conséquent pour communiquer et recevoir les cartes des glaces facilement.

Finalement, nous avons amélioré de petits détails, parce que nous étions bien préparés dans l'ensemble.

Avez-vous changé des choses tant au niveau du parcours que de la préparation ?

Le parcours reste le même. Il est homologué depuis le cercle polaire du Groenland jusqu'au cercle polaire de l'Alaska. L'année dernière, nous avions bloqué au détroit de Lancaster. Il y a un endroit à mi-parcours avec 2 ou 3 options différentes pour se faufiler dans différents chenaux. Nous adapterons notre route en fonction de l'ouverture du passage.

Au niveau de la préparation, nous voulions plus nous entrainer physiquement. Sauf que la préparation prend énormément de temps. Sans compter le travail de mon père, la gestion des partenaires, les études puisque je change de parcours (NDLR : Clara effectuera un Master 2 Entrepreneuriat à l'ESCP Paris.).

Les gens ne se rendent pas compte, mais il y a un sacré boulot en amont. Beaucoup de choses à anticiper, prévoir… Il faut démarcher les partenaires, monter des opérations, gérer les relations avec la fondation qui nous soutient…

L'expérience de l'année dernière est un gros plus dans la préparation. J'ai du mal à me projeter un an auparavant, aux mêmes dates, à réaliser le chemin parcouru.

Comment et quand allez-vous convoyer le bateau sur place s'il n'y est pas déjà ?

On part de la Trinité le 30 juin pour un convoyage jusqu'au Groenland avec mon père. On ne s'interdit pas de faire un stop en Islande pour faire un point météo et finaliser les dernières activités professionnelles. On devrait être au sud du Groenland à la mi-juillet.

Nous serons en stand-by quelques jours à Nuuk, la capitale du Groenland. L'année dernière, nous y étions restés un long moment pour attendre l'ouverture du passage. Cette fois-ci, nous effectuerons juste les dernières vérifications sur le bateau avant le départ.

En combien de temps pensez-vous effectuer la traversée ?

5 semaines à peu près.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Sun Fast 37, la fiche technique

MarqueJeanneau
ArchitecteGroupe Fauroux
Longueur de coque10.95
Largeur3.70 m
Tirant d'eau2.07 m
Catégorie CEC
Nombre de passagers12
Déplacement lège6 300 kg
Surface de voilure au près76 m2
Carburant136 L
Voir la fiche technique du Sun Fast 37
Reportage : Passage du Nord-Ouest à la voile

Tentative de record du Passage du Nord-Ouest à la voile - Nouveau départ pour les Dumard