Expédition
Tous ActualitésBateauxPublicationsPhotos
Superyacht d'expédition
Yacht d'expédition

1 fiche technique de bateau

Cotre DL alu 54' d'expéditions
Voir toutes les fiches techniques

Aventures et mésaventures en Antarctique : comment éviter d’embarquer sur un voilier mal préparé ? #Bilan

Expédition
Antarctique
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique : Sara nous explique pourquoi elle a choisi de débarquer #Antarctique

Antarctique
Goélette
Fortune de mer
Naufrage
Jean-Philippe Laurentin - 1 semaine
Merci pour ce beau texte. On en apprend décidément beaucoup sur ce bateau et son capitaine. Bien que tous ses amis le défendent (voir les épisodes précédents), il est clair que ce bateau n’avait rien à faire dans cette région et qu’avec un capitaine aussi léger sur la sécurité, la décision de débarquer s’imposait clairement même si elle a dû être difficile à prendre.
Séverine Brancour - 1 semaine
Autan les articles précédents étaient intéressants, factuels et techniques, autan ce texte de l'équipière sent le règlement de compte . Elle se contredit , c'est confus, avec des relents d'attaque personnelles. C'est la complainte du pauvre Caliméro, la "mal-aimée" qui a été malmenée et qui n'a pas été considérée à sa juste valeur d'artiste et qui se venge ! Manifestement elle s'est trompé en s'inscrivant à cette croisière où elle s'attendait certainement à un voyage plus "organisé" avec un respect du timing. Ce texte n'apporte pas grand chose pour moi qui ne connait pas les protagonistes de cette histoire. C'est trop lourd et ça finirait presque par discréditer Dominique et Carole... C'est juste le ressenti d'une petite navigatrice .
Bernard Guiot - 1 semaine
j'ai lu avec bcp d'intérêt ces divers témoignages, et les commentaires de certains. Il est sain de parler de ces pb, car il y a des abus, avec une absence de contrôle des autorités. J'ai un peu d'expérience de la navigation hauturière, souvent comme skipper. J 'ai aussi embarqué comme équipier sur 3 voiliers charter, en Patagonie, au Spitzberg et en Antarctique. 2 voiliers étaient parfaitement entretenus, équipés, avec topo sécurité et skipper compétent, avec les bons diplômes et déclarés. Un voilier m' avait interpellé en 2010, en Patagonie, sur son impréparation, bateau mal entretenu et de vrais pb de sécurité. Paix à son âme, il s'agit de Paradise et de Arnaud D’Allennes. Il suffit de lire le rapport du BEA mer pour comprendre. Chacun des témoignages est intéressant, révélateur de la perception vécue, Technique ou émotionnel, C'est cela l'essentiel. On ne s'aventure pas dans ces zones éloignées, et en expédition, avec des pb techniques à bord, un voilier mal préparé. Chacun a agi en conscience. L'important est qu'il n'y ait pas eu d'accident humains. Mais de tels témoignages sont nécessaires, car certains charters ne respectent pas les règles élémentaires. relire encore le rapport officiel du BEA mer sur l'accident de Paradise. Il faut aussi rester modeste, la mer est toujours la plus forte, et parfois même avec bcp d'expérience, on peut tous être conduits, un jour ou l'autre, à la faute. Mais l’enchainement de tels pb montre un voilier mal préparé, même si mon expérience de 40 000 milles en navigation, m’a montré que certains pb peuvent arriver par malchance ;
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

#princessyachts développe sa gamme de yachts d'expédition X

Superyacht d'expédition
Princess Yachts
Ajouter un commentaire...

Un superbe yacht d'expédition signé #benetti

Benetti
B.Yond
Superyacht d'expédition
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, impossible de gagner plus au sud #Antarctique

Antarctique
Expédition
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, une histoire qui aurait pu mal tourner… #Exploration

Sécurité
Gilet de sauvetage
glace
Antarctique
Expédition
Katell les tutos de la croisiere - 1 mois
J'ai connu des skippers et des voiliers à l'image de ce qui est décrit ici. Des marins généreux, expérimentés appréciés et reconnus, comme les commentaires précédents le décrivent. Il n'empêche que trop souvent dans le milieu associatif on s'est habitué à faire avec peu de moyens: système D, main d’œuvre gratuite et plus ou moins qualifiée. Cela permet à des centaines ou milliers de matelots d'apprendre à naviguer à un coût modéré dans une ambiance conviviale. Côté sécurité, on s'habitue à réparer en mer, avec les moyens du bord, et faire durer le matériel jusqu'à la rupture. Cet état d'esprit devient une partie intégrante de l'aventure, soutenue par des valeurs anti-consuméristes. Au final on en arrive à prendre des risques parfaitement évitables, et on passe autant de temps à bricoler qu'à naviguer. Je pense que les responsables associatifs devraient être plus exigeants sur ce point; sinon la législation va se durcir encore et nous perdrons le droit de partager notre passion en dehors des circuits commerciaux.
ERICH DELNATTE - 1 mois
La sécurité à bord d'un bateau, que ce soit un voilier privé ou professionnel ou un navire à moteur est quelque chose d'impératif. D'ailleurs les TAAF ne s'y trompent pas et sont très exigeantes à ce sujet quand on dépose un dossier pour l'obtention de l'autorisation de naviguer en Antarctique. Tous les skippers qui sillonnent ces eaux sont donc informés et conscients de l'importance de la sécurité à bord et de l'utilité du matériel de sécurité et de son bon entretien. la Cardinale est en tout point conforme à la réglementation et va même plus loin en ajoutant à la liste de l’équipement obligatoire une balise IPRD supplémentaire ainsi que des balises personnelles, des combinaisons TPS et autres trackeur. La lecture de cet épisode sur notre balade dans les eaux du grand continent blanc, la visite de la base de Videla et nos contacts nocturnes avec les growlers est un régal et rappelle d'excellents souvenirs. J'aimerai cependant apporter une petite correction au dernier chapitre et à la perte supposée "d'un petit objet non identifié (qui) se détache de la brassière de sauvetage de Carole"SIC. Les choses ne se sont pas réellement déroulées de la sorte même si j'aime bien l'image et le "Voyons Carole" lancé par le Capitaine ! Encore une fois nos amis journalistes devraient vérifier les faits avant de publier. Voilà donc ma version: je me suis aperçu en manipulant les gilets pour les ranger que quelque chose se déplaçait à l’intérieur de la housse de l'un d'eux. A l'ouverture de celle ci je constate que le système entier de gonflage automatique s'est désolidarisé de l'enveloppe de la bouée, (système HAMMAR à déclenchement hydrostatique). Intrigué je le replace et en le manipulant un peu fermement je me rends compte qu'il se décroche à nouveau. J'en informe le skipper, on vérifie alors scrupuleusement les douze gilets présents à bord (dont les systèmes de gonflage avaient tous été changés avant le départ) pour s'apercevoir que cinq présentent les même symptômes. Ils restent donc sept gilets opérationnel pour six équipiers c'est donc parfait. Que s'est-il donc passé? Les kits de rechange des systèmes de gonflage avaient tous été changés par précaution avant le départ, cinq d'entre eux n’étaient pas conformes au niveau des fixations (petits ergots) sur la bouée! Pourquoi ? Comment ? je ne sais pas ! Et ceci était d'autant plus sournois que l'on arrivait bien à les mettre en place mais que seule une manipulation un peu brutale faisait sauter. Les pièces défectueuses ont été gardées pour réclamation auprès du fournisseur et avoir une explication. A ce jour je n'ai pas le réponse. Cet incident aurait pu avoir de faucheuses conséquences, même si sous ces latitudes les gilets servent plutôt de harnais pour ne pas passer par dessus bord que de système de flottaison . @Katell, je suis pleinement d'accord avec vous sur le fait que commercial ou associatif, nous devons tous être extrêmement vigilant et exigeant sur la sécurité, c'est la liberté de tous qui est en jeu. Mais rassurez vous Katell, les économies de bout de chandelle ne sont pas la philosophie de La Cardinale et je vous invite si d'aventure vous croisez cette belle goélette à vous présenter à bord pour constater par vous même. Pour conclure, et là je m'adresse au journaliste, il est intéressant de relater ce type d'incident si on va jusqu'au bout de l'analyse et qu'on en tire des conclusions qui puissent être utiles à tout le monde. Si c'est pour rester dans le sensationnel, pour rester dans le style article à charge je ne vois pas trop l'utilité.
Jean-christophe Dessirier - 1 mois
J’ai été captivé par le premier article du récit de cette aventure et j’attendais avec impatience la suite du «voyage» et c’est seulement en terminant la troisième partie que j’ai découvert qu’il y avait des commentaires.Je ne suis probablement pas un grand marin contrairement à ce que je crois comprendre au travers d’une bonne partie des personnes qui commentent ce texte, mais en tant qu’ancien skipper professionnel je me permets tout de même d’écrire un mot.J’ai tout d’abord été surpris par les premiers commentaires négatifs sur ce récit, puis je n’ai pas compris l’acharnement contre son auteur, mais plus je lisais ces commentaires plus il me semblait évident que monsieur B avait fait appel à ses amis (comment autrement auriez-vous pu connaître la fin du récit avant qu’il ne soit publié ?).Certains commentaires ne me semblent pas vraiment objectifs : Si le bateau semble parfait pour ce programme de navigation (avec un pilot auto à la hauteur), vous qui naviguez ne prêtez pas plus d’attention que cela à votre parc que batteries ? Votre groupe électrogène est-il autonome ou a-t-il besoin continuellement d’un opérateur ? N’avez-vous pas non plus de filtre à gasoil en réserve ? Les fonds de vos cales moteur sont-ils couverts d’huile ? Un guindeau 100 % opérationnel ne vous semble pas une sécurité importante, sous ces latitudes plus encore qu’ailleurs ? … Soyons sérieux et essayons de rester objectif.Il est tout à votre honneur de vouloir défendre votre ami mais je ne pense pas que votre manque d’objectivité l’aide beaucoup, pas plus que pour défendre quelqu’un il vous faille attaquer quelqu’un d’autre (la «crise» du covid19 ne nous aura donc rien appris, pas plus l’acceptation de la différence que l’indulgence, et notre monde ne changera donc pas de si tôt).Pour moi ce récit ne retire rien au beau parcours nautique du propriétaire du bateau que vous mettez en avant, ni même les belles navigations que vous avez partagez avec lui, il me permet simplement d'avoir en tête un certain nombre de points sur lesquels je dois rester vigilant lors de mes propres navigations et c’est là, je trouve, tout l’intérêt d’un partage d’expérience.Merci à l’auteur de l’article pour ce partage, merci au site de nous permettre de lire tant d’aventures, d’informations et d’expériences, merci à tout ceux qui ont commenté d’avoir apporté des informations complémentairesBon vent et bonne mer à tout le monde.
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, enfin la glace ! #Antarctique

glace
Antarctique
Expédition
Pascal Analu - 1 mois
Au vu des commentaires sous les articles précédents de cette aventure, je suis extrêmement choqué par l'attitude de bateaux.com. Je ne sais absolument pas qui dit la vérité, mais face aux doutes émis par les différents témoignages totalement contradictoire de cette aventure; la moindre des décences journalistiques serait (au minimum) de mettre un encart d'avertissement sur le fait que les points de vues semblent diverger (et un droit de retour de l'équipage mis en cause serait également la moindre des choses, comme le fait tout journaliste qui se respecte) Et je tiens à préciser que je ne connais personne dans cette histoire et que c'est la première fois de ma vie que je me permets de commenter un article; mais je suis tellement abasourdie par vos manières (et à mon avis je ne dois pas être le seul) C'est une honte
Laurent Bouquet Des Chaux - 1 mois
Ou le journaliste à fait bien son travail et les commentaires sont parties intégrantes du récit ! Je reconnais là un excellent teasing qui me pousse à revenir sur le site, lire la suite !
Pascal Analu - 1 mois
Vous savez aussi bien que moi que 90% des gens ne lisent pas les commentaires (je suis d'ailleurs moi aussi tombé dessus totalement par hasard). C'est donc bien pour cela que le minimum serait un encart d'avertissement sur le fait que les avis sur cette aventure semblent (fortement) diverger
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, un témoignage poignant pour éviter pareille mésaventures #Antarctique

Exploration
Antarctique
Alain Briand - 2 mois
Etonnant ce début d'article où l'on parle d'un embarquement payant alors que les 80 € par jour ne sont qu'une modeste participation au coût d'un telle expédition nourriture comprise. Les voiliers privés qui s'aventurent en Antarctique demandent 300 à 400 € par jour. J'espère que ces Carole et Dominique ne sont pas ceux qui ont abandonnés un équipage en Antarctique en se faisant rapatrié par un Cruiser Ship à suivre.... Alain Briand
ERICH DELNATTE - 2 mois
Si si il me semble bien que ce soit eux. Mais tu gâches le suspens Alain en dévoilant la fin de l'histoire. Ce sont bien eux qui nous ont abandonné en Antarctique, préférant rentrer en paquebot de croisière plutôt que d’affronter le Drake en retour. Quand ils parlent de mise en danger de la vie d'autrui je pense que c'est à cela qu'ils font allusion: le fait d'avoir laisser un équipage réduit à seulement trois marins ramener le voilier quand eux même se faisait raccompagner en cruise ship. Erich (le E ami de B dont il est question dans l'article)
ERICH DELNATTE - 2 mois
On peut aussi se demander pourquoi Carole et Dominique se sont embarqués dans cette aventure puisqu'ils avaient dès le départ (et mémé avant le départ si on lit bien l'article) constaté des manquement à la préparation du bateau.
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Un concept de trois-mât pour naviguer dans les poles #narvalo #superyachtdesign

Concept
Yacht d'expédition
Classe polaire
Design
Guy Ribot - 2 mois
Loufoque !
Pieric Furic - 2 mois
Le narval, un animal mythique et intimant le rêve... alors qu’un «Narvalo» (chez les voyageurs) désigne un abruti (pour parler gentiment!)
Ajouter un commentaire...

#frontier, un design de #superyacht signé #sorgiovannidesigns

Superyacht d'exploration
Design
Concept
Ajouter un commentaire...

Un concept qui mérite le détour #superyachtcaribu

Design
Concept
Ajouter un commentaire...

#Voyage de #pêche en #Irlande : Les #brochets du Lower Lough #Erne

Pêche du brochet
Irlande
Ajouter un commentaire...

Clément Giraud - Erik Nigon
Deux skippers, un bateau, deux transats

Il y a deux mois, Clément Giraud assistait impuissant à l'incendie de son monocoque IMOCA dans le port du Havre. La bienveillance de l'ensemble des skippers de la classe IMOCA était immédiate. Aujourd'hui, Erik Nigon met... - Lire la suite

IMOCA
Régate
Ajouter un commentaire...

Clap de fin sur le programme #capsule #underthepole

Plongée
Under The Pole
Expédition
coraux
Ajouter un commentaire...

Une première expérience réussie #underthepole

Under The Pole
Plongée
Expédition
Ajouter un commentaire...

Moderne, robuste, un bateau d'expédition signé #Okeanyachts

Vedette à fly
Superyacht d'exploration
Okean Yachts
Ajouter un commentaire...

Star des écoles de voile de 1960 à 1990 #caravelle

Dériveur
Jean-Jacques Herbulot
Caravelle
Ajouter un commentaire...

#Benetti lance une nouvelle gamme de yachts d'expédition

Azimut Benetti
Ajouter un commentaire...

Vitus Bering a donné son nom à un détroit. Voici son histoire #Livre

Expédition
Vitus Bering
Bibliothèque
Ajouter un commentaire...

3e épisode de la webserie d'#underthepole #capsule

Expédition
Under The Pole
Camille LENOEL - 02 Décembre 2019
Ajouter un commentaire...

2e épisode d'#Underthepole et attention, ça fuit !

Under The Pole
Expédition
Ajouter un commentaire...

Achetez du vin pour la bonne cause #fontedesglaces #changementclimatique #unumondo

Changement climatique
Expédition
Arctique
Passage du Nord-Ouest
Ajouter un commentaire...

Premier épisode de la capsule #underthepole

Expédition
Under The Pole
Ajouter un commentaire...

Découvrez l'épave du #HMSTerror en vidéo

Passage du Nord-Ouest
Sir John Franklin
Expédition
HMS Terror
Ajouter un commentaire...

De #bateauécole à #superyacht #Sherakhan

Sherakhan
Charter
Ajouter un commentaire...

C'est fini pour le programme #deephope #underthepole

Under The Pole
Expédition
Ajouter un commentaire...

Plongée en eaux fraiches aux Australes pour #Underthepole

Under The Pole
Expédition
Plongée
Ajouter un commentaire...

La #Calypso, du dragueur de mines au navire océanographique

Calypso
bateaux de légende
Commandant Cousteau
Gerald Marcotte de Rothschild - 21 Janvier 2016
honteux
Nicolas Dulauroy - 21 Janvier 2016
Petite rectification Loec GUINNESS a acheté deux bateaux . Il en a donné un à COUSTEAU mais il a gardé le deuxième qui navigue encore aujourd'hui sous le nom de CALISTO (www.calisto-cruises.com )
Robert Andres - 11 Août 2016
INOMABLE........................
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Présentation du #bateau et de la préparation de #claradumard pour le#passagedunordouest

Expédition
Aventure
Clara Dumard
Passage du Nord-Ouest
Ajouter un commentaire...

Interview de #claradumard sur sa tentative du #passagedunordouest

Expédition
Aventure
Passage du Nord-Ouest
Clara Dumard
Ajouter un commentaire...

Le WWF contre la #pollutionplastique avec le #Bluepanda

WWF
Déchets plastiques
Louis Pittet - 1 mois
Est-ce nécessaire de sensibiliser le public avec un yacht de luxe financé probablement par des dons. Est-ce que une ONG tel que le WWF ne serait-elle pas plus crédible en défendant ses buts sur un bateau recyclé. Louis
Ajouter un commentaire...

Après les #océans, #Tara va étudier les fleuves #plastique

Déchets plastiques
Expédition
Tara
Ajouter un commentaire...

Les #coraux pourraient se régénérer... #underthepole

Under The Pole
Expédition
coraux
Ajouter un commentaire...

58m Najiba in Norway: a study in style and efficiency

Superyacht d'expédition
Superyacht d'exploration
Superyachts
Ajouter un commentaire...

Des #coraux inconnus pour #Underthepole

Expédition
Under The Pole
Ajouter un commentaire...

"La Bretagne en Polynésie" #UnderThePole

Expédition
Under The Pole
Ajouter un commentaire...

L'histoire et la vie de la #goélette #tara

Goélette
Expédition
Tara
Ajouter un commentaire...

#Tara, un #navire scientifique

Tara
Expédition
Etienne Bourgois
Ajouter un commentaire...

La 3e vie de la #goelette #tara

Peter Blake
Tara
Ajouter un commentaire...