TimeZéro V4.1, une nouvelle version du logiciel de navigation qui revient aux fondamentaux

La nouvelle version de TimeZéro V4.1 revient à ses origines en redessinant un routage facile, performant et logique. La facilité d’utilisation du logiciel accompagnée d’une grande précision des données météo, en font désormais un logiciel complet et très abouti.

TimeZéro arrive dans une nouvelle version 4.1. Beaucoup plus que de simples modifications cosmétiques, ce sont des refontes en profondeurs que nous livre aujourd’hui ce développeur de logiciel.

Une interface ergonomique

Pour les ”anciens” TimeZéro est le nouveau nom du logiciel de navigation Maxsea. S’étant un temps spécialisé sur la pêche, ce fabricant français (il est installé dans le Pays basque) a toujours travaillé sur l’ergonomie, l’accès facile et inné aux différentes fonctions. Ces habitudes venant de la culture Macintosh (Apple) fortement ancrée dans cette société et notamment chez son créateur Brice Pryszo.

C’est d’ailleurs cet homme qui a mis au point un algorithme de routage repris aujourd’hui par tous les logiciels de navigation. Avec la version V4.1, TimeZéro revient à ses fondamentaux et remet la fonction de routage en avant.

Routage TimeZéro

Un routage pour la croisière

Avec la fonction d’évitement de la côte, le contrôle du routage est optimum. Celui-ci possède des paramètres simples qui influent la route. On peut lui demander de ne jamais naviguer dans plus de 30 nœuds de vent, de ne pas rencontrer plus de 3 m de creux, d’arriver au port de jour ou même de mettre le moteur si la vitesse chute trop.

Ce routage s’appuie sur des données météo désormais plus fines avec les modèles haute résolution Arome et Arpège (résolution jusqu'à 1 km). 3 modèles de vagues sont également disponibles.

Routage TimeZéro

Un même environnement sur tous les supports

Toutes ces données sont stockées dans le cloud (serveurs informatiques distants). C’est aussi là que les données utilisateurs (points, routes…) sont conservées. Ainsi un utilisateur TimeZero pourra préparer sa navigation au bureau, la modifier sur sa tablette, et charger ses points sur sa TZ-Touch à bord. Il retrouvera toujours le même environnement.

Depuis l’apparition du moteur d’affichage TimeZéro, ce logiciel n’a fait que se développer. La nouvelle version encore plus performante et toujours aussi simple à utiliser devrait redonner un nouvel élan à ce logiciel irremplaçable.

Réagir à cet article :
Martin Lenain - 1 mois
"On peut lui demander de ne jamais naviguer dans plus de 30 nœuds de vent, de ne pas rencontrer plus de 3 m de creux, d’arriver au port de jour ou même de mettre le moteur si la vitesse chute trop." Sauf qu'il faudrait tout de même rappeler que le routage météo, sur un voilier qui tient tant bien que mal des moyennes de 6 nœuds, 7 nœuds au mieux, ce qui est le cas de la plupart des voiliers de plaisance, c'est... du vent :). Ça ne sert à rien, pour se positionner en fonction des centres de pressions (et donc des champs de vent), il faut naviguer à 18 ou 20 nœuds. Qui navigue à ces vitesses moyennes ?
Ajouter un commentaire...