Plongez en illimité grâce aux mouvements de votre corps

Et si vous pouviez plonger jusqu'à 5 m de profondeur sans aucune restriction de temps et d'air ? C'est ce que vous propose l'Exolung, un système qui utilise la puissance de votre corps pour pomper l'air dont vous avez besoin pour respirer sous l'eau.

Qui n'a pas rêvé de plonger sans limites de temps pour admirer les fonds sous-marins ? Si la plongée sous-marine avec bouteille permet de passer un long moment sous l'eau, sa mise en œuvre n'est pas à la portée de tous. Cette activité nécessite du matériel, une formation, ou encore une licence. Certes, on pourra toujours plonger en PMT (palmes, maques et tuba), mais difficile de plonger sur la durée, nous ne sommes pas encore des poissons…

L'Exolung est une solution alternative qui permet de plonger jusqu'à 5 m de profondeur en utilisant uniquement la puissance du corps pour pomper de l'air à la surface grâce à une bouée flottante reliée au plongeur. Cet équipement se compose d'une sorte de sac ventral sur lequel est fixé un récipient transparent équipé d'une vessie gonflable et d'un embout à glisser dans sa bouche. Des sangles relient l'équipement aux jambes du plongeur, qui vont permettre de d'actionner le système de pompe. 

En tendant les jambes, les sangles tirent sur la vessie pour aspirer l'air depuis la surface et évacuer l'eau du contenant. En repliant les jambes, les sangles se relâchent, la vessie se remplit à nouveau d'eau et comprime l'air qui peut ainsi être inhalé. De cette manière, tant que vous nagez, vous obtenez de l'air à volonté.

 

Facile à utiliser et à transporter — 3,5 kg — l’Exolung est aussi très compact (40x30x20 cm). Il ne nécessite aucun entretien particulier ni de recharge pour fonctionner. On pourra également l'utiliser en piscine pour du yoga ou de la gymnastique sous-marine.

Si le designer explique qu'aucune licence n'est demandée pour utiliser son système, une connaissance basique de la plongée sera néanmoins la bienvenue.

Pour l'instant, ce projet autrichien est en prototypage et le designer attend de trouver des partenaires pour le lancer officiellement. Son tarif : 300 €.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Martin Lenain - 2 mois
Pourquoi parlez-vous d'oxygène ? C'est de l'air, pas de l'oxygène, non ?
Chloé Torterat - 2 mois
Merci pour votre remarque, c'est modifié
Marc Aubry - 2 mois
Je pense que ce genre d’appareil doit être utilisé par des plongeurs certifiés car en effet, les problèmes liés a l’absorption de gaz sous pression reste les mêmescomparé avec la plongée en bouteilles. A 5m de profondeur il y a déjà ½ bar de différencede pression et une remonté trop rapide (ou en bloquant sa respiration) a lasurface peut provoquer tout un tas de complication pulmonaires (pneumotorax,AVC, Crise cardiaque, luen overexpansion…). Bien sur il n’y aura pas de problèmeslies à la décompression vu qu’en dessus de 10 m de profondeur il n’y aura pasde saturation des tissus.Quand on descend en palme masque et tuba, l’air dans les poumons est à lapression atmosphérique (1 bar) et c’est le volume des poumons qui réduit pluson décent. Ce qui ne provoque pas de problèmes de surpression lors d’une remontéetrop rapide. A l’inverse si à 5m de profondeur on respire un air a la pression ambiante(1.5bar) c’est le volume des poumons qui va augmenter d’où le danger.
Bernard Plancke - 2 mois
En lisant le principe de l’arrivée d’air je reste très sceptique quant à l’arrivée d’air (1bar) à une profondeur de 5m où règnera une pression de 1,5bar.
Jean-jacques Challiol - 3 jours
on ne parle pas d'oxygene dans la presentation mais bien d'air !! On parle bien d'un air comprimé par la vessie à 1,5 bar. Donc Marc Aubry a raison. Attention a bien avoir été briefé avant l'utilisation. Mais l'idée semble sympa.
Ajouter un commentaire...