Essai / Construction du CNB 66, l’expérience du semi-custom

Dans le cadre de notre essai du CNB 66, nous avons essayé de quantifier la valeur ajoutée créée par le chantier Bordelais afin de proposer un voilier de grande plaisance, semi-custom, à un tarif très concurrentiel et avec tout ce dont a envie le client.

Une écoute active du plaisancier

Essai CNB 66

Le CNB 66 est dans la lignée de son grand frère, le 76. Il compile des évolutions architecturales importantes par rapport au Bordeaux 60 qui a tout de même trouvé plus de 50 acquéreurs. Aller loin, vite et en tout confort est bien sûr le Graal recherché, mais les incontournables des us et coutumes de navigation actuelle ont été épiés auprès des clients depuis de nombreuses années pour s’inscrire dans la modernité, voire l’avant-garde.

Un confort très moderne

Essai CNB 66

La luminosité à tous les étages, la vision panoramique, une grande hauteur sous barrot, le garage à annexe XXL sont autant d’impératifs qu’il faut réussir à insérer dans une ligne épurée et le plus flush-deck possible. Si cela est plus aisé avec le 76’, avec 10’ de moins, l’exercice de style a été brillamment relevé par Philippe Briand. Le 66 bénéficie des mêmes attributions ergonomiques que son grand frère. Circulation fluide à l’intérieur comme sur le pont, facilité de manœuvre pour un équipage familial, fonctionnalité et confort douillet sont au programme.

Des performances haut de gamme

Essai CNB 66

Le chantier a voulu doter ce croiseur de capacités de vitesse très élevées. La quille en T munie d’un bulbe en plomb, bouchain  prononcé sur les sections arrière et maitre bau reculé très large, rappelle que cette coque doit aussi posséder un comportement très stable à la mer. Avec les doubles safrans et un gréement en carbone très élancé aucune équivoque possible sur le potentiel de rapidité et de contrôle du navire. Trinquette et génois sur enrouleur électrique, bôme à enrouleur et plan de pont optimisé doivent permettre d’exploiter sereinement la puissance.

Une construction rationalisée pour le semi-custom

Essai CNB 66

Le chantier du Quai de Brazza (Construction Navale Bordeaux), ici le dernier bâtiment qui abrite l’assemblage des Lagoon SEVENTY et SIXTY, se sépare de CNB Yacht Builders. Les monocoques seront désormais construits dans l’usine de la branche luxe du groupe à Monte Falcone en Italie. L’outillage très spécialisé mis au point grâce à la longue expérience des luxueux croiseurs full custom permet de produire vite tout en préservant une qualité extrême. La coque et le pont en sandwich verre/ résine/balsa sont infusés sous vide comme pour les plus beaux one-off. L’ensemble des assemblages avec les efforts de structures renforcés en tissu carbone ou celle des aménagements sont de la plus belle facture. Tous les cas de figure optionnels ont été anticipés afin de ne pas être surpris par les demandes des clients une fois sur la chaine de montage.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

CNB 66, la fiche technique

MarqueCNB Yachts
ArchitectePhilippe Briand
Longueur hors-tout20.61 m
Longueur de coque19.86
Largeur5.51 m
Déplacement lège31 100 kg
Nombre de moteurs maximum1
Carburant1300 L
Voir la fiche technique complète du CNB 66
Reportage : Essai CNB 66

Tarif du monocoque CNB 66, un prix très compétitif 

Aménagements du CNB 66, le grand confort contemporain