ClubSwan 50, l'équipage de Skorpios mené par Dmitri Rybolovlev devient champion du monde

Après un début de compétition erratique, Dmitri Rybolovlev et son équipe, les Skorpios, ont remporté la médaille d’or lors du Nations Trophy 2019 pour ClubSwan 50. Récit d’une montée en puissance.

Le Nations Trophy 2019, qui s’est déroulé du 8 au 12 octobre dans la baie de Palma en Espagne (Baléares), s'est révélé un rendez-vous sportif fort en rebondissements. L’enjeu était de taille pour un événement accueillant 41 voiliers représentant 18 pays.

Skorpios

Du beau monde sur l’eau

Avec des skippers aussi éminents que Bouwe Bekking (Niramo), Iker Martinez (Mathilde), Ken Read, Chris Larson (Earlybird), Jochen Schümann (OneGroup), Pietro D'Ali (Drifter Sail), Cameron Dunn (Bronenosec) ou encore Fernando Echávarri (Skorpios), cette édition promettait du spectacle.

Quatre titres de champions étaient en jeu lors de ces 4 jours :

  • Champion du Monde ClubSwan 50
  • Champion du Monde Swan 45
  • Champion d'Europe ClubSwan 42
  • Le ClubSwan 36

Les premiers sont trois designs de voiliers de course traditionnellement en lice, et le ClubSwan 36 est le nouveau venu de la marque finlandaise, qui concourrait pour la première fois.

Skorpios

Le ClubSwan 50, la catégorie reine

Si le petit nouveau a attiré beaucoup d’attention pour son entrée dans la compétition, c’est néanmoins vers la course des modèles ClubSwan 50 que la plupart des regards étaient tournés. Et pour cause, il s’agit du modèle le plus sophistiqué développé par la compagnie spécialisée dans les régates de course, Nautor’s Swan.

Pas moins de 18 navires concourraient dans cette épreuve reine des 50 pieds. Au terme d’une course effrénée, c’est l’équipage Skorpios, mené par l'homme d'affaires russe Dmitri Rybolovlev à la barre, qui s'est imposé juste devant l’équipe du britannique Ross Warburton (Perhonen). Elle-même suivit de peu par l’équipe allemande Niramo, dirigée par Sonke Meier-Sawatzki.

Si le monocoque britannique avait pris de l’avance au début de l’épreuve, le vent a finalement tourné en la faveur du russe, arrivé deux fois premier et une fois troisième sur trois jours de course.

Skorpios

Un résultat sans appel

À la fin, les Skorpios menaient avec une avance de 12 points. Une surprise pour une équipe qui s’est illustrée par des performances irrégulières lors de cette compétition de la Mediterranean League, (elle a commencé seconde, avant de tomber à la 15e place lors de la seconde journée). Mais l’équipage a su gagner les points nécessaires lors des deux dernières journées.

Skorpios

Surprise et joie pour l’équipage

Fernando Echávarri, médaillé d’or olympique (dans la classe Tornado aux JO de Pékin 2008) et skipper de l’équipe semblait lui-même surpris de sa montée en puissance vers ce final impressionnant : ”Il a fallu travailler très dur aujourd’hui, avec des conditions particulièrement rudes, auxquelles nous n’étions pas habitués : de la houle et des vents moyens, entre 16 et 17 nœuds”, a-t-il admis. ”Nous nous sommes améliorés tout au long de l’année”, explique-t-il, ”nous avons réalisé de bonnes performances toute la semaine, les résultats du bateau étaient solides, les trimmers étaient super, mais ce qui a le plus payé, c’est que nous avons fait de très bons départs toute la semaine. Nos efforts ont porté leurs fruits : soudainement on se retrouve champions !”, jubilait-il après sa victoire.

Du foot à la voile

Il s’agit du premier prix de voile remporté par Dmitri Rybolovlev, homme d’affaires russe surtout connu comme étant le propriétaire du club de football monégasque, l’AS Monaco. En quelques années, et contre toute attente, lui et son équipe ont su s’imposer comme des compétiteurs de marque dans le monde de la voile.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...